BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

La mort d'une triste défunte | LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: La mort d'une triste défunte | LIBRE Sam 26 Juil - 16:27


La mort d'une triste défunte
Feat LIBRE


Aujourd'hui n'était pas une -si belle journée- nous avions perdu une ancienne. Peut de personne l’appréciait, car elle était si vieille, et désagréable. Mais quand vous apprenez à la connaitre elle est super sympa. C'était une ancienne gentille parfois râleuse mais elle était gentille. J'adorais quand elle me parlait de ses aventures qu'elle avait fait ou ses bêtises quand elle était jeune. C'était une belle chatte oui je l'avais vu avant que je perdais la vue. Elle était rousse, un roux si beau, si bien colorer. Au soleil on aurais dis que sont pelage s’enflammer. C'est yeux vert aussi je n'en parlais pas. J'appréciais  beaucoup l'ancienne.  Ce n'était pas qu'un membre de mon clan pour moi c'était "une vielle amie" même si nous avions une grosse différence d'âge. J'avais veiller à côté d'elle pendant toute la matinée elle était morte pendant sous sommeil, et je ne pense qu’elle na pas souffère. . Lui murmurant des mots doux pour que sont esprit partait mieux vert le Clan des Etoiles.

Je partais du camp réfléchir en beau milieu de l'après midi. Je partais vers les terres libres. Esquivant les arbres, et buissons. Je commençais à montée sur une petite colline je reconnus tout de suite où j'étais. La Colline des Astres. Essayais de communiquer  -de jour- avec eux. J'arriverais même à parler avec la défunte. J'essayais de me concentrée dans mon cerveau. Faisant le vide pour essayer de percevoir le moindre signe, la moindre odeur du clan des Étoiles. Une brise soufflais vers moi. Elle dois être ici. J'avais trouver le bonne endroit. Passe de jour meilleure que tu en as passer aujourd'hui. Tu as du être une bonne guerrière pour le clan. La brise disparus. Un filet d'odeur venais dans mes naseaux. L'odeur du clan de la Plage. Après tout nous sommes en terre libre, j'avais le droit d'être là. Et puis je ramènerais des remèdes pour mon camp.

«Qui est là ?»

Les bruits de pas étaient légers, et ne faisaient pas de bruit étais-ce une femelle ? Car oui les mâles marchant lourdement et fond beaucoup de bruit.  Je le serais le moment venu la seule chose que je savais c'est que le chat venait du clan de la Plage..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: La mort d'une triste défunte | LIBRE Sam 26 Juil - 18:50

petite escapade
ft. Nuage de Lune

« C'est qu'être apprenti guérisseur, c'est un peu une bénédiction. Un statut quo. Quelque chose de cool quoi. »
Nuage Sauvage

Le Clan allait si bien ces derniers jours qu'il n'y avait même pas besoin de moi au sein du Clan. Pingouin Lunaire en avait marre de m'avoir dans ses pattes et m'avait gentiment dit d'aller me promener pour aller voir si je trouvais de nouveaux remèdes, ou pour améliorer ma connaissance des territoires. Après tout, mon entraînement n'avait pas commencé depuis longtemps et je n'étais même pas sûre de connaître ni mes frontières, ni les terres libres. Je cherchai même Nuage d'Azur pour voir s'il voulait venir se promener avec moi (pour trouver des plantes médicinales bien entendu) mais il était en entraînement avec son mentor. Je trouvais que c'était une bonne chose qu'il commence enfin à s'intéresser un peu à son apprentissage, mais au fond de moi j'aurais bien voulu qu'il me montre quelques techniques de chasse, discrètement. D'ailleurs c'était une superbe idée ça ! Ce serait lui, en plus de Nuage Sauvage, qui m'apprendrait deux trois petites choses. Pas que je ne fasse pas entièrement confiance à mon frère, mais il pouvait parfois se montrer si entêté ! Alors voilà. Mais tous ses plans étaient chamboulés : pas trace de Nuage Sauvage, pas trace de Nuage d'Azur, et Pingouin Lunaire qui me mettait à la porte. Eh bien voilà ! J'allais sortir, et pas qu'un peu. J'avais dans l'idée d'explorer toutes les terres libres possibles !

Je sortis donc du camp et je suivis la Rivière Enchantée, de peur de me perdre encore une fois. Je remontai donc lentement le sentier aqueux pour finalement arriver sur les terres libres, près de la Colline aux Astres. Je montai distraitement la petite colline, me disant que je n'avais pas choisi le bon moment pour venir ici. En effet, le soleil brillait de mille feux dans les cieux, et je n'aurais aucune chance de voir les étoiles scintiller, je serai rentrée bien avant. Mais bon, j'étais quand même bien plus proche de mes ancêtres et des guerriers de jadis sur la petite colline. Je pensais pouvoir profiter d'une petite journée au calme près d'eux, lorsque je me rendis compte qu'il y avait déjà un petit chat.

