BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

when all the roads you took came back to me (j&b)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: when all the roads you took came back to me (j&b) Ven 26 Sep - 20:16

when all the roads you took came back to me
jayden evans & belle de coconut
Le crash m'avait assez secouée. J'avais été très déboussolée par tant de changements et j'avais des impressions de déjà-vu à cause de mes missions au Moyen-Orient. Franchement je ne savais même pas d'où je tenais la force ui me servait à me bouger tous les jours et à affronter la situation avec autant d'optimiste. Tout ceci était vrai et croyez moi, tout le monde s'est pincé au moins trois fois pour bien avoir la confirmation que nous étions bien tous coincés sur cette île. Mes connaissances m'avaient beaucoup servi : j'avais appris à survivre coûte que coûte en sauvant mes partenaires, ce n'était qu'une question de confiance en l’autrui. Malheureusement, les autres personnes du vol n'ont pas toutes fait l'armée et il y a certaines personnes en qui je ne confierai pas certaines tâches. Mais avec toute l'agitation de l'organisation je n'avais pas encore vu tout le monde et fait le tour de tous les prénoms, ce qui était assez dommage d'ailleurs. Tout le monde m'interpellait sans cesse pour savoir si leur toit était bien fait ou si leur prise valait le coup d'être gardé, bref un tas de trucs futiles qui me prenaient assez vite la tête. Mais je ne pouvais pas nier qu'au moins les personnes faisaient des efforts et que certains ne prenaient donc pas tout ça à la légère. Ce qui était d'autant plus rassurant car je commençais à me sentir à l'aise sur cette île. Il fallait commencer à s'habituer après tout, si cela se trouve nous y serions bloqués pour des mois voire des années.

Ce matin je me lève bien avant les autres. J'ai besoin d'un peu de tranquillité et surtout j'ai besoin de souffler un peu et d'oublier mes responsabilités pendant l'espace de quelques heures. J'enfile donc ma seule tenue composée d'un short de sport très grossier kaki et d'un débardeur gris avant de filer à la cascade pour prendre ma douche. A vrai dire c'est l'une des choses que je préfère sur cette île : la cascade. C'est vraiment un endroit de paradis, comme celles qu'on voit dans les pubs de shampoing à la télé. Mais nous n'avons pas beaucoup de shampoing donc je devrai me contenter de piquer une tête, ce qui ne me gêne pas du tout. De toute manière tout est rudimentaire ici et tout le monde garde un peu de réserves de ses effets personnels comme dentifrice, bain de bouche, savons etc, ce que je conçois parfaitement. On doit penser aux autres mais pas trop quand même. A l'armée ils nous fournissaient tout ça donc c'est un peu déroutant de devoir doser chaque lavage. Bref j'arrive à la cascade et enlève mes vêtements avant de plonger rapidement dans l'eau froide. Mais ça dégourdit bon sang ! Je reste ainsi à faire deux-trois longueurs pour la forme et je me prélasse un peu dans l'eau avant de décider d'en sortir car les gens vont commencer à rappliquer. Je me rhabille et presse mes cheveux pour en faire couler des tonnes de goûtes. Alors que je suis en train de faire ça, j'entends quelqu'un qui arrive. Rien de dramatique, je suis rhabillée. Mais quand je vois le visage du nouveau venu, je beug dessus pendant au moins dix secondes, la bouche grande ouverte. « Jayden ? » Alors là, c'était genre une chance sur mille de tomber sur une de mes connaissances de l'armée ! Nous avons fait notre service militaire ensemble pourtant et je ne l'ai même pas vu ! « Punaise j'y crois pas, toi et moi coincés sur cette île depuis une semaine et je t'avais toujours pas vu ! » Je rigole doucement avant de m'approcher de lui pour le dévisager. « Ouaip', t'as pas changé ! » Je souris de toutes mes dents parce que bon sang ça fait du bien de le revoir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: when all the roads you took came back to me (j&b) Ven 10 Oct - 19:44

when all the roads you took came back to me



Une semaine déjà. Ça Jayden en était presque sûr. Au début de leur « séjour » sur l’île, tout le monde –ou presque- était préoccupé à trouver un moyen d’en partir le plus vite possible, persuadé que ça ne pourrait pas durer pour bien longtemps. Deux jours plus tard, Jay avait compris que ça durerait beaucoup plus longtemps, et que cette aventure n’était pas prête de s’arrêter. Dès lors, il comptait les jours, se rendait utile, faisait de son mieux pour se rappeler de l’époque où il était à l’armée, où on lui avait appris un tas de trucs. C’était très pratique d’avoir des notions de survie –à vrai dire, surtout pour ceux qui étaient avec lui et qui n’y savaient rien.

