BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

life's too short | ft. woot ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: life's too short | ft. woot ♥ Ven 4 Juil - 22:06






Life's too short
Pépé & Capuchon



Vers la fin de la journée, j'avançais dans les territoires de mon clan. Je passais devant la forêt de lianes pour venir me reposer près de l'arbre noueux et réfléchir à ma journée. Ce matin, je m'étais réveillée. J'avais un peu mal à la tête, mais pas au point d'aller voir Nuit Constellée en criant. J'étais partie chasser et en me promenant mon mal de tête était passé. Après tout, pas besoin d'en faire un drame. Lorsque mes maux étaient passés, je me sentais mieux et donc je chassa. Je put ôter la vie de seulement deux souris, un mulot assez dodu m'a échappé à mon plus grand malheur. Ce mulot aurait fait une proie excellente pour les reines ou les chatons. Mais bon, l'été était là, le soleil illuminait les journées et les proies sortaient souvent se désaltérer dans un ruisseau, une rivière ou même l'océan qui entouraient notre île. C'était un bon endroit de chasse à cette période de l'année, mais au risque de tomber dans l'eau. Le clan de la Plage avait donc un bon avantage. Mais bon, là n'est pas le sujet. Je suis rentrée avec mes deux proies. J'étais heureuse de découvrir qu'un apprenti a pris l'une d'entre elles. Je me sentais utile. Pour une fois.
J'ouvres les yeux. Ma journée n'était pas un rêve, j'étais toujours tranquillement à l'ombre sous l'arbre noueux. Une feuille virevolte devant moi avant de se poser doucement sur le sol terreux. Je soupire. Le soleil continue sa quête, bientôt il disparaîtra derrière les arbres de la jungle et nous le reverrons que demain. La lune prendra place. Mais trois quarts des habitants de l'île dormiront. Les uns quarts seront ceux qui apprécie la nuit, qui aiment découvrir les animaux nocturnes tel que les hiboux. J'en ai déjà vu un, une fois. Je ne sais pas si ils sont passifs mais lui ne m'a pas attaqué. La lune était brillantes et il poussait son cri. Il n'était pas vraiment apaisant ou joli, mais je l'écoutais. Pour ne pas qu'il se sente mal aimé. Les autres oiseaux ont un cri -que dis-je, un chant- beau. Lui aussi a le droit de se sentir beau après tout. Et il me fixait de ses grands yeux tout en poussant ses cris.
Un bruit. Je plante mes griffes aux sols. Je hume l'air. Le clan du Volcan. Un chat. « Qui êtes-vous pour oser fouler les terres de mon clan ? » murmurais-je en espérant que l'inconnu m'entende. Aucune réponse. « Montrez-vous ! » dis-je d'une voix plus forte.




©Etyncelle2014
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: life's too short | ft. woot ♥ Sam 5 Juil - 16:48

« Parfois il me semble qu'à l'intérieur de moi quelque chose fait défaut, un fil inversé, une pièce défectueuse, une erreur de fabrication, non pas quelque chose en plus, comme on pourrait le croire, mais quelque chose qui manque. »
ft. Capuchon & Pépé.

