BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Evanescence de Brume ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Evanescence de Brume ~ Lun 4 Aoû - 16:06

Evanescence de Brume
noms du chat
Petite Evanescence
Nuage Evanescent
Evanescence de Brume
Evanescence de Vie
âge en lunes
47 lunes
sexe
Femelle
clan
Volcan
rang
Guerrière
origines
Volcan
ambition
Tes buts de vie peuvent paraître anodin mais ce n'est qu'une apparence. Comme tout chat ayant perdu ses proches pour cause d'une injustice, tu souhaite venger ta fratrie qui a périe suite à l'attaque d'un aigle sans pitié. Tu désires également et par tous les moyens possible, redonner la raison à ta mère. Tu aimerais également te faire accepter en tant que bonne guerrière respectable et non pas comme étant l'inutile de service et fardeau du Clan de l'Ombre. Plus tard, tu désirerais fonder une famille, mais, pour cela, il te faudrait trouver une personne acceptant les différences des autres et le fait que jamais, tu ne serais pas nostalgique chaque jour, à chaque seconde passée.
PSEUDO : Brumy
PRÉNOM : Lucie
ÂGE : 12 ans
RÉGION : Poitou-Charentes
CODES DU RÈGLEMENT : Validés par Ju. 2 
ACTIVITÉ : 5 ou 6/7 jours
AUTRE : J'aime ce signe : ~ //OUT//
CARACTÈRE
MINIMUM 7 LIGNES COMPLÈTES

Beaucoup de rumeur circulent à ton sujet. Certains racontent que tu as l'esprit d'une tueuse, d'autres pensent qu'au fond tu es ambitieuse. Tu ne t'es jamais vraiment ouverte à personne et cela te va à merveille. Tu ne veux te lier d'amitié avec personne. Pas après toutes les humiliations publiques qu'ils t'ont fait subir. Mais au fond, cette capacité à ne rien éprouver t'entrave plus que tu ne veux l'admettre. Elle te rend timide et réservée mais aussi légèrement agressive. La moindre remarque désobligeante te met dans une colère terrifiante et la moindre réflexion te vexe aussi bien que si l'on se moquait de toi. Au fond, peut-être as-tu l'âme du tueuse qui sais ?

Tu es rêveuse, ça on peut le dire. Rêveuse et poète. Tu aimes l'astronomie, la lune, les étoiles. Tu aimes la nature et c'est tout à ton honneur. Tu aimes être en communion avec tes racines. Tu détestes que l'on te dérange lors de tes observations du ciel. Quelle soit nocturnes ou en plein jour, tu t'en fiches. Ce que tu veux, c'est contempler la beauté de l'immensité de l'univers. Malgré ta timidité excessive, tu peux aussi très bien te montrer quelque peu ouverte mais seulement niveau amitié. Tu as encore beaucoup de mal à faire confiance à tes camarades et ce trait de caractère est l'un de tes plus grands handicaps auquel il te faudra remédier pour ton bien.

Tu aimes par dessus tout écouter les chatons te raconter leurs histoires entre eux, leurs émotions. Tu es particulièrement à leur écoute mais aussi à celle des apprentis. Les guerriers pensent que derrière ces attentions particulières pour les plus jeune, se cache un énorme complot dirigé par toi et toi seule.
Car il est vrai que tu es une très bonne stratège et tes talents de tacticiennes sont tout aussi réputés. Tu es très douée au combat malgré ta demi cécité remarquable à vue d'oeil. Tu te bats très bien au corps à corps, ce qui est d'ailleurs tout un art dans un cas comme le tien. Tu as du mal à ne pas agir lorsqu'un autre chat souffre. Peut-être est-ce pour cela que tu es si attentive à ce que ressente et perçoive les chats de ton environnement.

Au milieu d'une foule, tu sais très bien comment passer inaperçue, ainsi, tu fais une très bonne espionne. Mais ce talent ne te sert guère, du moins pour le moment. Sage, tu n'engagerai jamais ton Clan dans une lutte que tu jugeras comme perdue d'avance sans avoir aucun moyen disponible afin de régler cette lutte en question. Humble, tu ne vantes jamais ton talent et tu fais toujours passer tes camarades en priorité sur ta vie privée. Honnête, tu détestes avoir à mentir pour quelque chose que tu juge futile mais qui est en fait essentiel. Durant ta longue vie de membre du Clan du Volcan, tu as évité de mentir le plus possible, mais des fois, ce fut vital pour ton intégrité au sein du Clan.