Lorsqu’il ouvrit les yeux, c’était sous une petite hutte de fortune qu’il avait construite dès le premier jour ici. Lui était seul et il trouvait ça parfait : comme ça, il ne se lierait pas trop de la personne avec qui il aurait été. Comportement de connard vous dites ? Peut-être, mais ce n’était pas son intention. C’était le mieux pour tout le monde –en l’occurrence surtout pour lui.
Le jeune homme sortit dehors et leva les yeux vers le ciel, ou du moins ce qu’il en voyait : les habitations de fortune se trouvaient à mi-chemin à entre la plage et l’océan et là où la forêt se faisait trop luxuriante. Un peu plus loin, il y avait une belle cascade : les survivants s’en servaient pour se laver le plus souvent, ou pour se baigner dans le bassin qu’il alimentait. Il était très tôt, et visiblement peu de personnes étaient réveillées. Jayden se faufila hors de ce qu’on pourrait comparer à un petit camp ayant enlevé son tee-shirt au préalable. Bah oui, pour prendre une douche, c’est mieux d’être torse-nu. Et NON il n’allait pas se balader le zigouigoui à l’air jusqu’à la cascade !

Sur le chemin, il regardait autour de lui, les yeux grands ouverts : après tout, on n’était pas encore très sûrs si les lieux étaient peuplés de bestioles qui t’attaquent la courge ou pas. Mais tout était silencieux, calme et serein. Seul le bruit de la chute se faisait entendre et le bruit des petites bêtes qui fouinaient de tout côté dans les fourrés.
En regardant où il mettait les pieds, il débarqua sur place. Sans qu’il n’ait pu même avoir pensé que quelqu’un serait là, une voix féminine qui lui semblait vaguement familière l’interpella :
Jayden ?

Il fronça les sourcils et se tourna vers une jeune femme, un peu plus jeune que lui, les cheveux blonds, un air halluciné au visage. Lorsqu’il la reconnut à son tour, il se mit la main sur la joue, pouce sur la joue droite, les autres doigts sur la joue gauche, signe d’extrême surprise.
Punaise j'y crois pas, toi et moi coincés sur cette île depuis une semaine et je t'avais toujours pas vu !

Cette jeune femme, c’était Belle. Ils s’étaient rencontrés lorsqu’ils étaient tout deux en service militaire. Ça faisait longtemps. 6 ans ? Plus ? Moins ? Jay ne s’en rappelait pas mais ce n’était plus important : il sourit et vint à la rencontre de son amie alors qu’elle aussi venait en sa direction.
Ouaip', t'as pas changé !

Il lui sourit de plus belle et répondit :
-Toi non plus t’as pas changé !

Quand il arriva à quelques pas d’elle, il  la prit dans ses bras en se balançant doucement de gauche à droite et de droite à gauche. Il murmura :
-Merde… Mais ça fait combien de temps ?

Sans même qu’elle eut répondu, quelques instants plus tard, il continua :
-Un bon paquet d’années, ça c’est sûr…


(Ce RP m'a tellement inspirée, ça m'fait peur xD)
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: when all the roads you took came back to me (j&b) Mer 15 Oct - 19:26