« -Qui est là ? s'enquit-il. »

Avec cette petite voix, je sus tout de suite qu'il s'agissait d'une femelle. J'humai son odeur et remarquai qu'il s'agissait d'une femelle du Clan du Volcan, que je n'avais pas pour contume de rencontrer beaucoup. Je n'étais presque jamais sur les frontières, et je n'aimais pas vraiment entrenir de relations, amicales ou non, avec des gens. Donc ça s'expliquait rationnellement.

« - Je suis Nuage Polaire, apprentie guérisseuse du Clan de la Plage. »

C'était toujours utile de signaler que j'étais apprentie guérisseuse. Ca faisait de moi une personne neutre, qu'il ne fallait surtout pas attaquer et encore moins traiter à la légère. Et c'était aussi très agréable d'avoir le sentiment d'être respectée. Je m'approchai de la petite femelle et remarquai ses yeux vitreux. Oh.
Elle était aveugle ! Elle était aveugle, et la seule chatte aveugle du Clan du Volcan de laquelle elle avait entendu parler, c'était Nuage de Lune, l'apprentie guérisseuse. Voilà. Tout était dit. Je grommelai intérieurement. Il fallait en plus que je rencontre une aveugle. Ca allait être super sympa comme après-midi.

« - Oh, Nuage de Lune. Enchantée, c'est la première fois qu'on se croise. »

Il fallait absolument que j'invente une excuse pour m'éclipser...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: La mort d'une triste défunte | LIBRE Dim 27 Juil - 1:38

[JE peux venir ? =3]

P our la toute première fois de ma vie, j’étais bien contente de resté au camp ! Il fessait tellement chaud que j’étais affaler à l’ombre, ma langue rose sortie pour que les traits de mon visage se transforme en grimace, je détestais la chaleur plus que je détestais mon père –et le « clan des Etoiles » savaient que je le haïssais-, il n’y avait rien, même pas une petite bride de vent pour ébouriffer mon pelage gris… NADA ! Je poussai un soupir, je ne savais pas comment fessait se qui étaient parti chassé, il fessait trop chaud pour courir après un martin-pêcheur ! Je tirai encore une fois ma langue sèche et râpeuse, j’avais l’impression de ne pas avoir but pendant des lustres ! Et pourtant, une des reines m’avait gentiment offert sa mousse imbibé d’eau que j’avais été moi-même cherché à la Rivière Enchanté, la jeune mère me l’avait gentiment tendus tandis que je luttais pour reprendre ma respiration, qui était rauque. Bien que je n’aime pas qu’ont me prennent en pitié, j’avais accepté sans rien dire. Je croisai mess pattes avant puis je me mis observer le camp qui était si calme, même les chatons bizarrement, comme quoi, la chaleur épuisait tout le monde, même les proies ! Je ne dit pas que j’aime la Saison des Neiges, qui aime cette saison ? Il fait froid, humide, et il n'y a pas une seule moustache de proie… Le seule point positif pour moi c’est la neige, pas que j’aime me rouler dedans pour ensuite ressembler à une boule de neige sur place, non, c’est que sa ralentis tout les chats et donc y marche à la même vitesse, dont moi je marche tout le temps . Je levai mon popotin pour m’étirer et je m’étendis de nouveau sur le sol en fermant les yeux à la recherche du sommeil et d’un rêve ou j’étais encore Nuage de Nénuphar. Mais un bruit de pas résonna des mes oreilles, je relevai la tête et aperçus Nuage Polaire, l’apprentie guérisseuse du clan qui sortait du camp, je penchai la tête sur le coté, soudain curieuse, a quoi ressemblait la vie de guérisseur ? D’après certain s’était chiant et ont puaient trop l’herbe et ont pouvaient pas avoir de compagnon ni de chaton, un avantage ! Je voulais suivre l’apprentie dont la queue blanche disparaissait déjà à la sortie du camp, mais je me convins que non, j’ignorais ou était Désincarnation de l’Anarchie, et il pourrait bien me chercher pour aller m’entrainer –se qui pour moi était une idée suicidaire sachant la chaleur qui fiat, mais bon, plus d’entrainement plus vite je serais guerrière-, mais j’avais tout autant envie de suivre la petite chatte blanche, qui sortait souvent seule du camp… Mes deux décisions s’entretuèrent dans mon esprit, se fus la curiosité qui l’emporta. Je regarde de gauche à droite et fila sur les traces de l’apprentie blanche. Je humai aussitôt l’odeur de l’apprentie lorsque je sortis du camp, elle allait vers la Rivière Enchantée, et cela me découragea un peu de la suivre, j’y revenais seulement ! M’enfin bon, je me convaincu que sa pourrait être intéressant de voir où le museau des guérisseurs se fourraient… Je me mis à courir le plus doucement possible –bien que j’avais envie de courir aussi vite que je le pouvais, mais me taper une crise était la dernière chose que je voulais ! Je rattrapai vite Nuage Polaire au pied de la Colline des Astres, elle la montait avec discrétion. J’observai la colline, avec un regard mauvais dois-je avouer… Il parait que d’après les anciens, que si ont montaient là haut, ont sentaient la chère présence de nos ancêtres, mumh, c’est et ma queue s’est un renard ! Je voulais aire demi-tour, à quoi sa servait de suivre une apprentie qui avait une foi aveugle au clan des Etoiles alors que moi j’y croyais à peine ? Tsss ! Pourtant, mes pattes me poussèrent à la suivre, je plongeai dans le peu de buisson qu’il y a et observa l’apprentie, et là, se fut la chute, BOUM ! J’ouvris la gueule quand je vis une autre apprentie, qui était du Clan des Volcans –elle empestait !-. Je me plaquai plus sur le sol, pas parce que j’avais peur qu’elle m’attaque, se moucheron m’attaquer moi ? Bon okay je me vante et alors ? J’étudiai chacune des deux chattes en essayant de déceller une quel qu’onc émotion, et cela m’énerva lorsque Nuage Polaire se présentais comme si s’était une veille amie, crotte de souris ! Bon ! Je sauta hors du buisson en tentant d’avoir l’air le plus « amical » possible, mais ma queue gonfler, cela m’étonnerait que je semble gentille.

