BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

•• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe ••

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: •• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe •• Mar 1 Juil - 21:49

« Quand je te regardes... Oh non, je ne préfère pas te regarder. Je ne peux pas, car je me détourne, gênée. Et dire qu'avant, on était inséparable, avec Nuage d'Oranger. Maintenant, je reste plus avec elle qu'avec toi. Tout simplement parce que j'ai peur de faire une gaffe, et que nous ne soyons même plus amis. J'espère qu'au moins, tu ne m'en veux pas. »

Ce matin-là, c'est l'aube qui me réveilla. En cette belle saison des feuilles vertes, le soleil se levait tôt, et ses rayons baignaient l'entrée de la tanière des apprentis dès qu'ils se levait, ou presque. J'ouvris une paupière, puis l'autre et m'étirait, prenant garde de ne réveiller ni Nuage d'Oranger, ni Nuage d'Hippocampe, mais deux meilleurs amis. Enfin, pas vraiment pour l'un. Mais bon, on ne va pas s'attarder là dessus. Aussitôt sorti, j'attendis les ordres d'un aîné, profitant du soleil. Sa douce chaleur... Une patte me dérangea tandis que je me rendormais. Le museau ronchon m'apparut lorsque je rouvris les yeux. Il me força à me relever et me fixa avec dureté : « Au lieu de te prélasser, va pêcher, ça te rendra utile, et ça t'évitera de faire encore un mauvais coup, surtout aux anciens. La dernière fois, Museau Aplati a eu mal aux os pendant une lune. » Puis il partit. Rah lala, le vieux gâteux s'était plein. Juste, parce que j'avais par mégarde mis de la mousse mouillée dans sa litière. Toujours là pour se plaindre aux vétérans. C'était en partie à cause de lui que j'avais des problèmes avec les guerriers. Parce qu'il me débinait sans arrêt.
Je levais les yeux au ciel et me dirigea vers le bord de l'eau pour y entrer et nager jusqu'à la terre ferme, en dehors du camp. L'eau était tiède, grâce au doux soleil qui brillait au dessus de ma tête. Ah, l'été. La plus belle des saisons. Surtout, que comme les proies et les poissons abondaient, même dans la crique du camp, on avait pas à aller trop loin pour pêcher, et même pas à trop pêcher. Mais j'étais quand même envoyée le plus loin du camp pour m'occuper.
Arrivée à la rivière, les poissons venaient presque se jeter dans mes pattes. C'était trop facile. Ennuyeux, presque. Mais bon, c'était mieux ainsi. J'évitai aussi quelques petits piranhas, qui n'étaient certes pas très dangereux, mais dont la morsure pouvait être douloureuse. Le guérisseur nous avait bien briefé là-dessus. Enfin, bref, je rentrai au camp, chargée de poissons assez imposants. L'odeur était alléchante, mais je devais résister à ne rien manger, pour éviter de me faire une nouvelle fois punir.
Je n'avais reçu aucune félicitation de la part des guerriers en revenant avec mes poissons. Cela me mit en rogne, mais je n'en montrai rien. Je préférai échapper à la surveillance des vétérans - qui gardaient toujours un œil sur moi - et sorti de nouveau du camp, n'hésitant pas à plonger la tête dans l'eau pour éviter d'être repérée. Ce fut facile, ils ne se préoccupaient pas de moi, pour une fois qu'ils n'étaient pas sur mon dos...
J'arrivai sur la Plage aux Mirages, dont le sable beige était chaud. Il était agréable d'y marcher. Mes petites pattes s'y enfonçaient à chaque pas, et plus on s'y enfonçait, plus les grains se refroidissaient. Je n'avais jamais creusé pour voir, mais je pensais que c'était dû à l'eau qui s'y infiltrait. Enfin bref, je décidai de m'allonger à l'ombre d'un des seuls rochers de cette plage. La marche et la nage m'avaient fatiguée. J'étais loin de me douter que je ne pourrais pas faire une sieste tranquille...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe •• Mer 2 Juil - 21:25

Love is an open door

«Et comme chaque jour, je t’aime d’avantage, aujourd’hui plus qu’hier, et bien moins que demain»


Boum. Boum. Boum. C’est le bruit d’un cœur qui bat, d’un cœur qui fait vivre.
Boumboumboumboumboum. C’est le bruit d’un cœur qui s’emballe, d’un cœur qui aime.
Mon cœur ne fait tout simplement aucun bruit parce qu’il n’aime pas, il adore. Il est tellement fou de toi, qu’il ne fait plus rien sans toi. Il refuse d’obéir, de se contrôler. Aide-moi, contrôle-le, dompte-le. Fais-en ton cheval sauvage qui n’attend que d’être dressé, chevauche-le, fais-le tien.


