BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

J'ai été enlevée et martyrisée. C'est à moi de mener mon double-jeu maintenant. | Folie Malsaine |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: J'ai été enlevée et martyrisée. C'est à moi de mener mon double-jeu maintenant. | Folie Malsaine | Dim 24 Aoû - 2:33

Folie Malsaine
noms du chat
Petite Folie
Nuage d'une Folie
Folie Malsaine
Fausse Folie
âge en lunes
16 lunes
sexe
Femelle ♀
clan
Plage
rang
Guerrière
origines
Plage
ambition
Se venger de ceux qui ont détruit son enfance.
PSEUDO : Folie Malsaine/Paillou.
PRÉNOM : Marine.
ÂGE : 15 ans.
RÉGION : Centre.
CODES DU RÈGLEMENT : Validés par Grip' :)
ACTIVITÉ : Je ne sais pas, ça dépendra de mon emplois du temps de lycéenne.
AUTRE : Je suis la 100ème membre.
CARACTÈRE
Laquelle dois-je vous décrire ? La physique, ou la psychique ? Oh, soit. Je vous expliquerez donc les deux, si cela peut vous faire plaisir.

-----------

Folie Malsaine n'est pas connue pour être une grande avide de bavardages. Pour être totalement honnête avec vous, les seuls mots qu'elle prononce lui sont proprement destinés, et lorsqu'elle entame une conversation avec un autre chat, c'est tout simplement parce qu'elle en a été purement obligée. De plus, il est impossible de tenir un discours durable avec elle, tout simplement parce que ses paroles ne veulent, la plupart du temps, rien dire aux yeux des autres, et ces derniers finissent par déserter en prétextant avoir une urgence ailleurs
Cette chatte passe la majorité de ses journées à se balader le long de la plage, ou bien à pêcher. Elle dit que ça l'empêche de venir. Qui donc me dites-vous ? Vous le saurez bien assez tôt, mais cela n'est guère important pour le moment. Où en étais-je ? Ah oui, c'est exact. Je vous disais donc qu'elle passait ses journées à marcher et à chasser. Cependant, lorsqu'elle ne pratique pas ces deux activités, elle reste cloîtrée dans un coin du camp, et n'en ressort que lorsque la nuit tombe.
Oui, vraiment, Folie Malsaine est difficile à décrypter. J'ai même envie de vous dire que c'est totalement impossible. Elle est indéchiffrable, tout simplement. Ses yeux sans cesse lancés dans le vide, et son air hagard, donnent l'impression qu'elle est morte de l'intérieur. Qu'elle n'a plus de sentiments. Qu'elle a déjà rendu son dernier souffle, sans rejoindre les étoiles...

-----------

Folie Malsaine est le mal incarné. Elle cherche à la nuire. Elle ne lui veut que du mal, le bien, elle ne le connait pas. Elle veut qu'elle souffre, qu'elle saigne, qu'elle pleure et hurle, et qu'elle meurt. Elle veut qu'elle sombre et qu'elle devienne folle. Elle veut qu'elle en finisse. Elle passe son temps à la rabaisser pour la faire sombrer encore plus bas qu'elle ne l'est déjà. Cette chatte n'a pas vraiment de caractère. Elle n'a qu'une pensée en tête, son cerveau est comme bloqué sur le simple désir de la réduire en charpie. Dans sa tête se repasse un mot en boucle, depuis sa naissance : ercassam.
Quoi, vous ne comprenez pas ? Vous ne saisissez pas le sens de ce petit mot ? Allons, réfléchissez bien. C'est bien simple, la réponse est sous vos yeux. Il vous suffit juste de regarder les choses sous... un autre angle.
PHYSIQUE
Folie Malsaine est noire comme la plus sombre des nuits et la plus terrifiante des crevasses. Aucun poil blanc ne venait froisser, intimider ou même casser cette étendue ténébreuse qui la constituait. Comme si la lumière avait peur d'y entrer et de se faire avaler, ou de ne jamais plus pouvoir en ressortir. D'un certaine manière, peut-être était-ce vrai...
Cette féline est grande pour son âge. Pourtant, seul les étoiles savent à quel point sa croissance a été ralentie, voir même stoppée, durant son enfance. Mais son organisme a su dompter les obstacles, et elle a reprit du poil de la bête. Même si cela lui importe guère.
Regardez ces épaules musclées, ce corps élancé et svelte, ainsi que ces larges pattes. Ses griffes étaient recourbées en un arc de cercle quasi-parfait, et ses crocs, fines armes blanches rangées soigneusement en deux rangées, luisaient au clair de lune.
Ses prunelles, douces topazes ambrées, miroitent comme de l'or chaque minute qui s'écoule, chaque saison qui se passe et chaque année qui se meurt. Parfois même, ne serait-ce que le temps d'un battement de coeur, elles se mettent à luire d'un amusant reflet violet...

