BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Et moi alors ? [PV : Étoile de l'Espoir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Et moi alors ? [PV : Étoile de l'Espoir] Mer 16 Juil - 2:00

Petite Pluie

Et moi alors ?
avec Étoile de l'Espoir

Le Soleil se levait aussi doucement qu'un chaton s'éveille. La lune et les étoiles, commençaient à disparaître. Bientôt les chats de Clans se réveilleraient et n'auraient donc plus besoin que leurs ancêtres veillent sur eux. Bientôt, ils seraient capable de se défendre tout seul et de défendre tout seul leur Clan. Le vent se levait, les nuages déboulaient de part et d'autre dans le ciel, la mer s'agitait et de nombreuses vagues venaient percuter de plein fouet la plage et son sable fin. Dans la jungle, les oiseaux sifflotaient. Un peu plus loin, les volcans grondaient.  

Au fond de la pouponnière, j'ouvris mes petits yeux couleur émeraude sur ce monde qui me vit naître. La luminosité amenant du Soleil et entrant dans la tanière me fit cligner plusieurs fois des yeux. Une fois habitué à cette lumière ambiante, je baillai à m'en décrocher la mâchoire. Avec fort peu de distinction, mais tant pis. Personne n'était réveillé et la maladresse des chatons en faisait rire plus d'un. Et puis, avec ma jolie petite bouille, je ne pouvais qu'attendrir les reines. En ce qui concerne les autres chatons, ils étaient presque tous mes amies et j'étais presque la plus grande de la tanière. Je fis rapidement le tour de la pouponnière du regard, essayant de trouver les éveillés, les endormis et les absents. Il ne manquait pas grand monde. A vrai dire, je pense même qu'il y avait tout le monde. Puis, me dégageant de la litière dans laquelle je dormais avec Petite Otarie, ma sœur, je me levai et sortis de la pouponnière en zigzagant autour des litières des uns et des autres. Enfin dehors ! Je m'installai au centre de la clairière, là, les rayons du Soleil tapaient sur mon pelage et me réchauffaient. Qu'est-ce que c'était agréable, sentir le Soleil réchauffer un à un ses poils. J'aimerais que ce moment dur toujours. J'aimerais que la liberté qui m'enivre actuellement dur toujours. Et pourtant, bientôt je ne serais plus aussi libre. Je devrais vaquer à mes devoirs et le faire pour moi comme pour mes camarades, pour éviter moqueries, indignations, mauvaises images et bannissement. Quelque part, j'avais hâte de devenir Apprentie, pour pouvoir vadrouiller hors du camp, apprendre la pêche, la chasse et le combat, pour avoir de nouvelles responsabilités et de nouveau "pouvoirs". Mais je n'avais pas envie d'être privé de mes grasses matinées, de mes parties de jeux avec mes camarades, de mes siestes au Soleil... A chaque étape de sa vie, il y avait des avantages et des inconvénients que l'on gagnait et/ou que l'on gagnait. Sortant de mes pensées d'avenir, je soupirai. Qu'est-ce que je pouvais en passer du temps à rêver, à cogiter et à penser à des choses n'ayant aucun intérêt. Il fallait que je pense à des choses utiles. Tiens donc, par exemple, qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire en cette belle matinée ? Dormir ? Je n'en avais plus envie. Manger ? Je n'avais qu'un petit peu faim et je n'avais aucunement l'envie de manger seule. Jouer ? Non. Je ne voulais pas. Je n'en avais pas envie. Bientôt, dans deux lunes exactement, je devrais cesser tous jeux pour me concentrer sur mon entraînement. Si je voulais y arriver, je devais apprendre à ne plus trop jouer dès maintenant et à prendre un peu de sérieux. J'étais si enfantine. Il n'empêche que ça n'avait pas que des inconvénients. Secouant ma tête, je fis sortir cette idée et pris rapidement la décision d'aller rendre visite à ma mère. Voilà ce qu'il me fallait. Il fallait que je fasse des recherches sur mon passé et sur mon avenir, pour ne plus avoir à me poser des questions existentielles stupides et dépourvues d'intérêts. Bien. Comment me présenter ? Elle était certes ma mère, mais pas ma vraie mère. Elle m'avait adoptée. Je lui en étais très reconnaissante. Seulement, elle ne m'avait pas fait. Mon corps ne venait pas d'elle, ni mon sang et encore moins mon esprit. Quoi que, l'esprit, je pense qu'il vient plus d'elle que de mes géniteurs. Elle m'a tout appris, eux rien parce qu'ils sont morts. Comment ? Ce n'est pas facile à expliquer. De plus, je n'en ai pas la moindre envie. Tous ce qu'il faut savoir, c'est qu'ils sont morts après avoir servit leur Clan. Bref, reprenons. Je dois me présenter. Hum... Mes yeux oscillent et font rapidement le tour de ma personne. Mes poils sont sales, des brindilles et de la mousse y sont enchevêtrés. Je n'était pas en état de me présenter comme cela devant ma mère. Je décidai d'y remédier immédiatement. Ma langue passa rapidement et soigneusement sur tout mon petit corps, bientôt mon  poil fut propre, lisse et lustré. Heureuse de la toilette que je m'étais donné et dans l'état dans lequel j'étais, je ne pus retenir un ronron joyeux. Bon, niveau physique, j'étais bien. J'étais certaine d'être bien réveillée et mon cerveau était en route depuis belles lurettes. Pour ne pas y aller les pattes vides, je décidai de faire un tour par la réserve de gibier. Une fois que je m'en fus assez approchée, je choisis une proie particulièrement dodue et qui me semblait fraîche. A l'odeur et à l'aspect, je reconnu que c'était là une loutre. A ce que l'on m'avait raconté, sa chair avait bon goût et il était difficile de rivaliser avec eux pour ce qui était de la vitesse dans l'eau. Tout en essayant de ne pas laisser traîner la proie, je me dirigeai vers l'antre personnelle de ma mère. Bien que je fusse venu ici plusieurs fois, j'avais l'impression de redécouvrir le lieu. M'approchant de plus en plus du fond, j'aperçus enfin celle qui m'avait tout donné, son amour et son expérience. Celle qui m'avait forgé, qui m'avait regardé grandir comme une vraie mère. J'avançai encore un peu et je pus distinguer son long pelage gris et blanc. Une fois devant sa litière, je déposai la loutre devant elle et m'assis. Comment est-ce que j'allais m'y prendre pour la réveiller ? Est-ce que je devais faire cela calmement comme une chatte posée et sage ou bien est-ce que je devais le faire à la manière "chatonne" ? Mon esprit de chaton pris le dessus et je me surpris à escalader le dos d'Étoile de l'Espoir. Une fois en haut, je me mis à tirer sur l'oreille de la chatte. Ne la voyant pas se réveiller, je tirai avec un peu plus de force. Soudain, son oreille échappa à ma bouche et avec la force que j'y avait mis, je dégringolai de la chatte pour atterrir sur le sol. Cul en l'air, tête en bas, je pris une moue boudeuse. Peu de temps après, je me retrouvai de nouveau sur mes pattes, puis, la première solution n'ayant pas fonctionnée, je m'assis devant ma mère et je déglutis avant de prononcer ces quelques mots :