Aube colorée, aube qui t’apporte un réveil naturel. Euh, pas tant que ça. En fait, c’est une masse de poils bruns qui te réveille. Tu sens son regard sur toi et Nuage d’Oranger, hésitant entre rester et partir. Elle finit par sortir de la tanière et tu soupires. Tu te colles un peu plus sur ta sœur pour lui arracher un ronronnement. Tu te rappelles de tous vos moments passés ensemble dans la pouponnière, de tous vos mauvais coups faits ensemble. Que le Clan des Étoiles bénisse ces moments que tu voudrais tant revivre.  Et non, maintenant il n’était plus question que d’entraînements, et on avait voulu que ta sœur et sa meilleure amie soient toujours en train de se croiser les griffes ensemble. Eh bien, si c’était ce qu’il fallait, tu deviendrais grand tout seul.

Tu sortis à ton tour de la tanière, pris un petit poisson sur le tas de gibier et l’engloutis d’un coup. Le soleil tapait fort et tout ton corps demandait à aller dans l’eau. On pourrait dire que tu es fou, voir accro, mais c’est plus fort que toi. Tu adores te baigner, aller sous l’eau, oublier tout. Jamais triste, c’est vrai, toujours positif. Mais l’eau est comme une drogue pour toi, tu l’aimes tant. Tes yeux reflétaient bien ton attirance pour cette étendue turquoise; ils portaient la même couleur. Coïncidence? Probablement pas.

Tu entrais dans l’eau fraîche pour sortir du camp en direction de la terre ferme et croisais un tas de plume colorées. Tu le reniflais et humais l’odeur d’un oiseau carrément délicieux : un martin pêcheur. Tu te mis en position de chasse, repérait ta proie et lui écrasait la nuque avant qu’il s’envole. M’enfin, il n’aurait pas vraiment pu car il avait l’air d’avoir l’aile gauche de cassée. Au moins, ça se mange. Ta priorité n’étant pas de chasser en ce jour de congé, tu retournais sur tes pas et déposais ta proie avec les autres pour t’enfuir vers la plage.

Tu trouvais un coin à l’ombre, bien caché, pour dormir. Tu fermais les yeux quelques instants … Et les rouvrit quelques dizaines de minutes plus tard alors qu’un bruissement se faisait entendre. Tu cherchais la cause et tes pupilles rencontrèrent une merveille. Keuf. Tu vis la « chose » s’étendre sur le sable, voulant sûrement faire une sieste. Eh bah, pas de bol pour elle. Tu reculais légèrement et vis une fleur magnifique, bleue comme le ciel, en fait, comme ses yeux. Orchidée, de son nom. Tu la cueillais doucement et trottinais jusqu’à Nuage de Lumière qui se croyait tranquille. Tu déposais la fleur dans le creu de ses oreilles, de façon à ce qu’elle tienne. Alors qu’elle cherchait la source de ce dérangement, tu t’écrasais à ses côtés, un énorme sourire sur le visage.


« Désolé, je pouvais pas te laisser dormir comme ça, s’aurait été trop dur de regarder la tête toute mignonne que tu fais quand tu baves lorsque tu dors », lances-tu en riant doucement.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe •• Mer 2 Juil - 22:55

Je fermai les yeux, et plongeai peu à peu dans le sommeil. Le soleil réchauffait un peu ma fourrure. Un frisson me parcourut l'oreille. Croyant que c'était une mouche importune, je tressaillis, mais la chose sembla y rester. Un petit rire me parvint alors, tandis que j'avais encore les yeux fermés.