-----------

Folie Malsaine est horrible. Décharnée, amaigrie et squelettique, elle n'a plus que la peau sur les os, et son pelage n'est plus que réduit à quelques touffes grisâtres par ci et par là. Ses cicatrices couturent son corps, de son museau jusqu'à la queue. Ses pattes sont frêles et elle tient à peine dessus. Pourtant, cela ne l'empêche pas de prendre le dessus sur elle. Et de l'attaquer. Et de la faire saigner, jusqu'à ce que mort s'en suive. C'est un monstre. Une horrible créature descendue des entrailles de l'enfer. Observez-là. Analysez ses yeux ternes, sales. Ils brillent d'un jaune toxique. On pourrait les comparer à de l'acide sulfurique. Ses oreilles ne ressemblent plus à des oreilles. Ses griffes ont été arrachées, ses crocs sont jaunis.
Mais elle est là. Et elle la tuera si elle ne réagit pas.
HISTOIRE

C'était un jour comme un autre. Cela aurait du être un jour comme un autre. Mais apparemment, les étoiles en avaient décidé autrement. Et jamais, au grand jamais, Folie Malsaine ne pourra leur pardonner. Non, jamais.

---------

Nuage d'une Folie, joyeuse et sourire aux lèvres, marchait le long de la plage. Le soleil luisait dans l'immensité bleue, semblable à la mer qui s'étendait à perte de vue devant elle. Quelques nuages immaculés se baladaient par ci par là, annonçant encore quelques jours de beaux temps à venir. Le sable blanc, tiède et fin, s'écrasait agréablement sous ses coussinets. L'odeur du sel fraîchement déposé sur la rive et la galets, lui chatouillait les narines. Quelques oiseaux survolaient l'îles en poussant des cris lui rappelant la douce liberté qu'elle détenait. Elle balada son regard sur ce qui l'entourait. Son mentor l'avait envoyé à la pêche toute seule. Sa première partie de chasse en solo ! Elle ne pouvait réprimer le fait qu'elle se sentait fière. La féline s'approcha lentement vers l'eau qui venait s'écraser contre la plage et qui se retirait dans la seconde d'après. Les vagues vinrent lécher ses pattes et elle plongea son museau dans l'eau. Elle sentit un poisson lui frôler le pelage, et par réflexe, elle donna un coup de croc.. Dans le vide. Tout ce qu'elle avala fut de l'eau salée. Mécontente, elle la recracha et se passa un coup de langue sur le poitrail. Son mentor lui avait pourtant appris les approches furtives, et elle venait de faire tout le contraire. Elle allait recommencer, lorsqu'un craquement retentit derrière elle, ainsi qu'une sorte de souffle saccadé. Avant qu'elle n'ait pu se retourner pour voir de quoi il s'agissait, un voile noir se plaqua sur ses yeux et elle sentit qu'une masse la plaqua sur le sol. Elle voulu se débattre, mais on lui enfonça du sable dans la gueule et ce qui se tenait sur elle était bien trop lourd pour qu'elle puisse se dégager. Elle ne voyait rien, ne pouvait pas hurler et était maintenue à terre. Un énorme coup l'atteint derrière le crâne, et elle sombra dans un trou noir dont elle ne vit pas le fond.

***

JOUR 1

Les ténèbres étaient partout autour d'elle. Elle ne pouvait pas bouger, elle le sentait. Un goût de sang, de sel et de sable lui emplissait la bouche. Une douleur abominable l'irradiait, du sommet des oreilles jusqu'au bout du menton. Elle avait envie de vomir, mais du ravaler la bile qui lui montait dans l’œsophage. Trop faible pour hurler, crier ou même gémir, elle resta allongée sur le sol, immobilisée. Enfermée dans un immense buisson, les pattes ligotées par des sortes de lianes, les yeux bandés, le pelage souillé, elle était dans un sale état. Elle entendit soudainement des bruits de pattes autour d'elle, et elle sentit l'odeur d'une proie. On lui ouvrit la gueule avec une griffe et une portion de poisson broyé s'infiltra dedans. Elle se força à avaler, et se mit à tousser par la suite. Elle comprit ensuite qu'une feuille pleine d'eau venait d'être déposée près de sa tête. Elle tendit le cou et lapa le liquide accessible à la surface. Une patte griffue s'abattit soudainement sur sa tempe, et le sang gicla. Elle hurla et se crispa, avant de vomir ce qu'elle avait avalé. A peine se fut-elle remise de ce coup, le silence était revenu.


