BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Untitled - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VOLCAN
☼ Pseudo : Grip'/Nolwenn
☼ Messages : 1152 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : Banni
☼ Âge en lunes : 60

Message(#) Sujet: Untitled - Libre Mer 2 Juil - 19:17

Cet endroit me regarde. Je le sais. Je le sens. C’est un savoir que j’ai au plus profond de moi même. Un savoir inébranlable, dont je suis sur et dont je ne doute pas. Certaines connaissances vous saisissent de cette façon. Mais c’est quand même rare. Pourtant, aujourd’hui, cette sorte de sentiment divin et mystique vient de s’abattre sur moi. Je ne sais pas vraiment ce que j’ai fait pour mériter ça, mais j’ai vais quelque chose, ça aussi c’est certain. Ca aussi je le sais, j’en suis sur et je n’en doute pas. Ce matin même, je m’étais levé d’une humeur plutôt banale. Avec intérêt et envie, j’étais allé me renseigner à propos des dernières nouvelles. Est ce que la patrouille de cette nuit s’était bien passé ? Etoile de la Sirène voulait-elle que je fasse quelque chose pour elle ? La voir m’avait fait du bien. Elle ne voulait pas me donner de tâche particulière. Ce n’est pas par timidité ou par envie de préserver, non. Elle sait que je ferais tout ce qu’elle me demande. Absolument tout. Mais, en cette douce matinée d’été, elle n’avait pas besoin de moi. Je m’étais alors décidé. J’irais me balader pendant une petite heure, histoire de respirer le vent de la liberté. Les terres libres étaient ma destination ! J’aimais ces territoires où tout le monde pouvait se rendre. J’en avais rencontré des gens là bas. Des chats des autres clans évidemment. Non, je n’ai pas d’appréhension face à l’amitié interclans. Non je n’imagine pas ce qui se pourrait se passer en cas de guerre. Je hais la guerre, je ne veux pas la rencontrer. Jamais.  

Sur ces pensées pacifistes et noble, j’avais rejoins la colline aux astres. C’était là que ce sentiment m’avait touché. Cet endroit m’observait. J’en étais certain. Les petits nuages vaporeux qui gambadaient au gré du vent me fixaient d’une force indescriptible. Le ciel bleu lui aussi me dévisageait. Sans se cacher et sans se demander ce que je pouvais ressentir face à ce regard insistant. Et le soleil. Le soleil me traversait sans retenue, sondant mes émotions les plus profondes. Je savais bien que les éléments en eux mêmes ne vivaient pas donc ne pouvaient pas voir. Cependant, ils pouvaient servir d’yeux et d’oreilles au clan des Etoiles. Les anciens me regardent de là haut. Je le sais. Je le sens.  C’est un savoir que j’ai au plus profond de moi même. Un savoir inébranlable, dont je suis sur et dont je ne doute pas.

Une petite brise m’effleure. Elle m’apporte une odeur. La senteur d’un clan qui n’est pas le mien. Je ne suis plus seul sous le regard lourd des morts. Quelqu’un d’autre est observé également. Chers anciens, qui amenez vous à moi ? Est ce une rencontre programmée qui va bouleverser ma vie ?

_________________

Patte d'Ombre - Nuage Ombrageux - Ombre de Thanatos- Thanatos
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Untitled - Libre Ven 4 Juil - 18:10

Observe les astres.
Ceci est un RP qui gère du boudin de chocolat ~
Les yeux émeraudes d’Illusion Utopique s’ouvrirent lentement. Elle sentait la fatigue dans ses muscles ankylosés. Le sommeil l’avait emporté, hier soir. Elle n’en connaissait pas les raisons. Elle s’étira alors en observant la tanière vide des guerriers. Des odeurs fortes, mais éventées imprégnaient l’atmosphère. Il devait être midi, tout au plus. La chatte blanche sortit de sa couchette de mousse, puis s’extirpa de la cavité. Une fois dehors, elle descendit vers la plage, qui était le centre du camp. Elle observa alors la patrouille de l’aube se dispersé –elle venait sans doute de revenir-, et les différents chats du Clan du Sable qui se joignaient aux autres autour de la réserve pleine de gibiers. Illusion n’avait pas très envie de manger avec tout le clan, aujourd’hui. Elle avait envie de prendre le large, de s’isoler pour réfléchir. Oui, elle avait besoin de ces instants de solitude.