« Désolé, je pouvais pas te laisser dormir comme ça, s’aurait été trop dur de regarder la tête toute mignonne que tu fais quand tu baves lorsque tu dors. »

Nuage d'Hippocampe. Ce fut le premier nom qui me vint à l'esprit. Cette voix que je voulais éviter à tout prix. Bizarre pour quelqu'un qui aime, hein ? Mais la vérité c'est que je ne peux pas aimer. Ou plutôt, je ne veux pas. J'ai peur de décevoir en amour. Peur de le décevoir. Peur de ne pas lui donner assez d'amour.

J'ouvris les yeux, et levai la tête, puis me levai tout court. Il était là, tout souriant, allongé à côté de moi. J'aurais dû rester à ses côtés, et profiter de cet instant. Mais j'étais trop gênée. Je ne savais pas quoi répondre. Finalement, je vaincs ma gêne. Je me rallongeai, mais cette fois pas sur le flanc, mais sur le ventre. Sans dire un mot, je lui souriais bêtement. Je n'étais pas si timide d'habitude. Mais là, mes oreilles étaient brûlantes. Je vis alors ce qui était sur mon oreille un instant plus tôt : une fleur. Une jolie fleur bleue. Cette découverte ne fit rien pour arranger mon embarras. Mon regard resta posé dessus, n'osant pas regarder les beaux yeux bleu turquoise du mâle, qui lui, ne se gênait pas pour me regarder, voir m'admirer. Pour une fois, ce n'était pas de la vanité, mais la vérité.

« Euhh... Merci pour la fleur, elle est très jolie... »

Phrase nule et inutile, mais il fallait bien briser le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe •• Mer 2 Juil - 23:36

Love is an open door
« Un sourire peut faire naître une amitié; Un mot peut mettre fin à une chicane; Un regard peut faire naître l’amour; Une personne peut changer une vie »


J’ai envie de chanter, de crier, de sauter partout. Tu vois, j’ai l’impression que rien ne pourra m’empêcher d’être heureux, d’être amoureux. C’est fou comme une personne peut changer ma vie, mes envies, mes sentiments, ma personnalité, mon attitude, tout, me changer moi.
Elle ouvre les yeux. Lève la tête. Puis se lève carrément. Attendez, quoi ? Elle se lève comme ça alors que tu viens d’arriver ? C’est pas possible. Et d’un coup elle se rassoit. Hein ? Elle est bipolaire ou alors … ? Tu gardes ton sourire malgré ton monologue intérieur qui ne pourrait que faire rire. Elle te sourit et évite ton regard. Mais depuis quand est-elle devenue si timide... ? Avant, elle était la première à t’accoster, toi et ta sœur. Ah évidemment, parce que ta sœur était là. Te prenait-elle pour un bouche-trou, alors ? Une personne dans le décor, sans plus ? Fiouf, respire, la jalousie c’est pas bon pour toi.

Nuage de Lumière semble remarquer la fleur sur son oreille, qu’elle avait dû prendre pour un insecte plus tôt. Présentement… On pourrait la comparer à une tomate. Keuf, une belle tomate, désolé. Elle était gênée… Étais-ce positif ou négatif ? Cesse de te poser tant de questions, où est ton côté romantique qui n’a peur de rien ? Suis ton instinct, comme tu l’as toujours fait. Te rappelles-tu de ce jour où tu courrais après un pissenlit, divergent à travers le camp étant chaton ; tu aurais dû foncer dans cette paroi, mais ton instinct t’avait conseillé de couper à droite. Ta tête te criait que tu n’aurais plus de chance de l’attraper, mais tu l’avais nié. Tu avais divergé dans la direction que ton « sixième sens » t’avait suggérée et tu avais enfin parvenu à attraper cette maudite fleur. Alors bouge-toi matou.

« Euhh... Merci pour la fleur, elle est très jolie... »

Tu éclates de rire, d’un rire franc et beau. Pas ce rire que tu réservais aux gens qui t’énervaient, ces hypocrites, non, un  rire tout spécial, juste pour elle.