JOUR 8

Nuage d'une Folie avait faim. Et soif. Et elle avait tellement froid. Il pleuvait depuis 3 jours sans discontinuer, et son pelage était trempé, jamais nettoyé, tout comme son nid. Elle n'avait à manger que tous les deux jours, et les quantités étaient ridicules. L'espèce de feuille qui lui cachait des yeux était impossible à enlever, et elle ne voyait plus rien depuis qu'on l'avait amené ici. A croire que ses bourreaux ne tenaient pas à ce qu'elle voit où elle était séquestrée. Son corps tout entier la faisait souffrir. Elle était frappée tous les jours, et elle ne comprenait pas pourquoi. Elle commençait à ne plus faire la différence entre le jour et la nuit et elle perdait la notion du temps.
Pourquoi personne ne l'avait encore trouvé ? Pourquoi son Clan n'était-il pas parti à sa recherche ?


JOUR 14

On l'attrapa brusquement par la peau du cou. Une paire de crocs l'attrapa à la nuque et une décharge électrique lui traversa la colonne vertébrale. Trop amaigrie et faible pour se débattre, elle se laissa faire. Ses griffes étaient usées et tranchées, ses pattes trop frêles et ses muscles avaient fondu. Elle se fit soudainement lancer contre le tronc d'un arbre. Du sang coula le long de sa gueule et sa gorge la brûla. Elle commença à trembler et à pleurer. Ses larmes se collèrent contre la feuille qui lui camouflait les yeux. On la jeta sur le sol et un grognement retentit près d'elle. Une patte lui écrasa le museau contre la terre trempée. Elle se sentie soulever et son agresseur la jeta sur le sol sans ménagement. Ce petit manège dont elle ne voyait pas le bout, dura encore quelques instants, avant qu'on la récupère et la remmène, là où elle avait déjà passé les 14 jours les plus sombres de sa vie.


JOUR 25

La chatte commençait à devenir folle. Elle n'en pouvait plus. Elle avait totalement perdu la notion du temps, les ténèbres commençaient à la rendre définitivement cinglée, et son nom ne lui avait jamais autant correspondu. Une voix lui parlait jour et nuit, et c'était elle qui la faisait se sentir moins seule. Autrement, la solitude allait la tuer. Dans ses pensées, elle lui parlait. A elle. Cette chatte au corps mutilé et maigre comme le plus malade des félins. Cette chatte lui disait qu'elle était unique responsable de ce qui lui arrivait. Qu'elle l'avait amplement mérité. Que tout ceci ne lui arrivait pas par pur hasard. Et lorsqu'elle ne la rabaissait pas, cette femelle décharnée lui répétait sans cesse le même mot. Elle le lui chantait, elle le lui criait. Ercassam. Ercassam. Ercassam . Ercassam.


JOUR 36

Elle n'avait toujours pas vu qui lui voulait du mal à ce point. Elle n'arrivait plus à sentir leur odeur et ses oreilles étaient tout le temps emplies de bourdonnements horripilants. Elle ne voyait plus la fin de ce cauchemar et s'était résolue à l'idée qu'elle allait mourir. Nuage d'une Folie -non, non, l'autre Nuage d'une Folie- passait son temps à lui faire comprendre qu'il fallait qu'elle meurt, qu'elle était une bonne à rien. Et elle s'était mise à la blesser. Dans un premier temps, elle lui mordait la langue jusqu'à ce que cette dernière finisse par pisser le sang. Bien entendu, et vous l'aurez compris, personne n'inflige cela à l'apprentie. Elle se le fait toute seule. Mais étant devenue folle, elle est persuadée qu'une autre "elle" s'amuse à la mutiler, autant physiquement que psychiquement. Alors que cela est totalement faux...