... Elle aurait aimé croire que le destin, l'avenir, était inoffensif. Lui, qui semblait être fragile et à qui, on devait faire vigilance. Mais tous ça, ce n'était que des conneries. Il a ouvert ses portes à beaucoup d'autres, et à qui il a offert un futur joyeux. C'était bien trop en demandé pour lui, et elle le savait. Si elle ne peut plus espéré, à quoi bon vouloir encore vivre ? Ce serait a laissé croire qu'elle a été vaincu, qu'elle a été faible. Et puis cette air, qui était pure auparavant, n'est plus qu'un vent dégoûtant à qui les personnes ont laissés leur paroles et leur hypocrisies. A la longueur de journée, elle fallait qu'elle vive avec ça, ses mots qui flottent autour d'elle sans qu'elle ne puisse les chasser. Pourtant, elle s'y est habituée et n'apprécie guère le nouvel air, les nouveaux horizons. L'environnement n'a pas changé d'un pouce  et, cela ne semble pas la déranger pour autant. Le silence ainsi que la solitude était au rendez-vous, aujourd'hui, mais plus pour très longtemps. Le mal de tête vient, sa crise allait revenir tôt ou tard. Il fallait qu'elle sorte, contre sa volonté... Son hésitation l'arrêta devant sa lancée, mais sa nausée remporta, cette fois. Silence. Le vent poussait son élan très pauvrement, cela en devenait pas trop lassant. Une bouffée d'air l'a fit frémir, avant de s'éteindre. Elle ne devrait plus être très loin de la frontière avec le Clan de la Jungle. Son expression changea en voyant une troupe de gens, pas très loin d'elle. Elle les reconnaîtrait entre mille, mais habituellement, ils ne prennent pas ce chemin là. Aurait-il fait un détour ? Elle n'avait pas assez de temps pour ça, il fallait qu'elle fasse quelque chose, avec sa migraine ou non. Elle se mit soudainement à courir, ses membres ont pris le dessous. Elle n'essayait même pas de les contrôlés, préférant ne pas se soucié de son cas. Résultat, elle dérapa sur une pente, peu vertigineuse, " heureusement " pour elle. Elle se laissa glisser, car elle savait qu'elle ne pourrait rien faire, n'ayant aucune force et ayant cette migraine qui commençait a être insupportable. Elle aurait juste pu espéré une meilleure chute que celle si, mais le destin lui en porte malheur. Elle finit par s'arrêté. Cela aurait pu prendre une éternité, selon elle. Son pelage était couvert de terre et de boue, ainsi que de quelques feuilles. Le destin a pointé le bon de son nez. « ... Génial. » , murmura t-elle, espérant ne pas avoir fait trop de bruit. Ce paysage ne faisait pas partit de son territoire. Elle a du passé la frontière avec le Clan de la Jungle. Mais là n'est pas le problème, il faut à tout prix qu'elle sorte d'ici avant de se faire repéré, et ce n'est pas aussi facile. La pente par laquelle elle est passée n'est pas franchissable par le bas. Il faut qu'elle cherche son chemin seule, et sans aide. Mais l'envie de bougé l'écœure et franchement, elle n'a pas envie de se faire voir par les autres, ceux de la Jungle. Sa réputation n'est peut être pas si connu ? Elle chassa cette idée. Certes, elle n'a jamais voulue être comme ça, mais la rumeur court toujours quelque part. Elle ne sait pas si les plus pathétiques sont ceux qui les croient ou ceux qui les crées, ceux qui les propages. Elle ne pouvait plus tenir une seconde de plus ici, sachant qu'une troupe peut être en des parages. Mais elle en doute, la nuit commence à faire son apparition. Elle ne peut s'empêché de croire qu'elle a trop pensé. Les étoiles apparaissaient, la lune était au rendez-vous, la vie nocturne commençait. Cette vue lui sentait méconnaissable, et lui en donnait la nausée. Elle marchait avec des pas lourds et lentement. Cette idée de sortir était une très mauvaise idée. Alors qu'elle s'acharna sur elle même, elle finit par se prendre une racine d'un arbre en pleine face. '' Une parfaite journée ". Vraiment. Avant que sa crise ne revienne petit à petit, un murmure se fit entendre. Elle ne comprenait rien. Attend... Non. Aurait-elle fait un bruit, alors qu'une personne se trouvait tous juste à côté d'elle ? Les buissons les séparaient. Elle s'en aurait douté que ce souffle était celle d'un chat du clan de la Jungle. Elle était trop dans ses pensées qu'elle en a presque oublié d'humer l'air. Elle commence a se sentir énormément coupable, même si elle ne l'ai déjà depuis des années. La voix s'éleva et la fit très clairement comprendre qu'elle n'est sûrement pas la bien venue ici. Au moment où elle allait se redressé sur ses pattes avec découragement, sa migraine revenait, progressivement. « ... Trop fort. » souffla elle. Elle n'avait aucunement envie de bougé, et surtout se faire, une fois de plus, critiquée. Elle resta sur place, enchaînés par ses mœurs et ses dérisions.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: life's too short | ft. woot ♥ Lun 7 Juil - 15:25