« Mais de rien, c’est la moindre des choses  pour me faire pardonner de ce que je m’apprête à faire »

Elle t’interroge du regard et avec un sourire carnassier, tu l’embarques sur ton dos d’un seul coup, en mode sauvetage et la bloque ainsi. Ta carrure équilibrée est parfaite pour ce genre de caprice et tu en profites largement aujourd’hui. Tu t’élances vers l’eau attirante, en tout cas, à tes yeux, et la jette à l’eau et y saute à ton tour mais assez loin, de façon à ce qu’elle ne te voit pas tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe •• Jeu 3 Juil - 0:00

Il éclata de rire. Avait-il fait l'hypocrite, fait semblait d'être romantique pour voir ma réaction et s'en moquer. Mes oreilles tombèrent. J'étais déçue qu'il se moque de moi. D'habitudes, j'aurais fichu d'un bon coup de griffe dans son museau... Jusqu'à ce qu'il réponde en souriant :

« Mais de rien, c’est la moindre des choses pour me faire pardonner de ce que je m’apprête à faire. »

Je le regardai, perplexe, ne comprenant pas ce qu'il voulait dire. Comme si il avait lu dans mes pensées, il me soulève pour me mettre sur son dos, bloquée pour ne pas tomber. Ne comprenant pas ce qui m'arrivait, je n'eu pas le temps de réagir. Il se précipita vers l'eau de l'Océan, et je me cramponnai à lui, ayant peur de ce qui allait m'arriver. Et ce qui devait arriver... Arriva. Il me jeta dans l'eau, et je en plongeant dedans, je fis des énormes vagues, frappant celles qui arrivaient naturellement. Fort heureusement, j'avais encore patte ici. Mais le choc soudain avec l'eau m'avait glacé les os. Je ressorti brusquement la tête. Je le cherchai du regard, et le vit un peu plus loin. En souriant, je lui jetai un faux regard noir.

« T'es fou, j'aurais pu me noyer ! Encore heureux que je sache nager et que j'ai eu patte ! »

Il sembla sourire encore plus, mais je n'allai pas lui laisser le plaisir de sourire trop longtemps.

« Tu vas voir ! »

Je me jetai à sa rencontre, bondissant dans l'eau pour nager en apnée. J'arrivai rapidement devant lui et le repoussai dans l'eau. Il était maintenant trempé jusqu'aux os, tout comme moi.

« Un partout ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe •• Jeu 3 Juil - 0:46

Love is an open door

«Aimer est un verbe; sans action, il n’est qu’un mot»

There's no way to say this song's about someone else
Every time you're not in my arms
I start to lose myself
Someone please pass me my shades
Don't let 'em see me down
You have taken over my days

Elle plongea, carrément. Tu aurais pu croire qu’elle avait fait une bombe tellement les vagues étaient fortes, mais la tête qu’elle avait lorsqu’elle était entrée en contact avec l’eau prouvait que tu avais tort. Un faux regard noir te fut lancé. En plein dans la taquinerie.

« T'es fou, j'aurais pu me noyer ! Encore heureux que je sache nager et que j'ai eu patte ! »


Enfin, elle entrait dans le jeu ! Terminé la timidité maladive, elle jouait avec toi. C’est parfait, tout ce dont tu rêvais. Elle était toute ta vie, tu pensais à elle tous les jours. C’est fou, vous n’étiez qu’apprentis depuis environ quatre lunes et t’avais déjà le béguin pour quelqu’un. En fait, c’est faux, il y en avait eu une autre, avant elle. D’accord, tu es loyal, c’est l’une de tes principales qualités, mais ce n’avait été qu’une simple attirance de chaton, dans le temps. Pourquoi si tôt ? Bonne question. Tu étais déjà un grand romantique tout petit, on se demande même pourquoi ta mère ne t’a pas appelé Petite Romance.

« Tu vas voir ! »


Tu souris à pleins crocs, heureux. Pourtant, tu sais, depuis le temps que tu la connais, qu’elle ne se laissera pas faire aussi facilement. Un jour, dans votre première lune d’apprentissage, tu lui avais mis du miel dans le pelage, et le lendemain, tu avais de la bile de souris partout sur ton dos. Résultat : tu étais resté puant pendant deux jours alors qu’elle avait eu le pelage sucré pendant un quart de lune. Vilain garnement. La jolie demoiselle nagea à ta rencontre en mode poisson qui respire sous l’eau. Elle arriva rapidement et dangereusement pour te caler dans l’eau. À présent, vous étiez tous les deux mouillés jusqu’aux os.