JOUR 42

Comment Nuage d'une Folie aurait-elle pu savoir que ce jour, serait le dernier d'une longue série de calvaires ? Elle n'aurait pu le deviner, et c'est encore le cœur en lambeaux et l'esprit réduit à néant, qu'elle se réveilla, toujours dans le même état. Séquestrée. Affamée. Déshydratée. Cependant, peu de temps après qu'elle ait eu ouvert les yeux -si l'on peut appeler cela les ouvrir- elle sentie des crocs lui toucher le cou. On l'attrapa délicatement et l'apprentie se fit ainsi transporter pendant de longues minutes. Elle entendit brusquement le son de la mer, au loin. Son cerveau avait beau avoir été bousculé et anéanti, elle n'avait pas perdu la mémoire. Et elle reconnaissait cette odeur. C'était ici qu'elle s'était faite enlever.
On la déposa doucement sur le sable fin et blanc, et une patte frôla le haut de crâne.  S'attendant à un nouveau coup inexpliqué, elle se raidit et serra la mâchoire. Mais rien de tout ça n'arriva. Non, la patte descendit doucement le long de son visage pour s'arrêter sur l'immense feuille qui était collée à ses yeux et à son pelage avec elle ne savait quelle matière. Soudainement, des griffes arrachèrent le bandeau et elle put enfin voir ce qui l'entourait, après 41 jours de totale cécité. La lumière vive du soleil de midi lui brûla les prunelles et elle du cependant les refermer aussitôt. Elle entendit celui qui l'avait amené ici, déguerpir et elle se retrouva seule, près de l'océan. Allongée sur la plage, les yeux clos, maigre à faire peur, ensanglantée, couverte de croûtes de sang, de boue, d'herbes et de cicatrices, elle ressemblait à de la chair à corbeau. Elle ne sait pas combien de temps elle resta ainsi. Mais une griffe se planta soudainement dans son épaule. Elle hurla et ouvrit les yeux. Tout était flou, mais elle reconnu sans peine Nuage d'une Folie. La chatte dont il ne restait plus que quelques touffes de poils gris par ci par là, et qui l'avait laissé sombrer dans le désespoir durant son martyr, était là. Devant elle. Et elle l'avait griffé. L'apprentie se releva tant bien que mal et bondis sur son agresseur. Mais ses pattes ne rencontrèrent que du vide. Surprise, la victime tourna sur elle-même pendant de longues secondes. Rien à faire. Nuage d'une Folie avait disparu.

***

Nuage d'une Folie a finalement été retrouvée quelques heures plus tard, par  un membre de son Clan. Ce dernier l'a reconnu, et l'a ramené au camp. Il lui a fallu 3 lunes de guérisons complètes, et ayant été enlevée à l'âge de 10 lunes  et a été portée disparue pendant 1 lune et un quart, n'a recommencé que son entraînement à 14 lunes et demi, et l'a donc fini à 16 et demi. Elle s'appelle désormais Folie Malsaine, ayant voulu choisir son propre nom.

Personne n'a jamais su ce qui c'était passé. Elle non plus d'ailleurs. Elle n'a jamais vu ses ravisseurs. Mais elle pouvait, à en juger leur odeur, que ce n'était pas des chats. C'était plus gros. Mais elle ne savait pas ce que c'était. Et elle craint ne jamais le savoir.

L'autre Folie Malsaine n’apparaît plus désormais. Mais elle se souvient d'elle. Et ce mot hante encore son esprit.

Ercassam. Ercassam. Ercassam. Ercassam. Ercassam...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VOLCAN
☼ Pseudo : Grip'/Nolwenn
☼ Messages : 1152 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : Banni
☼ Âge en lunes : 60

Message(#) Sujet: Re: J'ai été enlevée et martyrisée. C'est à moi de mener mon double-jeu maintenant. | Folie Malsaine | Dim 24 Aoû - 10:31

Welcome :D J'ai validé tes codes :3 Bon courage pour terminer :)

_________________

Patte d'Ombre - Nuage Ombrageux - Ombre de Thanatos- Thanatos
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: J'ai été enlevée et martyrisée. C'est à moi de mener mon double-jeu maintenant. | Folie Malsaine | Dim 24 Aoû - 19:45

Merci. :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://breathing-ocean.forumactif.org/
NOUVEAU
☼ Pseudo : Fun. (Juliette)
☼ Messages : 1016 ☼ Arrivée sur l'île : 15/06/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : guerrière.
☼ Âge en lunes : 33 lunes.

Message(#) Sujet: Re: J'ai été enlevée et martyrisée. C'est à moi de mener mon double-jeu maintenant. | Folie Malsaine | Dim 24 Aoû - 19:47

Bienvenue I love you
Oh, Paillou, tu as été sur NS non ? En espérant que tu restes plus longtemps ici et que tu te plaises sur le forum han 2
J'aime beaucoup le nom et la présentation de Folie chou

_________________

absente jusqu'à début septembre. (lancement du personnage à mon retour)



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: J'ai été enlevée et martyrisée. C'est à moi de mener mon double-jeu maintenant. | Folie Malsaine |

Revenir en haut Aller en bas

J'ai été enlevée et martyrisée. C'est à moi de mener mon double-jeu maintenant. | Folie Malsaine |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» J'ai été enlevée et martyrisée. C'est à moi de mener mon double-jeu maintenant. | Folie Malsaine |
» NELSON ex Tyson ce petit caniche a été martyrisé(55) ADOPTE
» Paris humilié, Paris martyrisé, Paris Eliminé !!!!!!!!!!!!!!!!
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» Pourquoi a-t-on enlevé la photo de Juan bosch.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: Anciennes présentations-