    « Nuage Polaire, ont t’a jamais appris qu’il faut pas faire copain-copain avec un chat qui empeste l’odeur d’un autre clan ? » miaulais-je en agitant ma queue tigré vers la dénommer « Nuage de Lune »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: La mort d'une triste défunte | LIBRE Lun 28 Juil - 20:52


La mort d'une triste défunte
Feat LIBRE

« - Je suis Nuage Polaire, apprentie guérisseuse du Clan de la Plage. »
Oui je savais qu'elle venait du Clan de la Plage. Mais à être une apprentie guérisseuse de la Plage. On pourrais ce voir plus souvent. Et puis ça pourrais devenir ma coupine d'un autre clan. Et puis nous pourrons devenir super amies. Ca alors. Nuage Polaire ne disais rien que faisait elle ? Ca je ne pouvais jamais le savoir m'avait elle abandonner car elle avait peur de moi ? Elle repris finalement :

« - Oh, Nuage de Lune. Enchantée, c'est la première fois qu'on se croise. »

C'est peux être la première fois qu'on se croise mais ça ne sera pas la dernière. Vu que nous sommes apprenties-guerriseuses nous pourrons ce voir au assembler et dans notre lieux sacrée réserver au guérriseur pour communiquer avec nos ancêtres.

«N'ai peur de moi Nuage Polaire. Je suis peux être aveugle mais je ne suis pas un monstre.»

J'avais subis des moqueries à cause de la couleur de mes yeux où que je ne vois plus rien ils me traitaient donc comme un "monstre" je devais lui prévenir au cas où. Une autre odeur, encore peux connus de mon museau me dis que quelqu'un du volcan. L'odeur ce rapprochait et je commencer à entendre des bruits de pas.

« Nuage Polaire, ont t’a jamais appris qu’il faut pas faire copain-copain avec un chat qui empeste l’odeur d’un autre clan ? »

Pourqui il se prenait t-il lui ? Il n'était pas encore chef à se que je sache encore. Et puis un chef n'aurait pas répondu de cette façon.
«Je ne vois peux être pas, mais j'ai encore des oreilles. Et puis je ne suis plus un chaton je peux me débrouiller seule.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: La mort d'une triste défunte | LIBRE Lun 28 Juil - 21:29

petite escapade
ft. Nuage de Lune & Nuage de Peine

« C'est qu'être apprenti guérisseur, c'est un peu une bénédiction. Un statut quo. Quelque chose de cool quoi. »
Nuage Sauvage

