BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

•• summertime sadness • pv. pelage de cobalt ••

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: •• summertime sadness • pv. pelage de cobalt •• Sam 9 Aoû - 23:35

Je me levai, toujours cette lueur de tristesse dans le regard. Les jours passaient, et mon chagrin semblait grandir de plus en plus. La peur d'être mère me rongeait le ventre. Surtout que je serai seule pour les élever. De plus, j'étais bien trop jeune. Même des reines très résistantes avaient succombé à la mise bas, comme bien des chatons. Tous les soirs, je m'endormaient les larmes aux yeux en pensant à mon futur et à mon passé. Mais jamais au présent. Et le lendemain, je me réveillai avec les même tracas.

Je me levai, marchant toujours les pattes traînantes, la tête basse, la queue dans la poussière, le regard vide. Tous les matins on me voyait défiler ainsi. Beaucoup devaient se demander où était passé ma joie de vivre. Et bien, elle s'était envolée vers le Clan des Étoiles avec l'esprit de Légende de l'Hippocampe, lorsqu'il succomba à cette foutue crise cardiaque.

Sans demander quoique ce soit, je sortis du camp à la nage. Mon ventre grossissait un peu, mais cela n'était pas tellement visible. On pouvait croire que je mangeais un peu plus, comme il y avait plus de gibier, et puis, je continuai de grandir. C'était tellement fou... Je grandissais en même temps que mes chatons. J'avais donc besoin de plus de nourriture, et m'épuisaient bien plus rapidement. Si bien qu'arrivée sur la terre ferme, j'étais déjà à bout de force. Je repris mon souffle, et continuai mon chemin. Mes camarades de Clan devaient être habitués maintenant que je sorte seule du camp tous les matins pour prendre l'air. Là, je n'aurais pas beaucoup de chemins à faire pour atteindre l'étendue grise. J'avançai lentement, ne voulant pas brusquer les petits êtres qui grandissaient en moi. Arrivée sur le sable recouvert de graviers provenant du Volcan, je m'assis en face de l'Océan, pour admirer son bleu profond. On aurait dit les yeux d'Hippocampe. En repensant à son regard, des larmes vinrent, mais je les refouler. Quand je serai mère, je ne pourrais pas me permettre de pleurer. Je devrai être forte.

Je pensais soudain à comment j'allais annoncer au Clan que j'attendais des chatons. Déjà, je devais avertir Étoile de l'Espoir. Seulement après je pourrai rejoindre la pouponnière. En conséquences de mon jeune âge, peut être aurais-je le droit d'y aller plus tôt ? Alors que je rêvassai sans penser à ce qui se trouvait autour de moi, une queue se posa sur mon épaule. Je ne daignai pas me retourner et saluai d'une voix lasse le mâle qui se trouvait derrière moi :

« Salut, Pelage de Cobalt. »

C'était peut être un des seuls guerriers qui m'avait supporter pendant mon apprentissage, alors que j'étais arrogante, rebelle et désobéissante. Mais cette ancienne Lumière était partie. Pour laisser place à une Lumière se morfondant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• summertime sadness • pv. pelage de cobalt •• Lun 11 Aoû - 12:36

Une belle journée se préparait pour Pelage de Cobalt. Le soleil était haut dans le ciel, et pour une fois, le chat roux n'était pas triste. Il n'était pas le Pelage de Cobalt se morfondant sur son sort à longueur de journée, celui que ses amis consolaient en vain. Il savait qu'il devait profiter de ces courts moments. Alors il se proposait pour les patrouilles ou toute autre chose, pour être en compagnie de ses semblables et leur montrer qu'il pouvait être différent du "vrai" lui-même.
Toujours dans ses pensées, il remarqua une silhouette rousse-brune s'avançant visiblement pour sortir du clan. Fleur de Lumière. Avant son baptême, elle était l'exemple typique de l'apprentie qui aurait pu être détestée par Pelage de Cobalt... Cependant, ce dernier sentait qu'elle avait un bon fond. Un peu inconsciente quelques lunes auparavant, elle semblait acquérir peu à peu une maturité qui plaisait beaucoup au vétéran. Mais malheureusement, la chatte si joyeuse qu'elle était avant laissa place à une guerrière froide, sans aucune pensée à la tête à part la mort de son compagnon. La voir comme ça attristait énormément Pelage de Cobalt. Il se souvenait encore de l'apprentie joyeuse qu'elle était, gambadant partout, tout simplement heureuse de vivre. Ne pouvant pas supporter la vision de Fleur de Lumière quittant le camp, queue et tête basse, son ami décida de la suivre. Une fois sortis de l'eau entourant le camp, Pelage de Cobalt trotta à la rencontre de la chatte abattue et posa sa queue sur son épaule pour lui faire remarquer sa présence d'un geste amical. Le guerrier se contenta d'un petit « Salut, Pelage de Cobalt. » en guise de réponse. Il lui répondit:
-Fleur de Lumière... Te morfondre comme tu le fais ne changera rien. Pense à Légende de l'Hippocampe. Il te regarde depuis le clan des Etoiles, et ça doit lui faire terriblement mal de te voir comme ça. Il aimerait sûrement retrouver l'apprentie joyeuse qu'il connaissait Celle qu'il aimait. Tu n'y es pour rien, le sort s'est malheureusement abattu sur lui... Je sais ce que tu ressens. Perdre un être proche fait très mal. Mais garde la tête haute, montre à tout le monde que tu es forte, capable de surmonter cette douleur. Parce que tu es forte, et capable de le faire. Je le sais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• summertime sadness • pv. pelage de cobalt •• Lun 18 Aoû - 23:11