« Maman ! Maman, réveilles-toi ! Allez, s'il te plait...  »
© Codage par Waize pour sa Patoune ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://breathing-ocean.forumactif.org/t932-travel-the-time-with-me
NOUVEAU
☼ Pseudo : Hope (Océane)
☼ Messages : 1880 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : cheffe.
☼ Âge en lunes : 38 lunes.

i could be brown
i could be blue
i could be violet sky
i could be hurtful
i could be purple
i could be anything you like



Message(#) Sujet: Re: Et moi alors ? [PV : Étoile de l'Espoir] Lun 4 Aoû - 14:30

HRPG:
 

Je le voit. Légende de l'Hippocampe. Il est heureux. Il est avec son père. Il chasse avec lui. Ils chassent, ils s'amusent, ils rigolent. Ils sont heureux tous les deux. Plus heureux qu'ils ne le seront jamais ici. Peut être qu'en fin de compte, ils sont mieux là où ils sont. Peut être que Nuage d'Oranger sera plus heureuse là-bas, elle aussi ? Je ne veux pas qu'elle meurt, je ne veux pas qu'elle me quitte. Mais même le Clan des Étoiles n'y peut rien. Elle a sûrement la même maladie au cœur que son père et son frère. Elle peut mourir à tout moment. Peut être que là, au moment où je fais ce rêve, je vais la voir arriver. Peut être qu'elle est morte, cette nuit ? Non ! Je ne veux pas ! Elle n'a pas le droit de me laisser, ma seule fille biologique. Bien sûr que j'aime Petite Pluie et Petite Otarie, de tout mon cœur même, mais elles ne sont pas la chair de ma chair. Et cela ne change rien. Je les ai vues grandir comme j'ai vue Nuage d'Oranger. Elles sont toutes autant mes filles qu'elle ! Elles deviendront bientôt des apprenties, elles pourront découvrir le monde qui le entoure.
Je me réveille, quelqu'un est sur mon dos. Je comprend vite qu'il s'agit de Petite Pluie, c'est la seule qui aurait osé ! Personne d'autre n'oserait ainsi entrer dans la tanière de son chef, et surtout la réveiller ainsi ! La petite commence à attraper mon oreille dans sa gueule puis à la tirer doucement. Agacée, elle la tire de toutes ses forces. Tellement qu'elle en tombe à la renverse ! Elle est tellement mignonne. Mais je ne me lève toujours pas, j'attend qu'elle innove.
Agacée, elle se place face à moi et colle sa tête à la mienne, puis, elle lance doucement les mots suivants.

    « Maman ! Maman, réveilles-toi ! Allez, s'il te plait ... »


Je ne la fait pas plus attendre et décide enfin de me réveiller. Une douce odeur de loutre parvient à mes narines. J'ouvre doucement les yeux et commence à m'asseoir. Petite Pluie est devant moi, contente. Je me demande tout de même pourquoi est ce qu'elle est venue me réveiller. Elle est bien plus patiente en temps normal.