Je sentis l'odeur de mon Clan avant d'entendre ou même de voir de qui il s'agissait. Mon pelage se hérissa légèrement mais je fis de mon mieux pour le maintenir aussi normal que possible. Autant Nuage de Lune était aussi aveugle qu'un nouveau-né et ne verrait rien de mon changement d'humeur, autant celui qui venait nous rejoindre avait une vue aussi perçante que la mienne, et décèlerait clairement mon mécontentement. Non seulement je n'avais aucune envie de rester avec cette Nuage de Lune, mais en plus je devais me taper la présence d'un de mes homologues ? Sérieusement ? En plus ce n'était même pas Nuage d'Azur, qui avait une odeur musquée si atypique qu'elle l'aurait reconnue entre mille. Déjà pour moi, être aveugle était légèrement une aberration, mais alors devoir en plus leur confier un travail d'une si grande envergure ! On était même pas sûre qu'ils étaient faits pour ça. Juste ils ne pouvaient rien faire d'autre, alors on les casait là-bas en espérant que leur espérance de vie se réduise à quelques malheureuses lunes. Nous ne voulions pas de faible, dans notre Clan. Si ça ne tenait qu'à moi, j'étranglerais tous les nouveaux-nés aux malformations trop exhubérantes ou qui empêcherait le Clan de survivre au mieux. Un aveugle était un poids, et c'était tout. Il fallait arrêter de se voiler la face deux minutes. Les paroles qui sortirent de la gueule de Nuage de Lune m'attérèrent encore plus. Mais il fallait que je reste polie, agréable et... et pas souriante en fait, ce n'était pas nécessaire, elle ne verrait pas mon sourire. C'était au moins un poids que je n'avais pas à porter -j'étais très mauvaise en sourires.

« - N'aie pas peur de moi Nuage Polaire. Je suis peut-être aveugle, mais je ne suis pas un monstre.

- Ne te tracasse pas, Nuage de Lune. Je n'ai pas peur de toi, ni de quiconque ; et encore moins des monstres, ils n'existent pas. Les monstres effraient les chatons de la Pouponnière, pas une élue du Clan des Etoiles. De plus, si on suit la définition d'un monstre, il se doit être fort, puissant, et laid. Tu n'es ni forte, ni puissante, ni laide.
»

Elle n'était pas laide, elle était simplement inutile. Et ca c'était presque pire que d'être un monstre. Mais je ne préférai pas le relever, ce n'était pas utile et ça la blesserait pour rien. Si le Clan du Volcan était assez faible pour la garder dans ses rangs, grand bien lui fasse. Je n'avais pas à interférer dans leur hiérarchie, et puis, ce serait forcément un atout si jamais notre Clan se retrouvait en guerre contre le sien. Elle n'aurait qu'à filer vers Etoile de l'Espoir, et lui hurler "dépêchez vous de buter la guérisseuse, elle est aveugle elle vous verra pas !". J'éclatai de rire mentalement avant de me reprendre : c'était sadique. Je n'étais pas sadique, c'était plutôt le cas de Nuage Sauvage, et malgré toute l'affection que j'avais pour lui, je ne souhaitais pour rien au monde lui ressembler sur ce point là. Je ne disais pas les choses pour être méchante, ou en tout cas pour retirer de la satisfaction.

« - Nuage Polaire, ont t’a jamais appris qu’il faut pas faire copain-copain avec un chat qui empeste l’odeur d’un autre clan ? »

Ah bah tiens, la petite se cachait dans les fourrés pour venir nous interrompre. Je retins un soupir de consternation. L'apprentie n'était autre que Nuage de Peine, que l'on voyait beaucoup dans la tanière du guérisseur à cause d'une maladie qu'elle avait au myocarde. Elle avait une obsession sur moi ou quoi ? En plus d'être constamment dans mes pattes dans la tanière du guérisseur, fallait qu'elle me suive jusque là ? Je ne sus pas ce qui me consternait le plus : qu'elle me suive ou qu'elle parle sans rien savoir, sans rien comprendre ? Elle doit pas avoir une maladie qu'au coeur celle-là... rouspétai-je. Nuage de Lune sembla prendre la mouche car elle répondit avant même que je ne puisse en placer une -aveugle mais pas stupide la gamine.

« - Je ne vois peux être pas, mais j'ai encore des oreilles. Et puis je ne suis plus un chaton je peux me débrouiller seule. »

C'était quoi cette réponse complètement à côté de la plaque ? Finalement elle n'avait peut-être rien dans la caboche. Je n'avais qu'une envie : me barrer la queue haute, parce que là le taux de crétinerie était trop élevé pour moi. Je fouettai l'air de ma queue, agacée.