Life's too short
« Mais si dans ton language, tu emplois le mot sauvage, c'est que tes yeux sont remplis de nuages. »
Pépé & Capuchon



Différente. Je me sens différente. Je suis jalouse des chatons qui câlinent leur mère, leurs frères et soeurs. De les voir heureux auprès de leur parents, d'avoir un soutien fraternel. Moi ? On peut dire que je suis seule, perdue. Perdue, je l'ai été, je le suis toujours et je le serais sûrement encore demain. Demain. Encore des songes, encore des illusions, encore de la douleur, encore des rêves lointains sans aucun espoir d'être réalisés. Des chimères sans couleurs, une vie monotone. Maman. Est-ce que tu me détestes ? Tu es vraiment une personne haïssable.

Un bruit. Je bouge les oreilles en tentant de l'identifier, de savoir d'où il vient. J'observe les buissons. Le bruit venait de derrière eux. Derrière eux. Je veux tout laisser derrière moi. Tout oublié, effacer le passé, les souffrances, la solitude, les chimères, les illusions. Les rêves irréalisables, le mal, la jalousie. Je veux tout oublier pour recommencer à zéro. Oublier ceux qui m'ont fait du mal et ceux qui ne m'en ont pas fait. Parce que je détestes ma vie, mon ancienne amnésie. J'ai déjà tout oublié. Je pourrais recommencer une nouvelle fois, après tout.

Un chat. Une femelle immobile près d'une racine. Je la dévisage. Clan du Volcan d'après son odeur. C'était sûrement la personne que je cherchais, sauf si il on fait une invasion. Peut-être qu'elle fait semblant d'être blessée. Invasion. Invasion... Je regardes autour d'elle. Je ne vois aucun autre chat. Peut-être que la femelle voulait attirer mon attention et les autres partent vers le camp. Pour tuer. Tuer, laisser un chemin écarlate derrière eux. Je frissonne. Le camp. Il faut que je le protège.

Je me retourne et jette un regarde à la femelle. Elle ne bouge pas. Elle ne fait peut-être pas semblant, l'inconnue a peut-être besoin d'aide. Je soupire et m'avance vers elle. J'essaye de la relever ou du moins l'aide. « Qui êtes-vous ? » dis-je. On percevait bien dans ma voix que je voulais être froide. Que j'essayais.




©Etyncelle2014
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: life's too short | ft. woot ♥ Ven 11 Juil - 18:41

« Parfois il me semble qu'à l'intérieur de moi quelque chose fait défaut, un fil inversé, une pièce défectueuse, une erreur de fabrication, non pas quelque chose en plus, comme on pourrait le croire, mais quelque chose qui manque. »
ft. Capuchon & Pépé.

... C'est compliqué et difficile, de définir une histoire sans explication valable. C'était une vie parmi d'autres mais, elle a déraillé, freiné subitement sur une autre voie comme un vulgaire jouet. Le bonheur l'a délaissé et le malheur l'a pris sous son aile. C'était en quelque sorte, son histoire qu'elle a modifié par ses propres moyens sans le vouloir volontairement. Elle n'a jamais été prudente et, elle le regrette amèrement. La méfiance n'avait jamais été son truc à elle mais, elle a du le prendre comme un de ses caractéristiques principales. Son destin a prévu ce malentendu et elle ne plus rien y faire mise à part s'adapté à sa destiné et se faire une raison ; Plus rien ne la changera. Ni personne, ni qui conque. L'air était humide et empoisonnante pour elle et, cela la déstabilisait. Mais elle tenait bon, elle tenait bon que sa crise ne vienne pas mais elle ne pouvait rien faire de plus que se reposé un court instant. Elle était au mauvais endroit et au mauvais moment. Elle se récapitula lentement sa démarche depuis ce matin. Cela l'écœurait de plus en plus. Elle se sentait horriblement coupable d'être sorti de son abri alors qu'elle n'avait que cette crise qui devait à la base, n'être là que qu'en il n'y a personne. Elle était piégée entre deux mondes différents présents. Son monde et leurs mondes. Leurs étant tous les restes mise à part sa petite personne. On la souvent déclaré de pauvre folle et elle n'en citera pas d'autres. Sa vie était dans les ténèbres, baignés par les mœurs et la déréliction. Un cauchemar, d'où elle ne se réveillera jamais, sans doute une mauvaise plaisanterie qui vira au drame. Et pourtant, elle s'accrochait encore à la vie, alors pourquoi les autres ont dû tous s'éteindre aussi subitement ? C'était une pure et innocente question, et pourtant logique. Ils se sont tous entre tuer, voir ont mis fin à leur jour. Elle s'en écœura d'avance. Parler, ou même de penser à " eux " la rendait encore plus nostalgique. Ils ne sont personnes, mise à part une bande de petit prétentieux malveillants.