« Fleur de Lumière... Te morfondre comme tu le fais ne changera rien. Pense à Légende de l'Hippocampe. Il te regarde depuis le clan des Etoiles, et ça doit lui faire terriblement mal de te voir comme ça. Il aimerait sûrement retrouver l'apprentie joyeuse qu'il connaissait Celle qu'il aimait. Tu n'y es pour rien, le sort s'est malheureusement abattu sur lui... Je sais ce que tu ressens. Perdre un être proche fait très mal. Mais garde la tête haute, montre à tout le monde que tu es forte, capable de surmonter cette douleur. Parce que tu es forte, et capable de le faire. Je le sais. »

J'avais à peine écouter. « Morfondre », « Hippocampe », « mal » et « joyeuse » étaient les seuls qui avaient pénétrés mon esprit. Au seul nom de tout jeune guerrier décédé, mon cœur bondit. Pourquoi devait-on, sans cesse me rappeler que me voir ainsi devait l'attrister ? Il n'avait qu'à pas mourir ! Le Clan des Étoiles n'avait qu'à le laisser sur terre, le laisser avec moi. Ou alors... Une idée me vint. Et si... J'avais été punie d'attendre des chatons trop jeunes ? Non, donner de nouveaux futurs guerriers étaient une bénédiction, ils n'auraient pas pu faire ça... Mais mes ancêtres étaient capables de tout. Mais la question resterait toujours, au fond de mon esprit, me hantant comme le nom de « Légende de l'Hippocampe ». Tout en réfléchissant, je sortais et rentrais mes griffes nerveusement. Devais-je avouer au guerrier ce qui me souciait le plus ? Peut être comprendrait-il ? Enfin non, c'était un mâle ; il ne comprendrait pas l'appréhension d'une futur mère.

Je respirai un coup, et relevai la tête, regardant l'Océan, bien éclairé par le soleil à présent. Cet Océan, si magnifique me rappelait tant de souvenirs. Des souvenirs heureux de mon apprentissage. D'avant ma dispute avec Nuage d'Oranger. D'avant la mort de Légende de l'Hippocampe. Je réfléchis à toute vitesse, puis avouai à Pelage de Cobalt ce qui me tracassait vraiment.

« Il n'y a pas que ça. Sa mort est la chose la plus horrible qui existe, et aggrave ce que j'appréhende. »

Une petite voix en moi me disait de ne rien dire, qu'il le saurait avec tout le Clan. Mais j'avais besoin de me confier. Le silence était trop lourd. Je repris mon souffle, le cœur battant.

« Tu te demandes sûrement ce que j'appréhende, hein ? Personne ne le sait, et je te supplie de ne rien dire. J'appréhende la naissance... De chatons. De mes chatons. Des chatons de Légende de l'Hippocampe. »

Voilà c'était dit. Ô comme j'aurai aimé que ce soit un cauchemar, et que je me réveille au près de Nuage d'Hippocampe et de Nuage d'Oranger ! Que je sois toujours apprentie, heureuse, pleine de vie !