Elle sortit donc du camp. Pour être discrète, elle emprunta le chemin camouflé entre les rochers et les arbres, derrières la tanière des guerriers. La femelle gambada joyeusement sur son territoire. Des dizaines de fumets alléchants de proies lui chatouillaient le nez. Mais ce n’était pas ici qu’elle voulait chasser. Elle avait un endroit bien précis en tête. C’est d’ailleurs là-bas qu’elle appréciait manger en compagnie des anciens. Mais où, me direz-vous ? La guerrière voulait se rendre à la colline aux astres, territoire libre qu’elle affectionnait particulièrement. Le calme et la sérénité de ce lieu la fascinait. Le fait d’être avec les anciens lui plaisait aussi. Car oui, elle ne savait pas pourquoi, mais c’est comme si elle sentait leur présence autour d’elle. Illusion Utopique voulait en savoir plus sur ce lieu mythique. Elle traversa la grande plaine jusqu’à la frontière. D’un bond, elle franchie la ligne invisible et se retrouva en terres libres. De là, elle galopa ventre à terre vers cette mystérieuse colline.

En chemin, Illusion huma l’odeur délicieuse d’un lapin, qu’elle ne put s’empêcher d’ignorer. Elle se plaça contre le vent, et rampa vers sa proie, cachée dans les fourrées. D’un saut spectaculaire, elle attrapa le lapin et le tuez d’un coup de crocs dans la nuque. Elle transporta le lapin dodu, inerte, dans sa gueule. La curiosité et l’empressement de sentir la sensation d’être avec les guerriers de jadis l’empêcha de se jeter sur sa proie pour la dévorer. Elle vit enfin la colline qui se dessinait au loin. Heureuse et sereine à la fois, elle fendit l’air, courant ventre à terre vers la colline. A son pied, elle s’arrêta, fermant les yeux. Ils étaient là. Ils l’observaient. Elle sentait leur présence. Nullement fatiguée par sa course folle, elle trottina vers son sommet. C’est alors qu’un fumet acre lui parvint. L’odeur d’un autre chat, qu’elle ne connaissait pas. Une odeur de cendre, mêlé à une odeur de roche… Un chat du Clan du Volcan ? Certainement.

Elle trottina alors vers la silhouette féline qu’elle aperçut au sommet. Les rayons du soleil éclairaient son pelage rayé de roux et de bruns. Elle savait que le mâle étranger sentait sa présence. Est-ce que lui aussi était fasciné par cette ambiance si pesante et si magnifique à la fois ? L’inconnu fit volte-face. Il avait deux yeux verts, semblables aux siens. Il semblait jeune. La femelle s’approcha doucement de lui, et s’arrêta à une longueur de queue. Elle n’espérait rien de lui, ni de l’amitié, ni même de l’amour ou de la haine. Cet endroits était mystérieux, tout comme cette rencontre. Illusion paraissait jeune elle aussi, malgré son âge. Avec sa sœur, beaucoup pense qu’elles n’ont pas plus de 25 lunes. Elle s’assit, sereine.

« Salutations. Dit-elle, le plus calmement possible. »

Elle restait malgré tout curieuse, hâte de connaitre la réaction du mal inconnu. Son regard se posa alors sur le lapin. Elle comptait le manger, mais, dans de telles situations, devait-elle le déguster seule ? Elle sentait ses ancêtres lui murmurer que non. L’ambiance était très étrange. Elle sourit à l’étranger volcanique.