Elle secoua vigoureusement sa tête. Elle ne voulait pas d'eux dans sa mémoire, même si elle sait que ne pourra effacé ses souvenirs mais, sa nausée empira encore les choses. Elle voulait juste tombé à terre, laissé sa vie entre les mains d'une autre personne et mourir en paix. La seule chose qu'elle aimait, et la seule personne qui l'aime encore en retour, est sa bien défunte mère. Elle, qui a toujours été là, jusqu'à sa mort. Elle n'a plus de raison de vivre sans elle, et pourtant elle est toujours ici, avec hypocrisie et critique à volonté. Elle ne manque de rien, ironiquement.  Réellement, elle manque de tout. D'affection, d'hostilité, de bien être et, la liste est encore longue, voir infinie. Le bonheur n'existe pas dans la vie d'une jeune personne comme elle, qui a foiré avec ses propres mains et de ses propres idées. La nuit était encore clair et les étoiles bien visibles, elle était accompagnée en plus. C'est le bonheur, franchement. Elle n'a jamais demandé de faire une rencontre positive et ne compte rien changé à ce compte. Puisque rien ne peut changer, ni personne. Alors avant de faire face, elle détourna légèrement le regard autre part, mais cette personne semble bien décidé à ne pas la laissé partir. Peut-être la livra t-elle à leur chef, celui de la jungle ? Si cela était le cas, il fallait qu'elle parte sur le champ et même si cela ne l'était pas, rentrer sera une des plus grande sagesse. Alors qu'elle est dans ses songes, elle finit par se réveillé par cette humble personne, qui semble vouloir l'aider à ce relevé. Elle la poussa volontairement, mais calmement. Elle n'avait aucune douleur particulière, à part son cœur. Lui, il allait mal et, toujours mal en ce moment même. Elle finit par se relevé lentement, baissant sa tête sur le sol, une raison de plus pour que cette personne ne découvre pas qui elle est vraiment sinon, c'est chez le chef assurément.

Le silence était omniprésent, elle ne voulait aucunement dire son nom à une t-elle inconnue. Elle semble tout avoir ce qu'elle n'a pas. Cela lui serra encore plus le cœur qu'elle ne l'était avant. De la bonté, du charme... Ses yeux commencèrent à être rosés, mais aucune larme ne coula sur ses joues pour le moment. « Vous n'avez pas à le savoir mais, vous savez déjà que je suis une pure inconnue pour vous autres. Alors, pourquoi savoir mon nom, si cela n'est pas évident ? ». Elle se crispa légèrement et se releva rapidement, la bouscula un peu et involontairement. Elle finit par lever sa tête pour que cette inconnue sache à qui elle a à faire. Une personne sans expression, avec un corps comme un tronc, ... " Une personne qui est peu recommandable par le physique. " Ses deux yeux,son regard, se sont tous de suite mis à fréquenté les deux yeux de cette belle inconnue. Mais, pas pour autant que son regard neutre changea. Elle finit par reculé lentement, n'ayant rien à dire de plus. Les deux yeux de cette personne ne pouvait rien faire pour l'en empêché. Elle détourna clairement et calmement sa marche pour commencé a disparaître au sens figuré. Ce serait si facile, de croire qu'on peut disparaître aussi facilement.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: life's too short | ft. woot ♥

Revenir en haut Aller en bas

life's too short | ft. woot ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» •• reine des neiges • life's too short ••
» Life's Too Short to Even Care at All •• Kaleessi
» (camila) life is too short to think about tomorrow
» Sabri -- life's too short to have some regrets.
» — bring me to life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: RPs :: RPs abandonnés-