    « Petite Pluie ? Que se passe-t-il ? »

_________________

TRAVEL THE WORLD WITH ME


Other ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Et moi alors ? [PV : Étoile de l'Espoir] Mar 26 Aoû - 23:24

Petite Pluie

Et moi alors ?
avec Étoile de l'Espoir

Le sommeil. Quel bienfait il peut avoir sur le corps et sur l'esprit. Il permet à tout être vivant de se remplir d'énergie. Il permet de récupérer avant de vivre une nouvelle journée. Le problème dans tout cela, c'est que le sommeil passe toujours en un éclair alors que la journée, elle, passe beaucoup plus lentement. Enfin cela dépend de la personne et de ses occupations. Si on parlait de moi, Petite Pluie, je vous dirais bien que mes journées soient très longues et ne passent pas du tout vite, par conséquent et toute logique. Je passe mes journées entières au côté de ma sœur et des autres chatons du Clan de la Plage. Je passe mes journées à réfléchir, à jouer, à m'imaginer dans le futur. Qu'est-ce que je peux faire d'autre après tout ? Je ne peux pas partir en patrouille ou à la chasse comme les Guerriers, je ne peux pas aller apprendre comme le font les Apprentis, je ne peux pas organiser les patrouilles comme le fait le Lieutenant et je ne peux pas prendre des décisions importantes et réfléchir au bien-être du Clan comme le Chef. Je ne peux pas faire tout cela. Au mieux, je peux jouer et tuer le temps si cela m'amuse ou encore aller rendre visite aux Anciens, ce qui est plus intéressant au niveau de mon apprentissage futur. Ainsi, en leur compagnie, j'apprends de nombreuses choses et j'acquière de nombreuses connaissances pour mon futur apprentissage. C'est très ludique et très intéressant de les écouter nous compter leur jeunesse, leurs problèmes et toute leur vie en général, et cela permet d'emmagasiné beaucoup d'informations pour le présent comme pour le futur. En somme, on est bien content de les retrouver nos aïeuls.

J'attends depuis très peu de temps et pourtant, j'en ai déjà assez. J'ai presque envie de faire demi-tour et de retourner dans la pouponnière. Mais bon, à quoi bon ? Si j'y retournai, je perdais une occasion de parler avec Étoile d'Espoir, je perdais l'occasion de parler avec ma mère et de toute façon, je serais encore à attendre. Le seul changement c'est que je n'attendrais plus Étoile d'Espoir mais Petite Otarie. Pourquoi est-ce qu'elle ne se réveille pas ? Pourtant, si on m'avait fait ce que j'ai fait, je serais réveillée depuis belles lurettes déjà et peut-être pas de bonne humeur d'ailleurs. Je me mis à regretter légèrement ce que j'avais commencé par faire. Cela devait faire mal de se faire tirer les oreilles, je le savais très bien. Lorsque je faisais des petits combats avec mes camarades de tanière et qu'ils s'attaquaient à mes petites oreilles, j'en souffrais déjà. Et dire qu'eux faisaient attention à ne pas me causer de douleur. Moi ? Je n'avais pas fait attention, je voulais juste la réveiller. Gênée, je fouettai l'air de ma queue et baissai ma tête. Quelle honte d'être aussi stupide. Est-ce qu'elle l'avait senti ? Est-ce que le sommeil masquait la douleur ? Je l'espérai de tout mon cœur. J'espérai surtout qu'elle ne me gronderait pas. Je n'en avais nullement envie. Il faut dire que faire ce que j'ai fais, ce n'était pas très réfléchit de ma part. Et alors ? Est-ce que je n'avais pas le droit à l'erreur ? J'espère qu'Étoile de l'Espoir le prendrait comme telle et non comme de la pure méchanceté, car ce n'en était pas, pas du tout.

« Petite Pluie ? Que se passe-t-il ? »