Altruiste, chaque chat ayant besoin de réconfort ou de nourriture passant à ta portée, tu l'emmènes avec toi et tu l'aides du mieux que tu peux. Tu ne laisses personne dans le besoin ou dans la pauvreté. C'est plus fort que toi. C'est impossible. Ce serait contre ta nature. Erudite, tu ne laisse jamais rien au hasard. Dans tes plans, le moindre problème est résolu immédiatement et le moindre détail est étudié avec le plus grand soin. Fraternelle, tu déteste entrer en guerre pour une simple querelle de frontière ou de proies volées. Tu essaie d'être compréhensive le plus souvent et le plus longtemps possible. Sincère, tu dit toujours ce que tu as sur le coeur et en toute franchise sans jamais rien cacher quoi que ce soit à ton Clan sauf si cela est vraiment, mais alors vraiment nécessaire à sa survie et sa cohésion. Audacieuse, tu es très courageuse notamment si l'enjeu concerne de près ou de loin ton Clan, tu oses risquer ta vie si tu estime que la cause que tu défens hardiment en vaut la peine.
PHYSIQUE
MINIMUM 7 LIGNES COMPLÈTES

On dit que tu es belle. On dit que ton pelage est éclatant. On dit que tes yeux sont semblables à deux saphirs resplendissant. Mais ça, c'est ta mère qui te la souffler à l'oreille étant petite. Car si c'était vrai, bon nombre de mâle t'aurais adressé la parole. Est-ce par dégoût qu'il s'éloigne de toi ? Ou est-ce du respect ? C'est ce que ta mère te disait. Ta mère qui a rejoint les cieux à l'heure qu'il est. Mais cela est sans importance à tes yeux. Elle a bien vécu. Mais elle ne t'as pas apporté les réponses que tu désiraient les plus au monde. Elle t'as juste confié ce que tes camarades pensaient de toi quand tu es devenue guerrière...

Pour eux, ton pelage est d'une couleur fade qui ne mérite en aucun cas à être nommée. Pour eux, tes yeux ne sont que deux pierres anodines couvertes d'innombrables déchets sans aucune lueur d'humanité en eux. Pour eux, tes oreilles et ta queue sont une abomination pour leur regard. Pour eux, tes traits son grossier et inhumain. Pour eux, tes pattes sont indigne de fouler le sol sacrée de l'île. Pour eux ton corps représente ton âme. Et pour eux, ton âme est aussi impure que le sang coulant dans tes veines.

Mais tu as fini par savoir. Maintenant, tu sais que ton pelage est resplendissant, de couleur blanc, roux et brun, se détachant chacun avec une netteté impressionnante. Tu sais que tes yeux sont identiques à deux saphirs flamboyant d'une belle lueur éclatante montrant ton bien-être intérieur.Tu sais que tes oreilles et ta queux sont d'une blancheur éclatant aux yeux de tous Tu sais que les traits de ton visage sont fin et ciselé comme les détails d'une sculpture taillée par le meilleur des sculpteurs. Tu sais que ton corps est très différent de ton âme, car il est maladroit et gracieux. Tu sais que ton âme est pure car tu n'as jamais enfreint les règles. Tu sais que ton sang est aussi pur que de l'eau de roche car tu sais aussi que ta lignée remonte à la nuit des temps.

Tu sais pertinemment que dans quelques lunes tout au plus, tu aurais pu te faire courtiser par bon nombre de mâles tous plus méritant les uns que les autres. Mais deux choses ont contrarier ce projet de vie que tu t'étais magnifiquement projeté. Car oui, tu es née belle et resplendissante dans ta litière d'herbe  et de plumes aux côtés de ta mère et de ta fratrie de trois frères et trois soeurs. Vous étiez sept. Deux ont été tués par la maladie. Deux autres ont été achevés par cet aigle royal qui un jour vous a emporté tout les trois. Toi seule en a réchappé. Mais ce majestueux oiseaux s'était aussi empressé de te marquer, faisant de toi son élue. Depuis ce jour-là, tu es devenue à demi aveugle, les balafres parcourant ton visage, allant de tes arcades sourcilières à ton menton, faisant resurgir des cauchemars dans ton pauvre esprit tourmenté et sans défense fasse à ces abominations. Ce jour-là tes projets de vie furent ruinés à jamais, pour tes camardes tu fut un poids inutile au Clan. Tu n'étais plus la Jolie Chatte mais l'Horrible Balafrée. Et ce surnom te restera à jamais.
HISTOIRE
MINIMUM 10 LIGNES COMPLÈTES