« - Nuage de Peine, on t'a jamais appris le respect ? feulai-je. En plus avant de débiter plus de conneries par minute, t'aurais pu te renseigner sur qui est "ce chat qui empeste l'odeur d'un autre Clan' hein ? C'est Nuage de Lune, une apprentie guérisseuse. Merci néanmoins de l'inquiétude que tu me portes, je suis touchée. Quant à toi, Nuage de Lune, nous n'avons jamais remis en cause le fait que tu puisses te débrouiller toute seule, pas la peine de prendre l'air d'un chaton effarouché. »

Ca allait être sympa comme après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: La mort d'une triste défunte | LIBRE Mer 30 Juil - 18:23


Je fixais Nuage Polaire, sans broncher, ma queue était –heureusement- redevenue à la normal, je ne voulais pas qu’ont me prennent pour une folle furieuse qui se fait des films, quoique… Peut être que je m’en fessais un là avec Nuage Polaire et cette Nuage de Lune, tout sa était trop perturbant ! La voix de la petite brunette s’éleva avant que l’un de nous deux dise quelque chose, bizarrement qu’elle prenne la parole me soulagea, je connaissais très bien le caractère de Nuage Polaire, enfaite tout le monde savait le sale caractère qu’elle avait, moi je la décrivais en quelque mots, froide, madame-je-sais-tout –là j’approuve, elle sait tout pour faire chiez le monde !- et c’est tout, bon je ne dis pas que je suis mieux hein, j’avoue être une vraie plais moi aussi, et j’en était fier ! Bref revenons à Maintenant, lorsque la brunette éleva la voix et tendis que ce débat sur Nuage Polaire eux lieux dans ma tête, je penchai la tête sur le coté, perplexe par se qu’elle venait de dire…. Euh… Wait… De quoi elle parle ? Si elle s’adressait à moi… Euh… réponse à coter de la plaque ? Qu’est-se que j’en aie à faire de ces yeux aveugles ? Oui c’est triste mais est-se que je me plains tout haut de ma maladie du cœur ? Est-ce que je me plein tout haut du nom que je porte ? Non. Je n’avais qu’une envie, lui en foutre une sur ses petite oreilles… De quoi elle se plaignait ? De rien voir ? Oui en effet, elle voit rien, mais elle n’a pas été renommé « Nuage Aveugle [ /i] » ou encore « [i] Nuage Je-vois-queue-dalle et je fais pitié »… Le Clan du Volcan était-il destiné à être tous idiot ? Je pensais particulièrement à Nuage d’Artifice qui m’avait sorti du Sable Mouvant, et qui m’avait sortie qu’il devait « peut être » partir de notre territoire… Bref, juste d’être en face de cette chatte renforçait mon dégoûts pour se clan, et renforçais mon argument qu’il était débile… Et dire que j’avais été sauvé par sa… Je m’assis tendis qu’un frisson me pris, mon pelage hérisser. Un Silence long s’était installé après la remarque totalement à coté de la plaque de l’apprentie, et bizarrement aucun oiseau chantaient, tient même les oiseaux ont pitiés des chats du Clan du Volcan ? Avant que j’éclate de rire sous cette pensé, la voix de Nuage Polaire me fit redresser les oreilles. Le respect ? Je l’emmerde perso, le respect, qu’ont me respecte d’abord alors ! Pour la brunette, j’avais compris qu’elle était apprentie-guérisseuse… Nan devinez ! Qui arrive à combattre avec des yeux aveugles ? Mes épaules se secoua d’un petit rire, sa allait être sympa, j’étais en compagnie d’une garce et d’une idiote… L’après midi allait être longue si je reste avec ces deux là. Je soupirai pour me lever par la suite –je fais que sa oui, m’assoir, me lever mais bref- et me dressa de tout ma hauteur devant l’apprentie guérisseuse avec un sourire au lèvre, ma queue s’ondulait doucement en direction de Nuage de Lune.

    « J’étais juste curieuse ou tu allait c’est tout » Miaulais-je « Mais bon, doit ont avoué que sortir aussi loin du camp seule est tout aussi dangereux, surtout pour une apprentie-guérisseuse »

Oui j’aovue cherchez la merde sur ce coup là… Mais bon, autant mettre un peu de piment dans cette après midi en leur compagnie ! Je quitta les yeux de Nuage Polaire pour fixer Nuage de Lune, qui était resté silencieuse. Je fis un petit saut pour me mettre en face d’elle, et fixa ces yeux aveugles, bizarrement sa me dégoutais pas plus… Il était juste aveugle, de quoi se plaignait-elle ? Elle était apprentie guérisseuse… Ont m’avaient proposé se rôle suite à la découverte de ma maladie, puer la plante ? Nan Merchi ! En plus la preuve que le rôle guérisseuse était plus pour repêcher se qui échouaient à l’entrainement pour devenir guerrier, c’est tout, je ne voyais que sa. Je jeta un autre regard à Nuage Polaire me demandant toujours comment elle avait put choisir cette voie et rapporta mon attention.
    « Te Bile pas Minette, je ne parlais pas à toi… Dit-je en chatouillant le museau de l’apprentie brune avec ma queue se qui me fit sourire, puis je regarda de nouveau Nuage Polaire « Et je m’en doutais qu’elle était guérisseuse –même apprentie vue sa taille-… Qui peut combattre avec des yeux qui voit rien ? »