Au son de sa voix, je relevai ma tête. Contente de la voir enfin éveillée. J'allai pouvoir lui parler ! J'allais pouvoir passer du temps avec ma mère, à celle à qui je devais tout. Je suis si heureuse. Elle ne semble même pas en colère. Tant mieux ! Je ne voulais pas m'attirer ses foudres. Dorénavant pour éviter cela, je pense que je réfléchirais à deux fois avant de faire un truc si stupide. Il faut dire que c'était tentant et terriblement drôle de monter sur le dos de la Cheffe du Clan et de lui tirer les oreilles comme si c'était elle la petite et moi la grande qui la grondait. Sans plus attendre, je saluai gauchement ma mère. Lors de ma révérence, une de mes pattes glissa sur le sol et je m'écrasai lamentablement sur le sol. C'est mon museau noir qui heurta en premier le sol poussiéreux. Je vis des pellicules grises se déposer dessus. Un peu honteuse, je m'empressai de me remettre sur mes pattes et d'enlever la poussière de mon museau. Je ne vis pas que j'en oubliais un peu. Encore une fois, la honte m'emplit. Ma tête reprit sa place précédente. Du bout de la patte, je grattai le sol. J'avais tellement honte d'être si maladroite. Et dire que j'étais censée être la fille d'une Cheffe. Je devais lui faire honte parfois. Pourtant, je n'étais pas aussi maladroite d'habitude. D'habitude, je suis plutôt adroite et agile dans ce que je fais. Je ne sais pas ce que j'ai aujourd'hui. Ce ne doit pas être spécialement mon jour. Tant pis. Ce n'est pas grave. Cela passera. Bientôt je serais grande et plus jamais je ne trébucherai. Je serai une grande et belle chatte adroite et courageuse et surtout loyale jusqu'au bout des pattes pour qu'Étoile d'Espoir soit fière de moi. Je ne voulais pas la décevoir. Elle m'avait adoptée avec un amour tel que j'aurais pu être la chair de sa chair, elle ne m'aurait pas aimée plus. Du moins, c'est-ce que je ressens. J'espère ne pas me fourvoyer. Décidant de reprendre un peu de dignité, j'ouvris ma gueule pour parler, au moins là, je ne risquais pas de faire un faux mouvement et de tomber le museau dans la poussière :

« Bonjour maman ! Rien de grave, ne t'en fais pas. Je... Je voulais juste passer un petit moment avec toi, en ta compagnie... Enfin j'espère que tu comprends ce que je veux dire. Et au faite... Je suis désolée d'être si maladroite aujourd'hui, je ne sais pas ce qui m'arrive... »

HRPG:
 
© Codage par Waize pour sa Patoune ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://breathing-ocean.forumactif.org/t932-travel-the-time-with-me
NOUVEAU
☼ Pseudo : Hope (Océane)
☼ Messages : 1880 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : cheffe.
☼ Âge en lunes : 38 lunes.

i could be brown
i could be blue
i could be violet sky
i could be hurtful
i could be purple
i could be anything you like



Message(#) Sujet: Re: Et moi alors ? [PV : Étoile de l'Espoir] Lun 1 Sep - 17:13

Petite Pluie, heureuse que je me lève enfin, essaye de me saluer, mais la pauvre petite a une patte qui dérape et se retrouve alors truffe au sol ! Je rigole gentillement. Non pas que je me moque d'elle, loin de moi cette idée là, mais elle est tellement mignonne ! Je ne peux pas m'en empêcher. La chatonne se lève rapidement puis enlève de quelques coups de langues la poussière restée sur son museau. Elle reprend sa place initiale. 

« Bonjour maman ! Rien de grave, ne t'en fais pas. Je... Je voulais juste passer un petit moment avec toi, en ta compagnie... Enfin j'espère que tu comprends ce que je veux dire. Et au faite... Je suis désolée d'être si maladroite aujourd'hui, je ne sais pas ce qui m'arrive... »

Je rigole une nouvelle fois. Elle est si mignonne. Elle parait si heureuse ... Je suis tellement désolée de devoir tout lui gâcher, mais elle doit savoir. Elle doit savoir au sujet de sa soeur ... Je sais que la perte de Légende de l'Hippocampe l'a fortement affectée, mais ce sera encore pire pour Petite Otarie, elles étaient vraiment proches toutes les deux, et ce depuis toujours. Bien sûr qu'elles se chamaillaient, mais c'est comme toutes les sœurs ! Elle va être si triste ... Perdre son frère et sa soeur à quelques jours d'intervalle, ça va être vraiment dur pour elle, comme pour nous tous ... ! Sa soeur est morte du mal vert. Elle a glissé sur quelques rochers mouillés près de la rivière et s'est coupée ... Personne n'a pris ça au sérieux au début, ce n'était qu'une égratignure, et puis ça s'est infecté ... Ça s'est emplis de pus, c'est devenu rouge ... Pingouin Lunaire n'a rien pu faire ... Il lui a donné de l'herbe à chats, mais c'était déjà trop tard ... Il lui a donné des graines de pavots pour atténuer la douleur, pour qu'elle meurt paisiblement et elle s'est éteinte dans la nuit. Il a dit à sa soeur qu'elle ne se sentait pas très bien et l'a tenu éloignée autant que possible, mais maintenant je dois lui dire la vérité ... J'abandonne mon sourire et prend une expression plus froide, une expression de circonstance. Je m'assois face à petite Pluie.

« Tu sais, il faut que je te parle ... Pour Petite Otarie ... Cela fait un moment qu'on t'interdit de la voir et ... tu ne pourras plus jamais la voir, je suis désolé ... Elle ... Son égratignure, elle était bien plus dangereuse que l'on ne l'avait pensé ... Elle a commencé à s’infecter et ça a dégénéré en un mal vert ... Notre guérisseur, enfin, Pingouin Lunaire .. Il n'a rien pu faire .. c'était bien trop grave et surtout trop tard pour la soigner ... Il a atténué ses douleurs, et elle s'est en allé rejoindre Légende de l'Hippocampe il y a une nuit déjà ... Elle chasse désormais parmi le clan des Étoiles ... Je suis désolée Petite Pluie, ta soeur est morte ... »

