BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

the odds are never in our favor. + (biche&feuilles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://aestaas.tumblr.com http://breathing-ocean.forumactif.org/t1021-hey-young-blood http://breathing-ocean.forumactif.org/t127-always-biche
VOLCAN
☼ Pseudo : lyall (Elodie)
☼ Messages : 245 ☼ Arrivée sur l'île : 01/07/2014
☼ Double-Compte : x

MY CAT LIFE

☼ Rang : guerrier étonné
☼ Âge en lunes : 23
(when fire meets water)
(let's pretend)
le volcan en indianred, la plage en royalblue et la jungle en seagreen

Message(#) Sujet: the odds are never in our favor. + (biche&feuilles) Ven 15 Aoû - 14:49




c'est injuste et imprévisible.


je.serai.l'assassin.du.destin Vois-tu cette petite main à l'aspect innocent qui pioche un malheureux billet dans sa sphère de verre ? Eh bien elle représente ma vision du destin piochant au hasard le nom de la personne dont elle va détruire la vie. Un jour, elle a tiré mon papier. Et je ne m'en suis sortie que demi-vivante. Parce que je n'ai pas été sa victime, seulement l'unique témoin de son ignoble mise à mort programmée !

Cela fait déjà quelques heures que je suis levée et j'ai eu le temps de faire deux trois choses utiles. Enfin c'est surtout que je me suis sentie un petit peu utile. Oui c'est surtout ça ! Mais ce n'est pas grave, le plus important est de prendre plaisir à ce que l'on fait, le reste importe peu. C'est ce qui est pratique lorsqu'on vit en communauté, tout ne repose pas sur nos frêles (ou plutôt mes) épaules. On peut compter sur tout le monde. C'est un esprit que j'apprécie parce que nous sommes pas dépendants de nos camarades puisque chacun participe à sa manière. Les chatons, même s'ils ne rapporte pas de nourriture ou n'urinent pas quotidienement sur une ligne imaginaire, divertissent un petit peu nos anciens. C'est de la survie organisée en fait. Mais je préfère le terme de communauté. Les guerriers chassent et protègent, grâce aux reines le clan ne s'éteint pas, le chef dirige, il est aidé par son lieutenant, les apprentis seront des guerriers en quelques lunes, le guérisseur soigne et transmet son précieux savoir. C'est tout un ingénieux système qui prospère. Un système qui possède ses propres traditions (que j'avoue trouver tout de même étranges de temps en temps), ses rites et ses habitudes. Non franchement, la vie au clan du Volcan est agréable et je ne m'y plains pas. Il manque seulement quelques personnes qui me sont chères, mais c'est une autre histoire. Une histoire dont sa plaie est encore béante. Combien de temps faudra-t-il pour qu'elle se referme et ne devienne plus qu'une banale cicatrice ? Trop.

Je me suis éclipsée du camp en prétextant que je chasserais au niveau de l'Oasis. Mais j'ai surtout envie d'air. Je gambade tranquillement d'une touffe d'herve à une autre, j'inspire des senteurs qui me sont familières, je retrouve des endroits qui me rappellent de magnifiques souvenirs. C'est comme un rêve éveillé. Sauf que les souvenirs n'existent que dans notre mémoire et que nous ne souvenons pas des mêmes choses, tout simplement parce que nous sommes différents. Nous ne faisons pas attention aux mêmes choses. Nous ne retenons pas tous ces petits détails qui font que le lieu revisté nous ponge dans cette bonne vieille nostalgie. Et je ressens cette satisfaction d'être la seule habitante de l'île à penser à ce fabuleux souvenir en famille. J'ai décidé de voir du côté du clan de la Jungle. Je ne sais pas comment ils appelent l'endroit qui fait face à notre Oasis mais c'est là que se trouve la frontière. Ici, au moins, je ne me ferais pas dégommer par Étoile de l'Espoir si un poil de ma queue dépasse sur son territoire ! Je m'avance prudemment vers cette limite invisible aux yeux et pourtant ultra présente pour mon odorat. Oui, les odeurs sont fortes, le clan de la Jungle comme le mien marquent régulièrement leur présence. Je m'assieds et regarde droit devant moi, cette espèce de jungle ou de forêt qui s'étend peut-être sur quelques kilomètres, ou qui n'est alors qu'un petit bois derrière un pré. Je suis seule. Est-ce que ça durera encore longtemps ?