« Tu en veux ? Je ne finirais pas toute seule. »
FT. Dignité du Condor
codage par Moriarty sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Untitled - Libre Sam 5 Juil - 21:01


















 ❝ Untitled - With Dignité du Condor et Illusion Utopique❞
'Les choses extraordinaires n'arrive qu'au gens extraordinaires." - Narnia ~



Spoiler:
 
      La jeune Douceur des Anges était partie vagabonder, vers un endroit ou ses pattes ou les forces mystiques qui contrôlait son âme voulait qu'elle y aille. Parfois, il ne fallait pas prévoir ce qui allait arriver, mais laisser le destin nous surprendre. Les dés de la malchance et de la chance était puissant, mais invisible pour le commun des mortels. Mais, elle, Douceur des Anges, elle avait l'impression qu'elle les sentait flotter au dessus de sa tête, prêt à s'abattre et à sceller sa tragédie. Ou sa comédie. Ils étaient au même rang que ses ancêtres. Ils étaient peux être ses ancêtres, après tout, qui pourrait lui révéler cette vérité? Peux être le guérisseur, mais oserait il juste lui parler? Bien sûr que non.

     Ce jour là, donc, elle les sentait encore plus que n'importe quel jour, comme si ils l'accompagnaient à chacun de ses pas. Peux être parce que pour une fois, elle se sentait libre de tout mouvement, non pas dictée par la peur ou par la crainte, mais bien par elle. Elle se sentait libre. Libre de toutes tâches. Libre de tout apprentie à essayer de canaliser. Le rêve, en fait.

      Oui c'était ça elle avait l'impression de rêver, personne ne la verrait pleurer ni s'effondrer aujourd'hui.  Douceur des Anges se releva, regarda autour d'elle. La chaleur de l'été était douce et revigorante. Le ciel était d'un bleu tellement clair qu'il semblait irréel. Des petits moutons laineux se promenaient et venait briser cette harmonie. Les grains de sables s'insinuait à travers ses griffes et dansaient dans sa fourrure. Qui du chat ou du sable arborait la couleur? C'était comme cette fameuse énigme, qui de l'œuf ou de la poule est arriver en premier.

      Douceur des Anges trottina sur la Plage, écoutant les vagues qui mourrait sur le sable. Elle inspira un grand coup avant de plonger ses pattes et son ventre dans l'eau de Mer transparente. Elle savoura en fermant les yeux cette sensations, nagea un petit peu, et tout ses soucis s'envolèrent telle la marée qui se retire vers l'horizon. Douceur des Anges plongea sa tête angélique sous l'eau, ouvrit les yeux et regarda le monde dans les profondeurs de la Mer, dans un monde silencieux, ou il n'y avait pas besoin de parler, ni d'entendre, ou seule la présence physique suffisait. Oh comme un monde comme cela devait être incroyable ! Elle qui avait tant de parler en public, le silence était devenue sa meilleure amie.

       Puis, elle sortit de l'eau en se secouant le corps, éclaboussant tout autour d'elle. Elle regarda une dernière fois autour d'elle, cette Plage magnifique qui était sa maison depuis de nombreuses lunes, avant de se mettre à marcher. Elle marcha longtemps, longtemps, sous le soleil qui atteignait son zénith. Douceur des Anges traversa la Grande Prairie, plongée dans ses pensées. Puis, ses pattes l'amenèrent à gravir la colline aux astres. Douceur des Anges s'arrêta, essoufflée. Son long pelage blanc avec ses reflets dorés lui collait au corps, mi sec et mi humide.

      Cette coline était mystérieuse et magnifique à en couper le souffle. L'atmosphère avait toujours quelque chose de mystérieux et de gênant, mais c'est comme si des forces inconnus retenait les félins en son sein. Comme si leurs ancêtres s'était tous éteint sur cette hauteur et partait de cet endroit pour rejoindre les cieux. Elle frissonna à cette idée, peux désireuse de croiser des fantômes. Mais elle marcha quand même, doucement mais surement.