Je baisse la tête, gênée. Je ne veux pas avoir à faire à son regard. J'ai déjà vue le regard de quelqu'un qui vient de perdre un membre de sa famille, je ne veux plus avoir à y faire face, surtout quand c'est moi qui l'ai annoncé, c'est encore plus dur, on a tendance à se sentir encore plus gênée, on a même tendance à croire que c'est note faute, alors que la plupart du temps nous n'aurions rien pu faire ... Mais la vie est injuste. Petite Otarie avait un bel avenir devant elle, elle n'aurait pas du s'éteindre aussi tôt et surtout pas dans ces conditions ! C'était une belle petite pleine de vie, elle ne méritait pas ça .. Je ne méritais pas ça. Je ne veux pas voir un autre membre de ma famille s'en aller ! Légende de l'Hippocampe, maintenant Petite Otarie ... Ni Petite Pluie ni Nuage d'Oranger ne doit mourir tant que je serais encore en vie ! Le clan des Étoiles doit arrêter de s'acharner sur notre pauvre famille, nous n'avons rien demandés ... Et les petits non plus, encore moins même ! Pourquoi nous font ils vivre ça ? Est ce ... à cause de moi ? Au sujet d'Étoiles des démons ... ? Non ce n'est pas juste ! Si quelqu'un soit souffrir c'est moi, qu'ils laissent ma famille en dehors de tout ça ... Ils n'y sont pour rien ...

_________________

TRAVEL THE WORLD WITH ME


Other ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Et moi alors ? [PV : Étoile de l'Espoir] Dim 14 Sep - 16:51

Petite Pluie

Et moi alors ?
avec Étoile de l'Espoir

Je ne savais pas ce qui m'avait réellement motivée à me lever et à venir trouver ma mère en ce lieu. Tout ce que je savais, c'est que je voulais passer un moment avec elle. Pourquoi ? Étant donné qu'en ce moment, j'étais plus seule que jamais. Tout simplement parce que ma sœur, Petite Otarie, était partie rejoindre la tanière de notre Guérisseur, Pingouin Lunaire et ce depuis quelques nuits déjà. J'avais pus aller la voir le premier jour et encore, simplement quelques minutes avant qu'on me fiche dehors et qu'on m'interdise l'entrée de la tanière. J'étais vraiment affligée de ne pas la voir. On était si proche, si soudés et si fusionnelles. On ne nous voyait jamais l'une sans l'autre. Et depuis le départ vers le Clan des Étoiles de Légende de l'Hippocampe, l'on était encore plus proche. Pourquoi ? Étant donné que la perte d'un membre de la famille rapproche les survivants. Je ne voulais pas qu'il arrive quelque chose à Petit Otarie. Elle devait rester avec moi. Elle ne devait pas me quitter. De toute façon, elle était allée dans la tanière à cause d'un petit rhume, pour ne pas me le redonner. Personne au sein de la pouponnière ne voulait attraper sa maladie et c'est pour cela qu'elle avait été mise en quarantaine. Du moins, c'est-ce que je pensais. C'est-ce que l'on m'avait dit après tout.

Je vis ma mère sourire. Se moquerait-elle de mon côté maladroit aujourd'hui ? Peut-être, même si je ne le pensais pas vraiment. Elle n'était pas de ce genre de personne. Et puis, il y avait de quoi se moquer de moi. J'avais vraiment quelque chose ce jour-là. Par habitude, je n'étais pas du tout maladroite et ce jour-ci, le sort s'acharnait contre ma personne. Est-ce qu'on voulait me faire passer pour une idiote et une maladroite aux yeux de ma mère ? J'étais tellement heureuse de passer du temps avec quelqu'un de ma famille. Ma famille me manquait terriblement et par là, j'entendais surtout Légende de l'Hippocampe, sa mort m'avait tellement affecté et m'avait tellement attristée et depuis quelques jours maintenant, on m'empêchait de voir ma sœur, Petite Otarie. Je n'avais donc le droit qu'à ma mère et ma sœur, Nuage d'Oranger. Cette dernière semblait ne pas beaucoup m'apprécier, le choix a donc vite été fait. J'avais choisi ma mère, qui me semblait, de meilleure compagnie au vu des circonstances. Je ne voulais pas me disputer avec ma sœur alors qu'on s'était un petit peu rapproché avec la mort de Légende de l'Hippocampe. Et puis, je pensais qu'il ne voulait pas nous voir nous chamailler ainsi toutes les deux. Et puis, elle devait sûrement être parti s'entraîner avec son mentor. Bientôt, ce serait aussi mon tour. Bientôt, je serais une Apprentie et je pourrais vivre ma vie presque comme une Guerrière. Je serai libre de tous mouvements, de sortir du Clan, d'aider bons nombres de personnes et je pourrais apprendre tant. J'étais impatiente que ce jour arrive, j'espérai que ma mère choisirait un mentor compétent et si possible qui m'apprécie, histoire que ce ne soit pas une lutte qui durerait au minimum six lunes.