Tu es née d'une union pure. Ta mère, Décadence Monochrome, t'avais donné naissance ainsi qu'à tes trois frères et tes trois soeurs, Petite Abnégation, Petit Atome, Petit Abandon, Petite Abstraction, Petite Animosité, Petit Sentiment et Petite Evanescence. Une portée de sept enfants. Cela était bien inhabituel. Mais le guérisseur de l'époque n'en fut pas le moins du monde étonné. Il avait dit que de toute façon, la vie de Folie Abandonnée avait toujours eu des tournures particulières et ses chatons ne faisaient pas exception à la règle. Deux des chatons étaient entièrement blancs, deux autres, entièrement roux et deux autres encore entièrement brun. Seule toi possédais à toi seule ces trois couleurs sur ton unique pelage.
Ton père, Folie de l'Abandonné, était tout heureux devant sa si nombreuse progéniture. La vie qui avait toujours été bonheur et facilité lui offrait maintenant sept enfants d'une même portée, ça n'était pas un miracle mais une offrande des Dieux ! Un cadeau du ciel ! Le guerrier était tellement fou de joie qu'il voulut fêter ses chatons. Il partit chasser seul, au coucher du soleil et attrapa à lui seul une quinzaine de proies. Chacune tellement grosses que le Clan s'en contenta. Ce fut une véritable fiesta. Malheureusement les chatons n'avaient toujours pas ouvert les yeux et cette nouvelle fut la seule qui fut mauvaise en cette soirée de fête au sein du Clan du Volcan.
Bizarrement, une lune plus tard, seulement six des chatons avaient finalement ouvert les yeux. Mais pas toi. Au début des premiers jours, le guérisseur avait assurés aux parents que cela pouvait arriver de temps en temps, mais là, il était devenu vraiment inquiet. Une lune sans le moindre signe d'un battement de paupière. Aucun. Cela était inquiétant. Peut-être n'ouvrirais-tu jamais tes petits yeux et deviendrait donc aveugle ? Personne ne le formulait, mais tout le monde le pensait. Mais tes parents n'avait jamais perdu espoir en toi.
Avec raison.
Un jour que le guérisseur s'apprêtait à venir t'ausculter une énième fois toi, le chaton-sans-yeux, comme t'avait surnommé les guerriers, il découvrit tes frères et soeur te poussaient violemment du bout des pattes, en te criant méchamment d'ouvrir les yeux en te menaçant de t'entailler assez profondément pour le réveiller. De tels horreur dans la bouche d'un chaton n'était vraiment pas commun ! Alors que le frère du chaton dormeur s'apprêtait à lui entailler sa peau douce et fragile de ton ventre, le guérisseur te sauva à temps en leur criant de te laisser tranquille. Tes frères et soeurs obéirent immédiatement, se sauvant de la pouponnière afin d'embêter une autre personne que toi. C'est là que tu ouvris miraculeusement tes yeux d'un bleu si profond que le guérisseur en fut troublé durant quelques longues et silencieuses minutes. Mais quand tu poussa un long miaulement significatif, il sortit de sa transe. Ta voix était si douce, si cristalline et si mélodieuse... Tel le chant matinal du rossignol...
Le guérisseur t'examina aussitôt avec le plus grand des soins. Malheureusement, il n'en profita pas pour ausculter tes frères et soeurs. Car, deux jours plus tard une épidémie de mal blanc se déclencha par on ne sait quel chat. Tu faillis être contaminée. Ma ta mère, prudente, s'était rendu compte que les sources premières du mal blanc émanaient de deux de ses chatons. Petite Animosité et Petit Sentiment. Ces deux-là perdirent la vie une semaine plus tard. Ils lutèrent en vain et furent emportés par le triste voile impitoyable de la mort jusqu'au Clan des Etoiles. Ta mère fit durer son deuil durant une très longue période qui s'avéra bien triste pour sa famille. Même son compagnon, d'ordinaire toujours très joyeux, ne réussit pas complètement à tourner la page. Durant ce temps-là, tu te souviens surtout des larmes de ta mère, de la douleur qui te rongeait le coeur à chacun de tes pas. Tu te souvenais que ton père restait fort, pour toi et le reste de ta fratrie. De sept chatons vous étiez passés à cinq. D'un seul coup.
Durant les cinq autres lunes qui suivirent l'état de deuil de tes parents s'améliora de plus en plus jusqu'à ce qu'ils redeviennent apte à rire et à échanger des mots doux entre eux, tout en gardant une part de tristesse en eux. Tu ne fis que peu de bêtise durant ton enfance, tu ne mentis jamais et c'est ce qui fit ta réputation d'honnête chaton. Par contre, tu aimais chahuter avec tes frères et soeurs, tu étais pleine de joie de vivre et tu contaminais les autres de ce sentiment de bonheur infini.