when all the roads you took came back to me
jayden evans & belle de coconut
Aller faire l'armée avait été un des meilleurs choix que je n'ai jamais pu faire. Vu comme ça, on peut parfaitement penser le contraire naturellement, c'est même très compréhensible. Qui aimerait risquer sa vie pour rien en retour ? Mais pour moi cela a été le contraire. J'avais eu besoin de faire sortir ma rage, la rage que j'éprouvais encore contre ces types qui avaient tiré injustement sur mon frère. Je leur avais presque fait la peau à ces gars. Forcément avec des pistolets ils ont l'air fort, mais en face à face, sans rien là ils ont les couilles moins remplies ça je peux vous le dire.
« Qu'est-ce qu'elle a la poupée hein ? Arrête de froncer les sourcils, tu te fais des rides poupée. » Il l'agrippait par les hanches pour l'emmener vers son bosse et elle n'avait qu'une envie : lui couper chacun de ses doigts dégueulasses un à un et doucement. Elle ne savait pas lequel avait tiré sur son frère mais une chose était sûre : elle allait le défoncer. « Ben, tu dis rien poupée ? » « Ta gueule et mène moi vers ton boss. » Dit-elle en se dégageant. L'homme lui attrapa le poignet et le serra très fort. « C'est qu'elle a du caractère dîtes moi. » Elle pouvait sentir sa respiration contre sa peau. Elle le détestait. A la fin du couloir, ils arrivèrent devant une porte que l'homme poussa. A l'intérieur elle vit plusieurs hommes, des gros durs vous savez. Avec des tatouages mais en regardant de près, pas tant de muscles que ça. Belle savait qu'elle pouvait les battre, elle était plus agile et plus maligne. Elle esquissa un faible sourire. « Qu'est-ce qu'elle veut ? » Demanda une voix sèche. C'était un type qui jouait au billard, un peu maigre, cela devait être le patron. Il avait peut-être une trentaine d'années. « Hier soir, vous avez tué quelqu'un, un type d'un autre gang. » « Merci de nous l'apprendre, on n'était pas au courant. » Rétorqua le chef en pouffant ; il se foutait de sa gueule et ça faisait rire les autres. « Le gars que vous avez tué, il faisait partie d'aucun gang, c'était mon frère. » « Ce sont des choses qui arrivent ma puce. » Il se pencha pour jouer son coup au billard. Belle banda ses muscles et frappa dans les couilles celui qui lui tenait fermement le poignet. Il se plia en deux avec un cri peu flatteur. Cela fit relever la tête du boss. Un type tenta alors de l'attraper par derrière mais elle riposta quand il lui passa les bras autour du buse : elle le mordit du plus fort qu'elle put. Puis ils défilèrent, elle ne les mit pas tous KO certes mais pour une petite de dix-huit ans elle venait d'accomplir sa vengeance. Alors qu'elle se relevait, mâchoire en sang, elle s'approcha de l'homme qui avait ordonné l'exécution de son frère. « J'en ai pas finis avec vous. Je reviendrais. » Sur ce, elle lui cracha à la figure et partit en courant, entendant les jurons et les cris de colère de la pièce d'où elle venait.
Quoiqu'il en soit, je me suis engagée dans l'armée la semaine d'après et j'ai rencontré Jayden qui lui aussi faisait son service militaire à la seule différence de moi : j'allais rester dans l'armée et lui allait poursuivre sa carrière dans la cuisine. Nous avons tout de suite très bien sympathisé, étant dans le même régiment. Puis nous avons tenté de garder un peu contact, mais mes missions m'en empêchaient assez souvent même si je tentais quand même d'envoyer une lettre de temps à autres. Le temps a fait qu'au bout d'un moment je l'avais oublié. Non pas qu'il n'ait pas été important pour moi, juste que la distance et nos occupations respectives ne nous ont pas permis de nous revoir. Mais qui aurait cru que nous nous reverrions sur une île suite à un crash d'avion. C'était limite trop beau pour être vrai. Déjà, se crasher avec quelqu'un qu'on connaissait était plutôt inattendu, mais alors une connaissance lointaine de l'armée c'était juste impensable. Mais pourtant, Jay était bien là et je ne rêvais pas. Un sourire énorme fendait mon visage tandis que je lui disais qu'il n'avait pas changé (bon si, il avait gagné un peu de muscles et avait grandit mais dans l'idée...) et que j'étais vraiment très très heureuse de le retrouver. Il n'y avait pas de mots qui pouvaient décrire mes sentiments pour le moment. « Toi non plus t’as pas changé ! » J’accueillis cette remarque comme un compliment. Il se souvenait de moi ! Nous nous rapprochions jusqu'à ce qu'il me prenne dans ses bras en se balançant doucement d'un pied sur l'autre. Il me dépassait d'au moins une tête ! Il se mit à murmurer dans mon oreille : « Merde… Mais ça fait combien de temps ? » Mais avant même que je puisse compter les années, il se répondit à lui même : « Un bon paquet d’années, ça c’est sûr…  » Je le serrais d'autant plus fort avant de renchérir : « Beaucoup trop d'années en tous cas ! » Sentir enfin quelqu'un qui n'allait pas me détester dans ce foutu trou à rat me fit du bien. Nous étions toujours sur la même longueur d'ondes avec Jay. Je me décollais doucement de lui toujours avec un large sourire aux lèvres. « J'ai tellement de choses à te raconter ! D'ailleurs je suis désolée, je suis une piètre correspondante mais tu sais l'armée oblige... » Mode piplette on. « Mais qu'est-ce que tu deviens toi ? Attends, laisse moi deviner hum.. Tu es devenu un grand chef cuisto et tu te rendais à une émission de cuisine à Sydney. Ou non ! Tu allais au mariage de ton frère qui habite en Australie... NON ! Tu allais adopter un kangourou. » Je me mordis la lèvre inférieure avant de pincer mes lèvres en relevant les yeux vers lui. « Je suis à court d'idées là... » Je mourais d'envie de savoir ce qu'il était devenu, s'il avait une femme, des enfants, un caméléon de compagnie bref tout !