« Tu sais, il faut que je te parle... Pour Petite Otarie... Cela fait un moment qu'on t'interdit de la voir et... tu ne pourras plus jamais la voir, je suis désolée... Elle... Son égratignure, elle était bien plus dangereuse que l'on ne l'avait pensé... Elle a commencé à s'infecter et cela a dégénéré en un mal vert... Notre guérisseur, enfin, Pingouin Lunaire... Il n'a rien pu faire... c'était bien trop grave et surtout trop tard pour la soigner... Il a atténué ses douleurs et elle s'est en allé rejoindre Légende de l'Hippocampe il y a une nuit déjà... Elle chasse désormais parmi le clan des Étoiles... Je suis désolée Petite Pluie, ta sœur est morte... »

Toute joie quitta mon petit corps à l'annonce de la chatte. Mes yeux se levèrent vers sa tête, je ne pus que croiser brièvement ses yeux, elle adopta déjà une position, tête basse. Mes yeux s'emplirent prestement de larmes, qui perlèrent et s'écoulèrent le long de mon museau jusqu'à prendre leur essor pour finalement chuter sur le sol. Je ne pus les retenir. Mon cœur se fendit. Les blessures qui n'étaient pas si vieilles que cela se rouvrirent et la peine, la tristesse, la douleur et l'envie de tout quitter, de tout abandonner me gagnèrent. Comment ? Comment est-ce qu'une simple égratignure avait-elle put causer la mort de ma sœur ? C'était une chatonne plutôt active, résistante et toujours de bonne humeur. Nous sommes si proches... Nous étions si proche. Je sens toute l'énergie que j'avais me quitter. Je me sentis frêle, fragile, j'eus l'impression que si une brise venait à souffler, elle me renverserait. Le monde que j'avais pu me construite, mes pensées d'avenir radieux aux côtés de ma chère sœur s'envolèrent. Tout parti en fumée en moins de temps qu'il en faut pour le dire. N'ayant plus la force de porter mon corps et la peine qui pesait sur mes épaules, je me dérobai et tombait dans un bruit sourd sur le sol. Mes pattes s'installèrent sur mon museau, recouvrant également mes yeux, et je continuai à verser les chaudes larmes de mon corps. Pourquoi ? Pourquoi est-ce que le Clan des Étoiles appelait les membres de ma famille ? Pourquoi ? Petite Otarie était bien trop jeune. Elle ne le méritait pas. Si seulement j'avais été là. Si j'avais pu empêcher ce drame de se produire. Je m'en veux ! J'en veux au Clan des Étoiles ! Qui serait le prochain sur la liste ? Étoile de l'Espoir ? Nuage d'Oranger ? Moi ? Je préférais mourir plutôt que de voir ma famille ce décimer autour de moi. Cette sensation, cette douleur, c'est tellement atroce. Je veux que tout cela s'arrête. Je ne veux plus souffrir. Je ne veux plus que les autres souffrent. Je vais devenir assez forte pour empêcher cela. Je vais faire en sorte que plus personne ne souffre. Se mêlant à la lueur de tristesse, une lueur de détermination apparut et pris une minuscule place dans mon regard. Mes pattes ne s'étaient pas ôtées de mon visage et je continuai de pleurer. Je le ferais tant que j'aurais de l'eau dans mon corps.

HRPG:
 
© Codage par Waize pour sa Patoune ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://breathing-ocean.forumactif.org/t932-travel-the-time-with-me
NOUVEAU
☼ Pseudo : Hope (Océane)
☼ Messages : 1880 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : cheffe.
☼ Âge en lunes : 38 lunes.

i could be brown
i could be blue
i could be violet sky
i could be hurtful
i could be purple
i could be anything you like



Message(#) Sujet: Re: Et moi alors ? [PV : Étoile de l'Espoir] Jeu 25 Sep - 20:46

Je n'ose pas regarder ma fille en face. J'ai trop honte, j'ai peur qu'elle pense que c'est de ma faute, j'ai peur qu'elle m'en veuille ... Je n'ai jamais été très proche de Petite Otarie, j'étais plus avec Nuage d'Oranger de Nuage de Lumière, mon apprentie ... J'aurai du lui accorder plus de temps ! J'aurai du être là quand elle a rendu son dernier souffle ... Mon grade a pris trop de place dans ma vie. J'aurai du être là pour ma famille avant tout, non pas pour régler des affaires de clan inutiles et puériles. J'aurai du être là bon sang ! Les liens du sang avant tout. Je vais changer maintenant, je le sais, je vais changer, je vais être là pour ma famille, pour mes amis. Je vais être là pour Petite Pluie et Nuage d'Oranger, ainsi que pour Illusion Utopique. Je ne vais pas perdre mon temps avec un amour éphémère et inutile.
Petite Pluie baissa la tête et quelques larmes vinrent tomber sur le sable blanc de ma grotte. Je n'eu pas le courage de venir la réconforter, je la laissa pleurer. Qu'aurai-je pu dire de plus ? "Elle est heureuse et chasse maintenant parmi le clan des étoiles" ? Non, car je sais que ce n'est pas vrai. Ou, dans tous les cas, je ne sais pas si c'est vrai. Je ne veux pas dire quelque chose de faux à Petite Pluie dans le seul but de la rassurer. Je ne veux pas lui mentir. Je ne veux plus. Mais si je ne peux pas rassurer ma propre fille en lui mentant, je peux au moins lui dire ce que j'ai sur le cœur, si cela peut l'aider à surmonter cette épreuve.