Lorsqu'à six lunes tu devint apprentie, tu te rendis compte que ta mère s'affaiblissait beaucoup mentalement. En partant de la pouponnière en direction du Promontoire, elle n'avait pas voulu te laisser partir, elle t'avais soufflé à l'oreille que tu étais trop fragile pour devenir une apprentie digne de ce nom et que tu ferais honte à ta famille de part ta fragilité. C'est à ce moment-là que tu vis l'étincelle de folie brillant dans ses yeux que tu avais toujours pris pour un éclat de gentillesse et de douceur. Avant qu'elle ne puisse te retenir plus, longtemps, tu partis en courant et bondit sur le Promontoire en entendant l'appel de ton nom.
A ce jour, tu devins Nuage Evanescent. Sur le haut du Promontoire, aux cotés de tes quatre frère et soeurs, tu contemplais, indécise, la foule de guerriers vous acclamant. Mais a ce moment précis, tu croisas les deux yeux ambrés de ta mère. Ils luisaient de désapprobation. Les larmes te montèrent aux yeux et tu ne pus les contenir. Heureusement, elles passèrent pour des larmes de joie auprès de tes camarades sains d'esprit. Mais en vérité, tu étais désespérée. Désespérée de voir ta mère que tu aimais tant, perdre son estime envers ta personne qu'elle considérait comme fragile désormais. Désespérée de constater que l'état de ta mère ne s'était pas amélioré depuis la mort de Petite Animosité et Petit Sentiment mais qu'il s'était, au contraire aggraver dangereusement.
Le soir lorsque tu alla te coucher, tes frères et soeurs t'entourant, tu fondis en larmes. Tu leur expliquas la cause de cette tristesse excessive mais ils ne crurent pas un mot de cette histoire. Tu allais de voir te débrouiller seule. Mais le lendemain, tu n'eus plus l'occasion de penser à toute cette histoire saugrenue. Ton mentor, Damnation Ancestrale, t'appris à traquer une proie, et à marquer une frontière., lui faisant faire le tour du territoire. La plupart de leur journée se passaient comme tel. Chasse, frontière, déjeuner, combat, chasse, dîner. Et cela tout les jours durant les trois lunes qui suivirent. Les trois autres lunes de sont apprentissage, on lui enseigna surtout et avant tout le combat au corps à corps, cela étant la spécialité principale de son mentor. Les lunes passèrent et tu t'épanouis tranquillement, chassant de ton esprit le rappel de la folie de ta mère.
Un jour, alors que tu te promenais, profitant de ton temps libre avec ton frère, Nuage de Dérision et ta soeur, Nuage Impérial, vous vous mirent à vous parlez de votre avenir. Vous vous imaginiez être un guerrier valeureux défendant la veuve et l'orphelin. Vous vous imaginiez devenir père, devenir mère ou encore oncle et tante. Vous vous plaisiez à vous dire que l'un d'entre vous serait lieutenant puis chef, espérant secrètement que ce soit lui.
C'est à ce moment là qu'il frappa. Ce rapace vous tournait autour au dessus de vos têtes et vous ne l'aviez pas remarqué jusqu'à présent. Il plongea en piquée vers ton frère et ta soeur, les lacérant de ses serres, les emportant à l'horizon. Déroutée, tu restais là sans rien faire. Puis tu pris conscience que l'aigle revenait te chercher. Tu courus aussi vite que tu le pus mais en vain. Il te rattrapa et t'enserra sous son ventre, tu étais indéniablement immobilisée. Une fois au pied du nid non loin de là que l'aigle s'était fait, tu chercha ta fratrie. Tu les retrouva. Pour ta soeur, le spectacle qui s'offrait à toi était tout simplement abominable. Trois bébés aigles s'acharnaient sur son corps sans vie, lui donnant de nombreux coups de bec, la déchiquetant de part en part. Elle gisait, dans une mare de sang frais et écarlate, l'odeur te montant à la tête te donnant la nausée. Tu chuta lourdement à terre et tu te mis à pleurer. Tes épaules étaient secouées par les sanglots et tu ne contrôlait plus les spasmes de douleur qui t'agitait. Tu relevas la tête vers le ciel et tu poussas une longue plainte stridente emplie de tristesse et de désespoir.