« Oh ! Je sais que je suis bien jeune pour être mère, mais je saurai me débrouiller ! essayai-je de plaisanter, et puis je serai aidée par les autres reines, enfin, si je ne suis pas bannie du Clan ! »

Je regardai finalement le guerrier, qui n'avait pas bougé, et attendis une réponse. Allait-il me rassurer, ou s'éloigner, choqué ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• summertime sadness • pv. pelage de cobalt •• Mar 26 Aoû - 15:25

La tristesse se lisait sur le visage de Fleur de Lumière. La femelle leva la tête et regarda l'océan d'un oeil un peu distrait, pour répondre une poignée de secondes plus tard:

« Il n'y a pas que ça. Sa mort est la chose la plus horrible qui existe, et aggrave ce que j'appréhende. »

De quoi parlait-elle? "ce qu'elle appréhende"? Qu'est-cette chose qui lui fait peur? Pelage de Cobalt attendit une réponse plus claire de la part de la chatte. Pas besoin de lui demander, si elle le jugeait nécessaire, elle le ferait, il ne devait pas l'influencer dans son choix. La guerrière reprit:


« Tu te demandes sûrement ce que j'appréhende, hein ? Personne ne le sait, et je te supplie de ne rien dire. J'appréhende la naissance... De chatons. De mes chatons. Des chatons de Légende de l'Hippocampe. »


Pelage de Cobalt ne sut quoi dire. Des chatons? Mais... Personne ne le sait, apparemment? Alors pourquoi le dire à moi? Fleur de Lumière le regardait d'un air qui donnait pitié. Il comprenait encore plus le chagrin de celle-ci. Elle n'avait pas seulement perdu son compagnon... Elle avait aussi était contrainte par la même occasion d'élever sa portée seule. Mais il fallait avouer que tomber enceinte en étant apprentie était quand même très rare.
Le rouquin était désemparé. Que dire? Qu'il dise n'importe quoi, ça ne changera rien, de toute façon. Légende de l'Hippocampe est mort, et la portée arrivera bien un jour. Tout ce qu'il pouvait faire, c'est la réconforter du mieux qu'il pouvait. Si elle l'acceptait, bien sûr... Avant que Pelage de Cobalt ne puisse lui répondre, la future mère ajouta:

« Oh ! Je sais que je suis bien jeune pour être mère, mais je saurai me débrouiller ! Et puis je serai aidée par les autres reines, enfin, si je ne suis pas bannie du Clan ! »

La détresse de Fleur de Lumière était clairement visible. Elle avait évidemment peur de l'avenir, de la réaction des autres,... Il fallait qu'il l'aide à traverser cette épreuve horrible. Pelage de Cobalt lui dit:

-Viens, éloignons-nous du camp. Je n'aimerai pas que quelqu'un nous surprenne maintenant.

En passant près d'elle, Pelage de Cobalt passa sa queue sur son épaule, en signe de compréhension, pour qu'elle s'inquiète moins de sa réaction. Il réfléchit tout en marchant à ce qu'il allait dire. Il fallait bien choisir ses mots, la situation était délicate... Arrivés suffisamment loin du camp, Pelage de Cobalt se retourna sur l'autre chatte, qui avançait encore tête baissée.

-Nous sommes assez loin du camp, arrêtons-nous ici. Personne ne nous entendra parler.

La chatte s'arrêta, la mine toujours aussi basse qu'à l'habitude. Le vétéran reprit:

-Fleur de Lumière...  Ce que tu vis ici doit être très compliqué. Je t'aiderai du mieux que je le peux, je te le promets. Mais... Tout le monde ne réagira pas comme moi en apprenant que tu attends des petits. Mais certaines personnes te comprendront. Les reines t'accepteront aussi, ne t'en fais pas... Après tout, une nouvelle portée reste une bonne nouvelle pour tout le clan! Si tu dois me parler, n'hésite surtout pas... Si ça peut te faire du bien, alors, ça me fait plaisir d'être à ton écoute.

Le destin n'avait pas été favorable avec elle, et il semblait s'acharner sur cette pauvre chatte depuis un certain temps. Pelage de Cobalt espérait vraiment que le clan comprendrait Fleur de Lumière autant qu'il la comprenait lui. Ce ne serait pas si facile que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• summertime sadness • pv. pelage de cobalt •• Mar 26 Aoû - 18:33

« Viens, éloignons-nous du camp. Je n'aimerai pas que quelqu'un nous surprenne maintenant. »

Il posa sa queue sur mon épaule, et aussitôt, je fus soulagée. Il me comprenait sûrement. Je le suivis le cœur un peu plus léger. Au moins, je m'étais confié. Et j'avais peut être un allié. Peut être quelqu'un qui me comprenait et qui me soutiendrait. Nous étions en effet près du camp. Personne ne devait nous voit, sinon, il se poserait des questions.