Okay là j’étais vache. Je haussai les épaules, je m’en foutais un peu se qu’elle pouvait ressentir, mais je pouvais bien en avoir conscience enfaite… Mais bon, hors de question que je pense qu’ont partagent le même sentiment, elle ne savait pas que j’avais une maladie au cœur et donc pouvait me prendre pour n’importe quel apprentie guerrière !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: La mort d'une triste défunte | LIBRE Ven 1 Aoû - 15:37

   « - Nuage de Peine, on t'a jamais appris le respect ? feulai-je. En plus avant de débiter plus de conneries par minute, t'aurais pu te renseigner sur qui est "ce chat qui empeste l'odeur d'un autre Clan' hein ? C'est Nuage de Lune, une apprentie guérisseuse. Merci néanmoins de l'inquiétude que tu me portes, je suis touchée. Quant à toi, Nuage de Lune, nous n'avons jamais remis en cause le fait que tu puisses te débrouiller toute seule, pas la peine de prendre l'air d'un chaton effarouché. »


Ouais bien dis ! Qu'elle ferme sont claper elle, c'est pas encore la chef que je sachais. Et puis elle mériterait bien une bonne ptite correction si je le pouvais je lui aurais déjà sauter à la gorge pour lui crevée les yeux avec mes griffes. Pour qu'elle voiyait se que ça fait d'être aveugle! Mais je n'étais pas comme ça, je n'étais pas sadique ou un petit peux mais pas à se point et se que je pensais. Même si parfois j'aurais bien voulut l'être a des moments pareils.  Mais je ne suis pas comme ça je l'aurais bien laisser mourir si un jour je la voyais blesser, mais tel est ma vocation soignée les chats. Je suis trop gentille pour faire du mal à qui que se sois. Oh làla et cette Nuage Lunaire. Personne ne serais mes amies ici dans ce groupe de chat. Ils étaient tous "méchant" avec moi. Je ferais mieux de partir avant que je m'énerve plus. Avant j'étais triste mais maintenant la colère bouillis sait en moi. Voilà que Nuage de Peine parlait.

    « J’étais juste curieuse ou tu allait c’est tout » Miaulais-je « Mais bon, doit ont avoué que sortir aussi loin du camp seule est tout aussi dangereux, surtout pour une apprentie-guérisseuse »


Bah oui elle était juste curieuse c'est tout. Mwoui peut être que Nuage de Feuilles va marchait avec ses paroles. Mais moi NON !! J'étais sur qu'elle disait ça pour venir nous embêter ! Elle ne savais pas que c'était dur d'être guérisseuse. Qu'il fallais connaitre tout les remèdes et il y en avait une bonne centaine. Et qu'il fallait être toujours prête pour sont clan. Que les réserves soient pleines, et que quand il y avais un mort il fallait "remonter" de la situation. C'était encore plus dur d'être guérisseuse que guerrière. Voilà qu'il fallait qu'elle reparlait, qu'elle était piplette :

    « Te Bile pas Minette, je ne parlais pas à toi… Dit-je en chatouillant le museau de l’apprentie brune avec ma queue se qui me fit sourire, puis je regarda de nouveau Nuage Polaire « Et je m’en doutais qu’elle était guérisseuse –même apprentie vue sa taille-… Qui peut combattre avec des yeux qui voit rien ? »


C'est quelle cherchait la bagarre la vilaine. UN BRUIT ! Un bruit m’attirais. Un bruit que je connaissais. Un bruit que tout les guérisseuses connaissaient. Un bruit roque, une respiration difficile, ont pouvait entendre ce bruit chez les anciens. *FLASH* Elle avait un problème au cœur ! J'entendais ça respiration difficile quand elle était à côté de moi. Alors on à un petit problème au cœur. Elle se moquait de mes yeux bas tiens je vais me moquer de sont cœur un sujet sensible. Je vais être méchante, et puis pourquoi pas un peux sadique.


«Je vois qu'on à un petit problème au cœur nan ? Une petite maladie, une malformation. Des problèmes à respirer. » Ca y est j'allais sortir mon côté très cacher sadique. Même si ça ne se faisait pas de dire ceci pour une guérisseuse mais elle m'avait chercher. Des souris bouillonnaient en moi
Et si je t’écrasais, tu arriverai à respirer encore ?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: La mort d'une triste défunte | LIBRE Ven 1 Aoû - 16:35

petite escapade
ft. Nuage de Lune & Nuage de Peine

« C'est qu'être apprenti guérisseur, c'est un peu une bénédiction. Un statut quo. Quelque chose de cool quoi. »
Nuage Sauvage

J'aurais pu partir sans que les deux ne puissent me suivre : l'une était aveugle, l'autre incapable de courir sur des longues distances à cause de sa maladie (équipe de bras cassés je vous dis). Mais je sentais que cette rencontre allait être brusquement très intéressantes. Il y avait une telle tension dans les airs que ça allait vite terminer en bouillie.