     Au début, elle crus en effet que c'était des fantômes qui quittait le monde des vivants pour celui des morts, mais non, c'était deux chats, qui se dévisageaient. Deux chats bien réel. Douceur des Anges sentit son estomac se serrer et son pouls s'accélérer. La panique habituelle pour parler avec les gens s'empara d'elle, et elle marcha extrêmement lentement vers eux. D'abord, elle reconnut les deux odeurs. Celle étrangement familière de son clan, un mélange d'eau de mer, de poisson et du vent du large. Puis, une odeur caractéristique d'un de ses membres. Illusion Utopique. La guerrière venant du même clan qu'elle avait des poils fins et de couleur blanche immaculée. Elle à des yeux verts émeraude que l'on n'oublie pas. C'est également la sœur de leur meneuse. Les deux chattes ne se connaissent pas trop, comme Douceur des Anges parlent difficilement avec les inconnus.

      Pourtant, le mâle qui l'accompagne et qui porte sur lui l'odeur du Volcan, elle le connait. Dignité du Condor est un mâle grand et musclé. Son pelage brun est zébré de rayures noires caractéristique, parcourut de reflets roux de toute beauté. Enfin il à des yeux verts. Ils sont tout les deux très bons amis, Douceur des Anges et lui. C'est drôle, elle se lie plus facilement d'amitié avec des chats ennemis qu'avec les chats qu'elle voit tout les jours, qu'avec ceux qu'elle est censée défendre jusqu'à son dernier souffle. Cela doit être parce qu'elle est très gentille avec n'importe qui. Et aussi que habiter dans d'autre clan rend les choses plus difficile pour porter un jugement. Elle s'approche des deux, n'entendant pas ce que Illusion Utopique dit. Douceur des Anges inspire un grand coup, ravale ses peurs au fond d'elle même, et s'avance dans la lumière. Le duo la regarde trottiner vers eux.

      «Bonjour Dignité du Condor et Illusion Utopique !» s'exclame elle avec chaleur et détermination. Elle aperçoit alors le lapin qu'Illusion Utopique à tendus vers le mâle. «Vous vous apprêtiez à prendre un repas? Puis je me joindre à vous? Je ne veux pas vous gêner bien sûr..»

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VOLCAN
☼ Pseudo : Grip'/Nolwenn
☼ Messages : 1152 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : Banni
☼ Âge en lunes : 60

Message(#) Sujet: Re: Untitled - Libre Dim 6 Juil - 20:37

L'inconnue s'approche de moi, une proie dans la gueule. J'aurais du faire comme elle et ne pas perdre le nord durant ma balade. Rapporter un peu de gibier au camp est indispensable. J'essaierai d'attraper quelque chose sur le chemin du retour. Puis, je pourrais toujours aller traquer quelques petites bêtes avec Nuage de Magellan. Il serait content. Je ferais ça. Tout à l'heure, quand je rentrerais. Pour le moment, je suis là, à la colline aux astres, en proie aux regards de mes ancêtres et avec une inconnue. C'est l'instant présent qui compte. Pas ce qui s'est passé avant ni ce qui va se produire après. Dans le premier cas, on n'y peut plus rien et dans le second, on n'est jamais sur de rien. D'un regard que je veux amical et pas trop insistant, j'observe la nouvelle venue. Toute blanche, ni trop grande, ni trop petite. Ni trop musclée, ni trop fine non plus. Elle a de grands yeux verts, un peu semblable aux miens. Elle ne semble pas agressive, ni trop amicale. Je dirais que cette guerrière arbore l'attitude idéale face à un inconnu. Être désagréable ne sert à rien face à quelqu'un que l'on ne connaît pas. A par à le braquer bien sur. Inversement, être un chat trop doux et qui fait trop amis-amis avec les autres peut sembler suspect. Je ne serais pas capable de lui donner un âge. Elle a l'air jeune. Mais son regard laisse paraître une certaine connaissance de la vie. Le nombre de lunes de cette femelle sera sûrement un mystère pour toujours. Car on ne demande pas son âge à une demoiselle. Question de principe.