« Au fait tu voulais te doucher ? » Ben oui. On ne va pas à la cascade pour regarder les bactéries d'agiter dans l'eau non plus. Si ça se trouve j'avais carrément bousculé tout son emploi du temps... Argh d'un coup je me sentais presque gênée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: when all the roads you took came back to me (j&b) Mar 4 Nov - 20:16

when all the roads you took came back to me



Jayden, tout en regardant pensivement de l’autre côté de l’épaule de son amie. C’était incroyable de retrouver un visage connu et amical ici. Lui qui avait souhaité ne jamais trop s’approcher de quelqu’un –tout ceci n’étant qu’une question de survie. Et là arrivait Belle, resplendissante, comme dans son souvenir. La dernière fois qu’il l’avait vue, c’était il y a des années, ils étaient tous les deux de jeunes gens dans l’armée. Le plus amusant, c’était que les deux s’étaient immédiatement reconnu. Jay sourit de nouveau.
Belle, visiblement tout aussi ravie de le revoir, répondit qu’en effet, ça faisait beaucoup trop longtemps. D’ailleurs, Jayden ne pouvait plus se rappeler par quel hasard ils s’étaient perdus de vue, pourtant très proches à l’époque. Il desserra son étreinte quand il sentit qu’elle s’écartait de lui. La jeune femme, toute excitée, se mit à parler tellement vite :
J'ai tellement de choses à te raconter ! D'ailleurs je suis désolée, je suis une piètre correspondante mais tu sais l'armée oblige... *pause* Mais qu'est-ce que tu deviens toi ? Attends, laisse moi deviner hum.. Tu es devenu un grand chef cuisto et tu te rendais à une émission de cuisine à Sydney. Ou non ! Tu allais au mariage de ton frère qui habite en Australie... NON ! Tu allais adopter un kangourou.

Consciente qu’elle parlait trop, elle se mordit la lèvre, avant d’annoncer, plus calme, qu’elle n’avait plus d’idée. Le jeune homme, lui, s’empêchait d’éclater de rire. Adopter un kangourou ? Il mit sa main droite sur ses joues et sa bouche, son coude appuyé sur son bras gauche, les yeux brillants de joie. Il répondit :
-Nan, j’allais juste vivre avec mon frère là-bas, rien de plus.

Il sourit de nouveau. Avant qu’il n’ait eu le temps de demander ce qu’elle voulait faire à Sydney, elle continua, soudain calmée dans son élan :
Au fait tu voulais te doucher ?

Ah ouais, c’est vrai qu’il était encore torse-nu. Il l’avait presque oublié. Il sourit puis croisa de nouveau les bras avant de répondre :
-Si, mais ça peut attendre un peu. Parle un peu de toi ! T’es devenue quoi depuis le temps ?

En attendant une réponse, il fixait la cascade devant lui, regardait l’eau qui s’écrasait dans ce genre de petit bassin. Soudain, quelques instants plus tard il continua :
-T’as déjà pris ta douche, toi ?




lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: when all the roads you took came back to me (j&b)

Revenir en haut Aller en bas

when all the roads you took came back to me (j&b)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: RPs :: RPs abandonnés-