codage par Jyne sur apple-spring gif tumblr

_________________

présence réduite // ldd de flying pumpkin, av ©️ dripping alchemy. de bazzart
and if you're b r o k e n i'll mend you and
keep you sheltered from the storm that's raging on now
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: the odds are never in our favor. + (biche&feuilles) Lun 18 Aoû - 22:53

THE ODDS ARE NEVER IN MY FAVOR arc
ft. Biche Argentée

L'écureuil roux.
C'était un animal extrêmement mignon et Nuage de Feuilles se sentait bien souvent mal d'essayer d'en chasser (essayer, car elle avait de piètres talents de chasseuse, mais ce n'était pas réellement sa faute, mais plutôt de ses entraînements trop peu récurrents). Elle s'était embarquée au milieu de la Forêt de Lianes, car si sa mentore n'avait pas trop le temps de s'occuper d'elle, elle au moins avait le temps de passer des heures à s'entraîner. Elle avait donc décelé l'odeur alléchante du bel écureuil roux et s'était mise sur sa piste. Elle avait certes réussi à attraper un rat il y avait quelques jours, mais c'était bien la seule prise qu'elle avait eu entre les griffes. Nuage de Feuilles ne comprenait pas bien pourquoi elle avait si peu d'entraînement avec sa mentore. Elles n'avaient même pas encore abordé les techniques de combat ! L'apprentie argentée allait sur ses sept lunes, et si un psychopathe venu d'un Clan adverse se jetait sur elle, elle ne pourrait rien faire pour l'en empêcher... Ridicule ! Elle se rappela ce que lui avait dit Reflet des Emotions... qu'il se sentait piètre guerrier car il n'avait aucun talent, ni pour le combat, ni pour la chasse. Et si c'était son cas ? Nuage de Feuilles chassa ces sombres pensées d'un battement de queue agacé. Voilà qu'elle avait perdu la trace du petit rongeur roux ! Elle pesta un instant contre elle-même. Elle se mettait inutilement des bâtons dans les roues !

Elle remonta donc une autre piste qui semblait plus récente, d'un autre bel écureuil roux. Elle s'applatit sur le sol, le popotin relevé, les griffes sorties et tous les sens aux aguets, la queue frétillante d'excitation. Elle l'entendait gratter le sol au détour d'un arbre. Elle sentait aussi les remulgues du Clan du Volcan mais elle n'y prêta pas attention : dans ses souvenirs la frontière était très visible, car les arbres de la Forêt de Lianes s'effaçaient drastiquement pour laisser place à un immense oasis. Elle ne comprenait pas comment les membres du Clan du Volcan pouvaient vivre sur des terres aussi stériles, mais elle se rappelait le tempérament si agréable des deux membres qu'elle avait déjà rencontrés (et par le plus grand des hasards, ils étaient frères !). Nuage de Magellan et Nuage de Tempête n'étaient en rien des monstres ou des chats bizarres... Alors elle pouvait peut-être arrêter d'imaginer les membres du Volcan comme d'horribles choses.
Là ! Le petit écureuil était à quelques longueurs de queue d'elle ! Elle arma ses pattes, ses griffes et ses crocs et sauta sur la petite proie chatouilleuse. Mais elle m'entendit ! Bon dieu ! Le petit écureuil s'échappa entre ses pattes et elle courrut à sa poursuite pour l'attraper. Elle courrut si vite, la truffe plantée dans le sol qu'elle ne vit pas la guerrière du Clan du Volcan, qui ne faisait que vaquer à ses occupations sur sa partie du territoire. Alors que les pattes de Nuage de Feuilles s'emmêlaient, elle heurta la pauvre guerrière et elles partirent en rouler-bouler. Elle se releva, la tête plongée dans les lianes, la truffe légèrement griffée.

« - Je suis absolument... confuse ! Et désolée... Mademoiselle... madame ? Je ! Je coursais un petit écureuil et voilà... soupira-t-elle. Je suis tellement maladroite. »

Et puis sa rencontre avec Dignité du Condor lui revint brutalement en mémoire et elle ne put se retenir de rire bêtement.