- Petite soeur... murmura une voix.

Tu te retournas et tu vis ton frère. Bien qu'il vivait toujours, tu ne pus t'empêcher de penser que son temps lui était compté. Il baignait dans le sang de feu leur soeur mais aussi dans le sien qui ne cessait de couler de ses propres plaies. Aucun rapace ne lui becquetait les flans. L'aigle adulte était reparti monter la garde, s'assurant que vous ne vous échappiez pas. Tu t'approchas de ton frère à la hâte.

- Prends nos corps... sauve-toi. Tu dois vivre. chuchota-t-il

- Non ! Je ne veux pas vous laisser ! Tu dois me suivre ! J'ai besoin de toi tu comprends ? Je te veux à mes côtés, je ne veux pas que tu meures, je t'en prie... vis. Reste avec moi.

Tu croisas le regard de ses yeux émeraudes et tu compris qu'il t'avait donné un ordre. Il se sacrifiait pour sa petite soeur. Lui. Ton frère qui t'avait harcelée petite, lui qui t'avait souvent humiliée, lui qui se battait avec toi, lui qui ne t'avait jamais montré aucune preuve d'amour à ton égard. Tu baissas la tête, une larme roula sur ta joue. Tu avais fait ton choix.

- D'accord...

Suite à ce simple mot, ton frère te donna un coup de langue entre les oreilles et murmura un Je t'aime Nuage Evanescent avant d'expirer pour la dernière fois de sa vie. Tu fermas ses yeux. Puis,tu chassas les oiseaux qui piquaient ta défunte soeur. Tu pris son corps sur ton dos et celui de ton frère entre tes mâchoire. Leur poids t'était égal. Tu aurais pu porter une tonne de kilos que tu t'en ficherais. Ton frère et ta soeur comptait sur toi. Tu ne les décevrais pas.
Discrètement tu te glissas derrière l'aigle qui vous surveillait et tu te mis à sprinter à toute vitesse en direction du camp. Tu trébuchais presque à chaque pas, te tordant les chevilles. Un battement d'ailes derrière toi t'indiqua que tu étais suivie. Tu forças l'allure, le camp était en vue, tu crias quelque chose que tu ne compris pas toi-même. Un guerrier te vit arriver. Il se rua sur ton poursuiveur et tu entras dans le camp en criant à tout le monde d'aller se cacher. Tu mis les corps de ton frère et ta soeur à l'abri et tu retournas auprès de l'aigle, animée par un seul et unique sentiment. La vengeance. À ta grande surprise, le guerrier qui t'avais sauvée gisait à terre et ne bougeait plus. Du sang coulait de son ventre que le rapace avait éventré sans vergogne. Des pleurs de chatons rompirent le silence.
L'oiseau te fis enfin face. Tu te jetas sans réfléchir sur lui mais il te griffa la joue droite. La douleur que tu ressentait n'était rien comparée à la rage qui bouillonnait en toi. Tu te jetas une nouvelle fois sur l'aigle et cette fois ci, il te lacéra l'un de tes beaux yeux bleus de ses deux serres. Puis, il partit sans demander son reste. Tu vacillas un instant puis tu t'écroulas à terre le souffle coupé par tant de douleur. Tu respirais difficilement dans des râles peu rassurants, signe que du sang avait pénétré dans tes poumons. Ta dernière vision fut celle de ta mère venant te chercher.
Curieusement, il ne te fallut pas plus de quelques heures pour te réveiller. Tout ce que tu voyais, c'était le noir. Le néant. Mais cela d'un seul côté. De l'autre tu voyais parfaitement bien. Tu percevais deux fois plus les odeurs, les présences et les mouvements de ton entourage. C'est là que tu compris. Tu étais devenue borgne. Ce soir-là, on enterra les deux membres de ta fratrie et une partie de toi partit avec eux. Sur ton passage, les regards dégoûtés te brûlaient la fourrure et tu sentais les gens s'écarter sur ton passage. Tu vins poser ton museau sur le pelage de ta soeur et de ton frère. Puis, ta mère qui étais à côté de toi te dit que le guerrier mort qui t'avait défendu était ton père. Tu fus stupéfier par l'effroi. Surtout lorsqu'elle te murmura que tout était ta faute.