« Nous sommes assez loin du camp, arrêtons-nous ici. Personne ne nous entendra parler. »

Lui aussi était donc inquiet de mon sort. Il respectait le fait que je ne veuille que personne ne sache pour le moment, tant que je n'étais pas prête. Prête à l'annoncer à tout le monde, comme le faisait les guerrières d'habitudes avec tant de fierté !

« Fleur de Lumière... Ce que tu vis ici doit être très compliqué. Je t'aiderai du mieux que je le peux, je te le promets. Mais... Tout le monde ne réagira pas comme moi en apprenant que tu attends des petits. Mais certaines personnes te comprendront. Les reines t'accepteront aussi, ne t'en fais pas... Après tout, une nouvelle portée reste une bonne nouvelle pour tout le clan! Si tu dois me parler, n'hésite surtout pas... Si ça peut te faire du bien, alors, ça me fait plaisir d'être à ton écoute. »

Si tout le monde pouvait être aussi compréhensif et attentif ! Si seulement Légende de l'Hippocampe était vivant, si seulement si seulement ! Si seulement la vie était plus facile, sans contraintes, si seulement le bonheur éternelle et sans prix existait ! Je crois que j'en demandais trop à la vie. Mais elle était si cruelle avec moi !

« Merci beaucoup Pelage de Cobalt. »

C'était tout ce que je pouvais dire pour exprimer ma gratitude, ainsi qu'un regard et un petit sourire. Je ne pensais pas qu'un vétéran puisse me soutenir un jour. La plupart me détestaient étant apprentie. Qu'est ce que ça serait alors quand ils apprendront que j'attendais des chatons ! J'imaginais déjà leurs commentaires hargneux : « J'étais sûr qu'elle serait comme ça ! » « Petite délinquante » etc.

« Mais j'ai peur ! Dis, tu me défendras, moi et mes chatons, si quelqu'un décidé de s'y prendre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• summertime sadness • pv. pelage de cobalt •• Jeu 28 Aoû - 16:15

Pelage de Cobalt lut une lueur de joie dans le regard de Fleur de Lumière. Cette lueur, si rare désormais, qui accompagnait auparavant la jeune chatte partout où elle allait. Elle doit sûrement s'être enlevé un poids en annonçant son secret à quelqu'un. En tout cas, ça me fait plaisir qu'elle l'ai dit à moi.

« Merci beaucoup Pelage de Cobalt. »

C'était tout ce qu'il pouvait faire... Mais il devait le faire. Il devait la soutenir dans son chagrin, l'aider à retrouver une raison de vivre, à oublier Légende de l'Hippocampe... Même si ce ne serait pas pour tout de suite, il y arriverait, il en était certain. Comme elle l'aide à se sentir mieux sans qu'elle en sache la raison... Vague Insaisissable... Oh non! Pas question de repenser à elle! Pas maintenant! Heureusement pour le mâle, son interlocutrice le coupa de ses pensées:

« Mais j'ai peur ! Dis, tu me défendras, moi et mes chatons, si quelqu'un décidé de s'y prendre ? »

Il lui répondit d'un ton doux:

-Je n'aurai pas à te défendre, car personne ne se prendra à tes chatons... Mais si un intrus vient dans le camp, je me batterai en priorité pour eux! Pelage de Cobalt tapa gentiment avec sa patte sur l'oreille de Fleur de Lumière en ronronnant. Ne t'inquiète pas pour comment seront accueillis tes chatons... Les chats qui en valent la peine te comprendront sans souci... Et les autres seront rapidement mis de côté!

Le guerrier espérait rassurer au mieux l'autre chatte, même si tout ce qu'il disait ne serait pas si simple lorsque cela se produira... Il se demandait comment il pouvait exprimer sa gratitude à sa cadette, car il était content d'être un peu privilégié par celle-ci. Et pourquoi pas... Lui révéler son secret? Histoire de rendre la pareille? Il avait confiance en elle. Alors pourquoi pas? Ca lui permettrait par la même occasion de se libérer aussi d'un poids qu'il soutenait depuis bien trop longtemps... Passant du coq à l'âne, Pelage de Cobalt dit à Fleur de Lumière:

-Ca ne t'étonne pas qu'un vétéran comme moi n'ait pas de compagne?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• summertime sadness • pv. pelage de cobalt •• Dim 31 Aoû - 18:36

« Je n'aurai pas à te défendre, car personne ne se prendra à tes chatons... Mais si un intrus vient dans le camp, je me batterai en priorité pour eux! »

Il tapa mon oreille tout en ronronnant chaleureusement.