« Je sais que c'est difficile, Petite Pluie, et je sais aussi que jusqu'à présent je n'ai pas été beaucoup présente pour toi et ta soeur, ni pour ... Légende de l'Hippocampe ... et Nuage d'Oranger, mais j'ai compris maintenant. Je vais être plus là pour vous, je veux vous voir grandir, devenir de belles, grandes et fortes guerrières. Je veux rattraper tout le temps perdu. Je sais que cela ne ferra revenir ni ta soeur ni ton frère, mais je veux essayer de faire quelque chose, au moins. »

Je devrais peut être songer à démissionner du rang que j'occupe si je veux tenir cette promesse faite à ma famille. Je veux tenir cette promesse, il le faut. Je dois la tenir. Cette promesse est la seule que je n'ai pas le droit de briser, que je ne peux pas briser. Pour rien au monde. Peut être que l'idée de redevenir une simple guerrière n'est pas si mauvaise au final. Vague Insaisissable serait une formidable meneuse de troupe, et je ne doute pas de son choix pour le futur lieutenant. Dans tous les cas, elle, n'attirerait pas - encore plus - les foudres du clan de la Jungle, contrairement à ce que j'ai incroyablement bien fait ... Je devrais sérieusement y songer, et ne pas seulement le dire en paroles en l'air. Je devrais arrêter de lancer des paroles en l'air à tout va aussi ... De donner de faux espoirs ... Je suis douée pour ça ...
Vous savez quoi ? J'ai fait une promesse à ma fille, promesse qui prend effet dès maintenant. Maintenant je veux être une bonne mère, même si mon sang ne coule pas dans ses veines, elle est comme ma fille, alors je dois la traiter comme tel et la choyer comme la prunelle de mes yeux. Je dois prendre soin d'elle.

« Petite Pluie ? » Elle lève doucement la tête et je peux voir ses yeux encore pleins de larmes. « Approche. Tu ... Tu peux rester dans mon antre si tu veux, pour la journée ... Je resterai avec toi ... »

Et elle vient aussitôt se blottir contre mon pelage bleuté. Je l'aime, c'est ma fille.


HRPG:
 

_________________

TRAVEL THE WORLD WITH ME


Other ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Et moi alors ? [PV : Étoile de l'Espoir] Lun 27 Oct - 13:37

Petite Pluie

Et moi alors ?
avec Étoile de l'Espoir

Je pleurais. Je ne savais que faire d'autre. Qu'est-ce que je pouvais faire d'autre après tout ? Je perdais mes proches un à un. Et le pire c'est que je ne pouvais rien faire. Je me sentais impuissante, faible. C'Est-ce que j'étais. Je n'étais rien d'autre qu'un pauvre chaton sans défense, incapable de garder sa famille en vie. J'en avais déjà eu une. Une qui était déjà parti. Ma famille biologique. Il ne me restait que Petite Otarie. Et maintenant, elle n'est plus là. J'ai perdu toute ma famille biologique et ma famille d'adoption commence à se décomposer. Il y a peu, j'ai perdu Légende de l'Hippocampe. J'ai perdu mon grand-frère adoptif. Lui qui était si gentil avec moi, lui que j'aimais tant. Je ne pensais pas pouvoir tant haïr la vie et pourtant. Elle me dégoûte. Elle me retire peu à peu tout ce que je possède de plus cher. Qui est-ce que ce sera la prochaine vie qu'on me retirera ? Je préférerais que ce soit la mienne plutôt que celle de n'importe qui. Aujourd'hui, cet instant, j'avais l'impression que rien ne pouvais me causer plus de douleur que cette perte. Rien. Pourquoi mon monde s'écroulait ? Pourquoi tout le monde autour de moi partait ? Ce n'était pas possible. On avait dû me jeter un sort. Je devais être maudite. Il fallait donc m'éloigner le plus possible pour que le mauvais sort ne tombe pas sur quelqu'un d'autre. En ce moment, j'aurais voulu partir, m'exiler le plus loin possible pour ne jamais revenir. Je ne savais même pas si je méritais encore une place au Clan des Étoiles après avoir tué mes parents, ma sœur et mon frère adoptif. Pourquoi est-ce que j'avais été enfanté ? Pour créer du malheur autour de moi ? Pour souffrir ? Il me semblait que ce fut le cas.