« - J’étais juste curieuse de voir où tu allais c’est tout, miaula Nuage de Peine. Mais bon, on doit avouer que sortir aussi loin du camp seule est tout aussi dangereux, surtout pour une apprentie-guérisseuse. »

La première partie de la phrase aurait pu être agréable, sympathique, et la petite apprentie malade aurait pu remonter dans mon estime - remarque ce n'était pas vraiment difficile pour le moment... Mais non ! La suite de la phrase était tout bonnement désagréable et par la même occasion stupide. J'étais certes apprentie guérisseuse, les règles m'interdisaient certes de ne pas apprendre à me battre, mais ce qu'elle ne savait pas, c'est que Nuage Sauvage ferait une très bon mentor. Et le combat était un minimum instinctif. D'ailleurs avec son putain de problème au cœur, Nuage de Peine ne pourrait pas faire deux roulades avant de mourir asphyxiée sur le sol. Donc elle avait rien à dire l'apprentie, elle se croyait peut-être supérieure, mais je n'avais pas besoin de la ramener sur terre. Elle le comprendrait toute seule durant ses entraînements de combats. Et puis, c'était pas très valeureux de se moquer d'une handicapée : je préférais me battre contre des proies à ma taille. Je ne relevai donc pas son impertinence, après tout elle devait tellement rager contre sa propre vie, je pouvais la laisser baver deux minutes sur la mienne.

« Et je m’en doutais qu’elle était guérisseuse –même apprentie vue sa taille-… Qui peut combattre avec des yeux qui voit rien ? »

Je lui lançai un petit regard surpris : elle était elle-même presque aveugle et pourtant elle pouvait toujours me pister pour me suivre sur les terres libres. D'ailleurs ce serait amusant de voir un guerrier de la Plage sanguinaire débouler ici, on aurait l'air très malignes, trois chattes incapables de se battre. Fantastique tableau. Mais si Nuage de Peine souhaitait se considérer comme une véritable guerrière, grand bien lui fasse. Je me souvenais d'une discussion que j'avais eu avec Nuage Sauvage par rapport au cas ''Nuage de Peine''. Il paraissait d'ailleurs qu'elle n'avait pas été acceptée en tant qu'apprentie guérisseuse parce qu'elle risquait de clamser cinq minutes plus tard. Il leur fallait un apprenti qui pouvait au moins vivre quelques printemps pour former à son tour un apprenti. On ne connaissait pas grand chose de la maladie de Nuage de Peine. On savait que c'était un souffle au cœur, mais on ne pouvait pas le soigner et on ne savait pas trop si l'entraînement était bon ou pas pour elle. Mais on ne pouvait décidément pas demander à un chaton de rester cloué à la pouponnière toute sa vie. Je plaignais presque son mentor.
Nuage de Peine s'approcha de l'apprentie guérisseuse aveugle et lui chatouilla le museau. Je trouvai ça totalement déplacé mais ne dis rien ; moi aussi je faisais souvent des choses totalement déplacées. Ca allait partir en sucette, j'aurais pu le parier. Je la vis dresser les oreilles, l'écouter beaucoup plus attentivement et je sus qu'elle allait comprendre pour la maladie de l'apprentie de mon Clan. J'eus un léger pincement au cœur pour elle tout de même : ça devait pas être facile tous les jours de subir toutes les moqueries, et même de se subir soi-même. C'était facile pour moi de faire la belle, la fière, j'avais tout pour moi. J'étais belle, intelligente, forte, et l'élue du Clan des Etoiles. J'avais un frère que j'aimais plus que tout et qui me le rendait bien, et un apprentissage qui serait quasiment parfait. Après cette petite discussion, je voyais clairement les failles de Nuage de Peine et elles appelaient ma compassion, bien trop souvent endormie. Elle faisait partie de mon Clan, elle serait une de mes patientes (si elle survivait) et Nuage de Lune n'était qu'une inconnue pour moi. Ma fidélité allait malgré moi envers Nuage de Peine, bien que certains de ses traits de caractère m'agaçaient.