« Ne t'inquiète pas pour comment seront accueillis tes chatons... Les chats qui en valent la peine te comprendront sans souci... Et les autres seront rapidement mis de côté! »

Pendant quelques instants, le guerrier sembla en grand dilemme. Il semblait peser le pour et le contre, mais à quel sujet ? Peut être en se demandant qui serait de mon côté ? Ou alors qui seraient pour mon bannissement ? Une peur, une appréhension indéfinie me tordait le ventre, quand il posa une question le plus naturellement du monde.

« Ça ne t'étonne pas qu'un vétéran comme moi n'ait pas de compagne ? »

Je le dévisageai, ne comprenant pas totalement la question du vétéran. Je ne trouvai pas totalement cela étonnant, mais c'est sûr que c'était étrange. Il fallait avouer que Pelage de Cobalt était plutôt pas mal, mais bon, tout le monde ne trouvait pas l'âme sœur. Peut être qu'aucune femelle ne voulait de lui - et cette hypothèse était la moins probable - ou alors il refusait toutes les avances. Je réfléchis encore un instant à sa question, puis répondit :

« Et bien... Tout le monde ne trouve pas l'âme sœur. Ce n'est pas toujours réciproque après tout. »

J'avais dit cela d'un ton détaché, sans faire attention à la réaction du vétéran. Un peu trop détaché peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• summertime sadness • pv. pelage de cobalt •• Mer 3 Sep - 12:09

La chatte dévisageait Pelage de Cobalt. Elle se demande sûrement pourquoi je pose cette question. Mais elle va comprendre. Figée sur place, elle semblait réfléchir au but de sa question. Après un moment de silence, elle répondit:

« Et bien... Tout le monde ne trouve pas l'âme sœur. Ce n'est pas toujours réciproque après tout. »

Le guerrier sentit son poil se hérisser sur son échine. Il ne pouvait pas se faire à l'idée que l'amour qu'il entretenait de jour en jour n'était pas réciproque. Cet amour, si fort... Qui le liait à Vague Insaisissable... Soit. Il avait tout le temps de réfléchir à ça, posé, seul, comme il le faisait malheureusement toujours. Ici, il était là pour se confier, ce qui le libérerait sûrement d'un poids énorme, tout comme l'avait fait Fleur de Lumière avant lui. Après avoir réfléchi un peu à la manière dont il allait annoncer la chose, il répondit à la jeune guerrière, la tête rivée vers le ciel:

-Oui... Tout le monde ne trouve pas l'âme soeur. Quand on croit l'avoir trouvée, parfois, comme tu le disais, ce n'est pas réciproque. Et quand tu aimes quelqu'un, tu as toujours peur que ce ne soit pas réciproque, n'est-ce pas? Tu as toujours cette boule au ventre, ce sentiment indescriptible, qui fait que tu sais que tu ne parles pas à une personne "normale". Se décidant enfin à tout annoncer à sa future confidente, il baissa sa tête pour plonger son regard dans le sien. Pour toi, cette personne fut Légende de l'Hippocampe. Pour moi, cette personne est Vague Insaisissable.

Parler de ses sentiments était difficile pour Pelage de Cobalt, tellement il était incertain de ceux de la lieutenante de son clan. Par dignité et par fierté, il ne voulait pas montrer son incertitude à Fleur de Lumière, qui soutenait son regard sans rien dire. Mais la pression était trop forte pour lui, et il finit par détourner son regard, observant le sol d'une mine devenue pitoyable par la tristesse qui le ravageait de jour en jour depuis très longtemps déjà. Quand il s'était réveillé, ce matin, il était joyeux, il pensait qu'une belle journée s'annonçait. Mais malheureusement, le sort semblait s'abattre sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: •• summertime sadness • pv. pelage de cobalt ••

Revenir en haut Aller en bas

•• summertime sadness • pv. pelage de cobalt ••

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» summertime sadness, le 01/JUILLET à 05h20
» lydia w. stark + summertime sadness.
» Oliver - Summertime Sadness
» I got that summertime sadness ☼ TERMINEE
» Le début turbulent d'une grande amitier (PV Pelage Roux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: RPs :: RPs abandonnés-