« Salutations. Tu en veux ? Je ne finirais pas toute seule. »

Je lui souris avec gentillesse. Sa proposition me fait plutôt plaisir. Elle a du savoir vivre. Elle aurait très bien pu le manger sous mes yeux, sans me le proposer. Je m'apprête à lui répondre quand un son m'interrompt. Quelqu'un d'autre approche. Décidément, le clan des Étoiles a décidé de me donner un peu de compagnie aujourd'hui. Je les remercie en silence, dans mon esprit. Je jette un œil à la nouvelle arrivante. Mon sourire s'agrandit. Douceur des Anges. Je la connais. Très bien même. Je me souviens très bien de notre première rencontre. J'étais plus jeune, beaucoup plus jeune, et était allé gambader avec joie sur les territoires du clan de la Plage. J'étais tombé sur elle. J'avais eu de la chance. Un guerrier aurait pu me trouver. Mais non. C'était une adorable petite femelle que j'avais croisé. Gentille, dévouée aux autres et intéressante, je m'étais tout de suite bien entendu avec Ange. Je la voyais souvent, que ce soit aux assemblées, à la frontière ou encore dans les terres libres comme aujourd'hui. Non, je ne me cache pas. J'assume d'avoir des amis, même de très bon amis, dans d'autre clans.

« Bien le bonjour Douceur des Anges. Je serais ravi que tu te joignes à nous. » Je marque une pause, me tourne vers la femelle blanche dont je connais le nom à présent : « Plus besoin de nous présenter maintenant ! »

Je ris de bon cœur. J'aime la compagnie. La solitude serait pour moi la pire des punitions que le ciel puisse me donner.

_________________

Patte d'Ombre - Nuage Ombrageux - Ombre de Thanatos- Thanatos
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Untitled - Libre Lun 7 Juil - 10:02

Une brise chatouillât le museau rose d’Illusion Utopique. Elle inspira profondément. Elle se sentait vraiment bien. Cet endroit était sans doute le plus étrange du monde, car il dégageait une force indescriptible, presque magique. Cette force était celle du Clan des Etoiles, des guerriers de jadis. Le guerrier du clan du volcan ouvrit la gueule pour répondre, quand des paroles se firent entendre à proximités. A l’odeur, Illu’ reconnu le fumet de son clan, légèrement aquatique et sablonneux. Et finalement, Douceur des Anges s’extirpa de la pénombre en s’exclamant.

« Bonjour Dignité du Condor et Illusion Utopique ! »

La guerrière lui rendit son salut d’un hochement de tête. En voyant les yeux illuminées d’Ange, alors qu’elle fixait l’autre inconnu du Clan du Volcan –qui avait désormais un nom-, Illu’ en déduit qu’elle le connaissait. En vérité, la femelle blanche était plutôt étonnée. Ange s’avérait être une femelle très discrète, timide et distante. Illu’ espérait vraiment la connaître un peu plus que par le biais de son Clan. Elle n’avait jamais osé lui parler. Pourtant, elle l’avait observé assez longtemps. Elle voyait bien qu’elle ne voulait pas approfondir les liens qui les unissaient, tous ensemble, dans le Camp. Ce qui était vraiment dommage. Illu’ n’avait donc jamais osé demander. La jolie voix de la chatte de son clan la tira de ses pensées.

« Vous vous apprêtiez à prendre un repas? Puis je me joindre à vous? Je ne veux pas vous gêner bien sûr… »

Illusion Utopique fixa alors le lapin dodu. Il était gros, mais partagé en trois, la part qui lui resterait serait assez infime. Mais après tout, elle s’en moquait. Elle n’avait pas très faim, et puis elle pourrait toujours chasser en rentrant au Camp. Oui, elle ferait ça. La femelle regarda alors ce Dignité du Condor. Ce nom lui disait quelque chose. Elle l’avait déjà entendu, de bouche à oreille dans le Camp. Il lui semblait que ce chat soit en vérité le Lieutenant de Clan du Volcan. Enfin, elle se trompait peut-être. Elle réfléchit un instant. Etre Lieutenant lui paraissait être un travail colossal. Pourtant, Condor semblait bien porter ce labeur sur ses épaules. Et, étrangement, il ne semblait pas dépasser par son rang. Ce que Illu’ ne comprenait pas trop. Elle ne savait pas si elle serait prête pour être Lieutenant.