« - Vous savez que c'est de la même manière que j'ai rencontré votre lieutenant, Dignité du Condor ? Mais c'était sur des terres libres hein ! Je n'enfreins pas le code du guerrier... habituellement, murmura-t-elle presque pour elle-même. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://aestaas.tumblr.com http://breathing-ocean.forumactif.org/t1021-hey-young-blood http://breathing-ocean.forumactif.org/t127-always-biche
VOLCAN
☼ Pseudo : lyall (Elodie)
☼ Messages : 245 ☼ Arrivée sur l'île : 01/07/2014
☼ Double-Compte : x

MY CAT LIFE

☼ Rang : guerrier étonné
☼ Âge en lunes : 23
(when fire meets water)
(let's pretend)
le volcan en indianred, la plage en royalblue et la jungle en seagreen

Message(#) Sujet: Re: the odds are never in our favor. + (biche&feuilles) Mar 26 Aoû - 14:12

ET NOUS DÉVALONS LA PENTE.
Bam, bom, boum, je n'ai pas le temps d'identifier ce qui fond sur moi. Je perds le fil. Je suis entraînée par un boulet de canon qui me frappe de plein fouet. Impossibilité pour moi de comprendre ce qui se passe, ça va trop vite. Quelques roulades un peu n'importe comment plus loin, je m'arrête. Ou plutôt on. Il y a une petite femelle qui me regarde d'un air désolé à travers la barrière de lianes. Je ne la connais pas, je ne l'ai jamais vue ou alors je l'ai aperçue puis oubliée. Ça, c'est fort probable. Les excuses ne tardent guèrent. « Je suis absolument... confuse ! Et désolée... Mademoiselle... madame ? Je ! Je coursais un petit écureuil et voilà... Je suis tellement maladroite. » Je ne peux réprimer un petit sourire malicieux. Mademoiselle ? Madame ? Je suis donc une grande personne. Et ça m'attriste d'être considérée comme une adulte, une vieille, une raisonnable. Passé un certain temps, notre visage montre réellement notre âge ? Je ne suis pas vieille. Mais je ne suis aps jeune, c'est indéniable. Je ne suis pas pour autant une madame. Même pas une maman. je ne l'ai même pas été. Et je ne le serai jamais. Qui donc voudrait bien de moi ? Oserai-je un jour choisir un compagnon avec qui je partagerai mes tourments incessants ? Je ne veux ni être un fardeau pour quelqu'un, ni forcer une personne à porter un poids aussi énorme. Aussi pesant. Personne ne mérite que je lui inflige ça. Je ne suis qu'une mademoiselle à mes yeux. Une madame aux siens. Je décide de lui répondre gentiment. Elle s'est excusée comme il faut. Et puis, elle est quand même adorable avec ses airs affolés. « Ce n'est pas grave, c'est de ma faute ! Si je n'avais pas été là, tu aurais cerainement attrapé ton écureuil. Fais simplement plus attention aux marquages des frontières, je ne suis pas la plus stricte en ce qui concerne les limites de territoires... » Je marque une légère pause et me remets sur mes quatre pattes. Mes frêles pattes qui perdent l'équilibre en un rien de temps. « Je m'apelle Biche Argentée, dis-je en me passant une patte derrière l'oreille, et je suis une mademoiselle ou une madame sans compagnon. Et toi, qui es-tu ? Je ne crois pas t'avoir déjà croisée... Ou alors j'ai déjà oublié ! Assemblée ? Patrouille ? J'en sais rien ! »
Oups, je m'emporte. «

_________________

présence réduite // ldd de flying pumpkin, av ©️ dripping alchemy. de bazzart
and if you're b r o k e n i'll mend you and
keep you sheltered from the storm that's raging on now
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: the odds are never in our favor. + (biche&feuilles)

Revenir en haut Aller en bas

the odds are never in our favor. + (biche&feuilles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Juin 1755] Happy Holy War! And may the odds be ever in your favor !
» The odds are never in your favor | Ruby "Féline" Poezyn
» may the odds be ever in your favor (ft. liam)
» biche , caniche de 11 ans ( 91)
» Rôti de biche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: RPs :: RPs abandonnés-