« - Je vois qu'on à un petit problème au cœur nan ? Une petite maladie, une malformation. Des problèmes à respirer. Et si je t’écrasais, tu arriverai à respirer encore ?
- Eh bien il faudra d'abord passer sur moi, l'aveugle. T'es pourtant bien placée pour savoir que les handicaps, c'est pas une partie de rigolade. Un peu de respect ne fait de mal à personne, alors maintenant vous allez toutes les deux vous excuser parce qu'on risque de déboucher sur un accident diplomatique si vous continuez comme ça, cervelles de souris !
»

Eh merde. Encore la cheftaine en moi qui se révélait un peu trop à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: La mort d'une triste défunte | LIBRE Sam 2 Aoû - 6:37


Je fixais toujours le cul en l’air, ma queue fessant des va et viens en rond, attendant patiemment la réponse de l’apprentie aveugle, mais à force de rester dans la même position, je j’avais mis ma patte sur ma joue pour m’appuyer, elle en mettait du temps pour répondre… Les aveugles ne sont-il pas censé avoir une bonne ouïe ? Si s’était le cas, je la nommais officiellement « Miss idiote de l’Île ! », nan sérieusement, avait-elle au moins compris le sens de mes paroles ? Ont savaient pas très bien se qui se passait dans leur petite tête au Volcanneux… Tellement qu’elle était vide, maintenant j’étais officiellement convaincus qu’il était les plus idiot de l’île… Ou bien les apprentis le sont tous. Je n’avais jamais encore rencontré de guerrier –et j’espérais que sa-, mais j’espère juste que le jour où j’en croiserais un, j’espérais vraiment qu’il soit un peu plus intelligent que la boule de poils brune en face de moi… que j’hésitai de nouveau à chatouiller le museau pour voir sa réaction. Je fis pendre le bout de ma queue en face de mes yeux, me fessant loucher –malgré que je voyais que d’un œil…- Je soufflai dessus même pour m’amuser en entendant une longue réponse de l’apprentie, je lui jeta un regard. Cette dernière avait les oreilles dressées, que fait-elle ? Elle comptait attraper une souris par la télékinésie ? AHAHA ! Je m’empêchai de rire que cela finis en un toussement rauque qui ressemblait à un quelqu’un qui a voulut goûter du sable… Je reculai lorsque des mots émergea de sa bouche, perplexe, ma queue retomba au sol dans un petit *bam*, que seule mon oreille droit, du coter aveugle entendis… Mais comment savait-elle ? J’ouvris la gueule en grand, perplexe. Mais comment-elle sut ? Seul mon clan le savait ! S’était même Etoile de l’Espoir qui avait imposée cette règle, ne pas en parler aux autres clans, car je serais sois disant une « fail »… Merci pour le compliment ! Je serrai les dents prise au dépourvus, en partie j’avais l’habitude qu’ont disent sa de moi, mais là… Sans que… Wait. Je jetai un léger regard vers Nuage Polaire, lui aurait-elle... Avant que je puisse dire quelque chose, l’apprentie guérisseuse, s’enflammer, que tellement je fus perplexe, je me dressait sur la patte des pattes, mes sourcils dresser le plus haut possible, woh… Dire que tout à l’heure je l’avais en quelque sorte traité, d’incapable de se battre, mais là voyant s’enflammée, je devais avouer qu’elle avait plutôt du cran, je crus voir un moment son frère, Nuage Sauvage… Y étaient plus proches que n’importe qui ces deux là… pas comme avec mon frère, qui s’en foutait royalement de moi ! Je chassa l’apprenti blond de mes pensée pour écouter Nuage Polaire s’enflammer envers l’aveugle, BIEN DIT ! … Ou pas. En parlant d’excuse, ma queue retomba au sol dans le même bruit que tout à l’heure et je tourna la tête à l’opposé de Nuage Polaire, comme un chaton qui boude ferraient… Enfaite… Je boudais ! Plutôt mourir que de dire « excuse moi » a cette chose aveugle ! inutile ! … Qui n’empêche dois avouer à dut talent… Je fis encore plus la moue , me pinçant la lèvre inférieur. Lorsque je me tournas vers l’aveugle, je jeta un regard vers Nuage Polaire du genre « c’est obligés ? » qui lorsque son regard bleue dit tout, je soupirai en levant les yeux au ciel.

    « Je m’excuse pour se que j’ai dit »


J’ai été sauver par un apprenti de se clan, et voila que je m’excusais auprès d’une chatte du même clan ! Si elle ne s’excusait pas, j’allais récupérer ma fierté à coup de griffe !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: La mort d'une triste défunte | LIBRE

Revenir en haut Aller en bas

La mort d'une triste défunte | LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quel mort regrettons-nous le plus ?
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» A triste sire, triste mort.
» [Libre]Nobunaga est mort! [Big Town, Rang B, Chasseurs de Prime, Assassinat]
» 08. Histoire Triste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: RPs :: RPs abandonnés-