« Bien le bonjour Douceur des Anges. Je serais ravi que tu te joignes à nous. Plus besoin de nous présenter maintenant ! »

Illusion Utopique rit de bon cœur avec Dignité du Condor. Il était vrai que, bar le biais de Douceur des Anges, il n’était plus nécessaire de se présenté. Elle se sentait bien, désormais. Son regard émeraude se posa sur la chatte de son Clan. C’était à son tour de répondre à son salut. Elle lui sourit, le regard pétillent, de pouvoir enfin lui parler.

« Bonjour à toi, Douceur des Anges. Tu ne nous dérange pas, tu n’as pas à t’en faire. Mangeons ce lapin tous les trois avant qu’il ne pourrisse ! »

A ces mots, Illu’ découpa le lapin en parts égales, puis le distribua à chacun des guerriers. Elle sentait qu’avec la protection des anciens, plus rien ne pouvait lui arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Untitled - Libre Lun 21 Juil - 13:55






















     « Bien le bonjour Douceur des Anges. Je serais ravi que tu te joignes à nous. Plus besoin de nous présenter maintenant ! »

      Douceur des Anges regarda successivement les deux chats, puis les rejoint dans leur rire. Elle se sentait bien, détendue, en présence de félin qu'elle pouvait facilement considérer comme des amis proche.

      « Bonjour à toi, Douceur des Anges. Tu ne nous dérange pas, tu n’as pas à t’en faire. Mangeons ce lapin tous les trois avant qu’il ne pourrisse ! »

      La jeune guerrière était en train de se rendre compte qu'elle avait manquée beaucoup de choses qu'elle aurait pus connaître, si elle le voulait elle pourrait être sociable et extravertie, elle l'est naturellement c'est juste qu'elle à quelque problèmes pour avancer dans la conversation avec quelqu'un d'inconnu. Vous savez ce n'est pas facile de prendre la parole en public, ou alors d'exprimer son avis sur un fait tout en pesant chaque mot qui franchit vos babines pour ne pas faire souffrir la personne en et même temps la soutenir. Illusion Utopique semble beaucoup moins intimidante et beaucoup plus sympa qu'elle avait l'impression au camp. Encore une chose qu'elle pouvait rajouter sur sa liste de choses qui ont changés grâce à son ami Condor, et qu'elle lui sera redevable pour la vie. Douceur des Anges la regarda découpa le lapin en trois parts égales Elle tendit la patte pour ramener le sien vers elle, se léchant les babines, gourmande, puis elle se coucha sur le ventre, confiante. Ces deux chats là ne lui sauteraient jamais dessus, les anciens soit loués.

      « Quel fantastique journée ! » miaula elle chaleureuse. « Bon appétit ! » rajouta elle avec un clin d'œil

      Le trio commença à manger leurs parts, en silence. Douceur des Anges était tellement affamée qu'elle s'étouffa avec un os de lapin. Elle le recracha difficilement, suffoquant et riant à la fois. Honteuse et un poil amusée, elle fit comme si rien ne s'était passer, et quand elle eu terminée son repas, une idée lui vint en tête.

      «Connaissez vous la blague de l'écureuil, du blaireau et du chien?» commença elle en gloussant, toute timidité envolée. «Alors, c'est un écureuil qui veux aller sur l'ile ou nous habitons, sauf qu'il ne peux pas y aller, alors il demande au chien si il peux monter sur son dos, et le blaireau demande la même chose car il aimerait bien manger l'écureuil sur l'ile. Ils se mettent en route mais n'atteigne jamais l'ile. Pourquoi donc?»

     Elle se demanda pendant quelque instants comment elle pouvait se montrer aussi ridicule alors qu'elle n'est avec eux que depuis quelques minutes à peine. Si une récompense existait pour ce genre de choses, elle l'aurait à coup sûr !
Spoiler:
 



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Untitled - Libre Lun 28 Juil - 17:47

Douceur des Anges ne participe plus à ce RP pour changement de personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Untitled - Libre

Revenir en haut Aller en bas

Untitled - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: RPs :: RPs abandonnés-