Ce soir là, tu devins également Evanescence de Brume. Tu ne vis plus que pour toi. Ta famille t'en veux de l'avoir soi-disant détruite. Chaque nuit, tu vis en enfer invivable. Tu te tortures mentalement et tu as déjà tenté de mettre quatre fois fin à ta vie en te raisonnant en pensant à la bande d'imbéciles qui te rejetait qu'était ton Clan.
Maintenant trente-sept lunes, ta vie est morne et régulière. Aucun mâle ne t'approche et tu n'as que peu d'amis à présent
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Evanescence de Brume ~ Lun 4 Aoû - 16:08

TA PRÉSENTATION TUE DES CADAVRES.
Je t'aime.
Bienvenue.  a 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VOLCAN
☼ Pseudo : Grip'/Nolwenn
☼ Messages : 1152 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : Banni
☼ Âge en lunes : 60

Message(#) Sujet: Re: Evanescence de Brume ~ Lun 4 Aoû - 16:16

Welcome :D Jolie présentation :) Il ne te manque plus qu'une fiche dans la partie gestion des fiches, un avatar et une signature pour être validée :)

_________________

Patte d'Ombre - Nuage Ombrageux - Ombre de Thanatos- Thanatos
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
NOUVEAU
☼ Pseudo : Lu, Plumy
☼ Messages : 289 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : Lieutenant
☼ Âge en lunes : 37 lunes

Message(#) Sujet: Re: Evanescence de Brume ~ Lun 4 Aoû - 17:04

bienvenue ! han
Tu écris vraiment bien. love

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://breathing-ocean.forumactif.org/t959-you-don-t-see-i-m-a-murder http://breathing-ocean.forumactif.org/t962-damnation-du-loup-you-can-t-see-but-i-m-a-murder
VOLCAN
☼ Pseudo : Insanys.
☼ Messages : 417 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : warrior.
☼ Âge en lunes : 45 moons.

Message(#) Sujet: Re: Evanescence de Brume ~ Lun 4 Aoû - 19:41

Bienvenue. 2

_________________

présence réduite dès la rentrée


I'll seek you out, Flay you alive, One more word and you won't survive. And I'm not scared Of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, You'll be waiting in vain, I got nothing for you to gain. I'm taking it slow, Feeding my flame Shuffling the cards of your game. And just in time, In the right place, Suddenly I will play my ace. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, You'll be waiting in vain, I got nothing for you to gain. Eyes on fire, Your spine is ablaze, Felling any foe with my gaze. And just in time In the right place, Steadily emerging with grace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Evanescence de Brume ~ Lun 4 Aoû - 21:56

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Evanescence de Brume ~ Mar 5 Aoû - 10:58

Bienvenuue. 2

Ton nom. love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://breathing-ocean.forumactif.org/
NOUVEAU
☼ Pseudo : Fun. (Juliette)
☼ Messages : 1016 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : guerrière.
☼ Âge en lunes : 33 lunes.

Message(#) Sujet: Re: Evanescence de Brume ~ Mar 5 Aoû - 12:04

Bienvenuuue. 2
J'aime beaucoup ta présentation, j'aimerais bien avoir un lien avec Brume, surtout qu'elle vient au Volcan ! love Il ne te manque plus qu'un avatar 200*320 et une signature, n'hésite pas à aller commander dans un atelier et d'en mettre des provisoires en attendant juste pour être validée! stp Lorsque ce sera bon, signale le nous ici ! vite
J'espère que tu te plairas ici. han ♥️

_________________

absente jusqu'à début septembre. (lancement du personnage à mon retour)



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Evanescence de Brume ~ Mar 5 Aoû - 13:57

Bienvenue. ♥
Mon dieu, j'adore ta prez. *-* Oh t'es dans mon clan en plus. :B
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VOLCAN
☼ Pseudo : Grip'/Nolwenn
☼ Messages : 1152 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : Banni
☼ Âge en lunes : 60

Message(#) Sujet: Re: Evanescence de Brume ~ Mar 5 Aoû - 19:20

Je te valide officiellement :D Amuse toi bien :3

_________________

Patte d'Ombre - Nuage Ombrageux - Ombre de Thanatos- Thanatos
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Evanescence de Brume ~

Revenir en haut Aller en bas

Evanescence de Brume ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Dame de Brume
» [anim] l'Ile de Brume sang
» Vague de Brume :3
» A l'autre bout du chemin... [Pv Brume + Libre]
» Fleur de brume[terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: Anciennes présentations-