« Je sais que c'est difficile, Petite Pluie et je sais aussi que jusqu'à présent je n'ai pas été beaucoup présente pour toi et ta sœur, ni pour... Légende de l'Hippocampe... et Nuage d'Oranger, mais j'ai compris maintenant. Je vais être plus là pour vous, je veux vous voir grandir, devenir de belles, grandes et fortes guerrières. Je veux rattraper tout le temps perdu. Je sais que cela ne fera revenir ni ta sœur ni ton frère, mais je veux essayer de faire quelque chose, au moins. »

Les paroles d'Étoile de l'Espoir allèrent se loger droit dans mon cœur. Elles étaient à la fois réconfortantes et enfonçaient un peu plus le clou dans mon cœur déjà bien endommagé. Elle venait en quelque sorte de me promettre quelque chose. Néanmoins, je savais que quelque chose se cachait derrière cette promesse. Je ne voulais en aucun quelle fasse ce que je pensais qu'elle ferait. Je ne voulais pas qu'elle laisse son rang de Chef pour moi. Si elle devait le faire, ce serait pour Nuage d'Oranger, sa vraie fille, pas moi. Au fond, je ne devais pas être aussi importante à ses yeux que l'était sa vraie fille. Ce ne pouvait pas être possible. J'étais certaine qu'elle avait plus souffert de la perte de son fils, Légende de l'Hippocampe que de celle de Petite Otarie. Moi ? Moi je souffrais à part égale. J'étais aussi déchirée par l'une et l'autre des pertes. C'était tellement horrible de perdre autant proche. Bien que je sache qu'ils avaient tous deux rejoins le Clan des Étoiles, j'étais certaine qu'ils auraient été plus heureux parmi le Clan de la Plage, avec leur famille. Je ne pouvais arrêter les larmes qui mouillaient le sol en dessous de moi. Mes pattes posées sur mon museau semblaient peser une tonne et il me semblait que je ne pouvais plus les retirer. J'avais l'impression que je pleurerais jusqu'à ce que je n'eusse plus d'énergie, plus de force pour le faire, comme je l'avais fait pour Légende de l'Hippocampe. La cicatrice de sa mort n'était pas refermée et voilà qu'une nouvelle plaie m'entaillait violemment le cœur, faisant redémarrer une hémorragie encore plus violente que la précédente.

« Petite Pluie ? »

Je ne veux pas qu'elle me parle. Je ne veux rien entendre. Je veux juste qu'elle me laisse. Je ne veux plus vivre. Je ne veux plus rien faire. Je veux rester à pleurer. Je veux pleurer jusqu'à ce que je meure. Jusqu'à ce que je rejoigne le Clan des Étoiles. J'espère que mon heure sera proche. Je veux qu'elle soit proche. Je l'exigerais presque. Je ne veux plus souffrir. Je veux que tout s'arrête. Je n'ai plus le courage de vivre. Je ne me sens même plus de force. Sentant son regard se poser sur mon petit corps, je suis tenue de lever un peu la tête. Mes lourdes pattes retombent violemment sur le sol. Je suis incapable de les retenir. Les forces et la joie que j'avais mon quitter depuis l'annonce de ma mère. Mes yeux mouillés de larmes se pointent sur elle. Je ne peux la regarder dans les yeux. Je sais que je lirais sûrement de la tristesse. Je sais qu'elle doit tout de même être triste pour Petite Otarie. Elle a un cœur. Étoile de l'Espoir a un cœur. Je le sais. Sinon, elle ne nous aurait pas adopté. Elle n'aurait peut-être pas dû. Si ça se trouve, si elle ne m'avait pas adopté, elle n'aurait pas perdu son seul fils. Elle n'aurait même pas eu à souffrir de la mort de ma sœur. Quelle horrible sensation. Je hais ce mal être. La douleur me tiraille le cœur. Je crois que je pourrais mourir de cette douleur mentale. C'est pire que toutes les écorchures et toutes les blessures que j'ai pu avoir jusqu'à maintenant.

« Approche. Tu ... Tu peux rester dans mon antre si tu veux, pour la journée ... Je resterai avec toi ... »

Je ne peux que lui obéir. Je soulève mon corps qui pèse une tonne. Je me blottis contre son doux pelage chaud. Je ne me sens pas franchement mieux, mais au moins, j'aurais de la compagnie. J'espère qu'elle partage ma douleur. J'espère qu'elle ressent ce que je ressens, ou qu'au moins elle essaye. J'espère qu'elle tiendra sa promesse. J'espère qu'elle passera un maximum de temps avec moi et avec Nuage de l'Oranger. J'espère qu'elles vivront toutes deux. Je préférerais mourir cent fois plutôt qu'il leur arrive malheur. Je suis incapable de prononcer un mot. Je n'en ai ni la force, ni l'envie. Je pleure toujours. Je ne peux faire que cela en ce moment de douleur profonde. Je ne peux me permettre aucun autre mouvement. C'est si désolant. La vie me déçoit. Je n'en veux plus. Qu'on me la retire s'il m'est permis une paix avant l'heure.

The End.
© Codage par Waize pour sa Patoune ♥

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Et moi alors ? [PV : Étoile de l'Espoir]

Revenir en haut Aller en bas

Et moi alors ? [PV : Étoile de l'Espoir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» •• important day • test bilan d'apprentissage avec étoile de l'espoir ••
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Yosei, l'étoile du matin
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Boule de poil sur la toile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: RPs :: RPs terminés-