« Un partout ! »

Tu haussais un sourcil, puis pris ton plus grand air d’effroi. Ton visage s’était comme décomposé en quelques secondes.

« Oh par le Clan des Étoiles… Y’as un putain de gros truc qui avance vers nous, bouge purée ! »

Elle se retourna, réflexe que toute bonne personne aurait eu, et tu en profitais pour bien l’écraser sous toi, en dessous de l’eau. Tu t’enfuis vers la berge de façon à ce qu’elle ne puisse pas te rattraper de si peu. Le soleil était déjà plus bas et des couleurs chaudes se dessinaient dans le ciel. C’était juste magnifique… Enfin sa l’aurait été si il n’y avait pas eu cette bouille enragée devant toi.

« T'aurais dû voir ta tronche, on aurait dit que t'avais vu un requin ! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe •• Jeu 3 Juil - 1:18

J'étais heureuse. J'avais vaincu ma timidité, et maintenant, je jouais avec lui. Comme lorsque nous étions plus jeunes... J'aurais aimé que ce moment dure longtemps, très longtemps. Mais tout d'un coup, sa mine se décomposa. 

« Oh par le Clan des Étoiles… Y’as un putain de gros truc qui avance vers nous, bouge purée ! »


Il commença à reculer, fixant un point derrière moi. Je le retournai immédiatement. Les requins ou autres poissons carnassiers étaient rares, mais pas introuvable autour de l'île non plus. Voir deux petites silhouettes se mouver auraient pu les allécher... Alors que je fouillai l'eau du regard, Nuage d'Hippocampe en profita pour m'écraser un instant pour bondir hors de l'eau. J'avais heureusement eu le reflex de reprendre la respiration et ressorti la tête de l'eau. Il se mit alors à contempler le coucher de soleil. J'en profitai pour venir à sa rencontre et à me planter devant lui, hors de moi. Et si il y avait vraiment eu un requin et que je ne l'avait pas cru ? Je serai sûrement dans l'estomac du gros poisson à cette heure-ci.



« T'aurais dû voir ta tronche, on aurait dit que t'avais vu un requin ! »


En effet, ça avait dû être très drôle. J'aurais aimé trouvé la ruse avant, mais il avait eu l'Océan en face et j'aurais été beaucoup moins crédible que lui si je lui avais dit par exemple... Qu'un crabe avançait vers lui en claquant des pinces ! Quoique, c'était une bonne idée... Mais c'était trop tard, maintenant. Je ne serais vraiment, mais alors, vraiment pas crédible. Finalement, j'allai à côté de lui, et m'affala sur le sable chaud, contemplant le coucher de soleil, les yeux plissés.

« C'est bon, t'as gagné ! »


Les rayons rouges se reflétant sur l'eau qui avait pris une teinte d'un indigo profond étaient très beaux. J'avais entendu parler du rayon vert. Une chose qu'on ne voyait qu'un certain jour de l'année. Un rayon vert, comme son nom l'indique, qui si je me souviens bien, apparaissait quand le soleil disparaissait comme sous la surface de l'océan.

« C'est magnifique, hein ? Ce que j'aimerais voir, un jour, c'est un rayon vert, pas toi ? À moins que tu ne saches pas ce que c'est ? Moi je ne me souviens plus très bien... »

Je me tournai vers lui, m'attendant à ce qu'il regarde lui aussi le coucher de l'astre de feu. Mais non, il me regardait, moi. Je plongeai mon regard dans le sien, ne baissant pas les yeux comme quand il m'avait réveillé toute à l'heure. En quelques instants de bonheur, tout avait changé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe •• Jeu 3 Juil - 17:58

Love is an open door
«Certaines personnes nous font rire un peu plus fort, rendent nos sourires un peu plus vrais et rendent nos vies un peu mieux»

You lift my heart up
When the rest of me is down
You, you enchant me, even when you're not around
If there are boundaries, I will try to knock them down
I’m latching on babe
Now I know what I have found


Elle s’étendit à tes côtés, vaincue.  Elle regarda le soleil, les yeux plissés, et tu l’imitas.

« C'est bon, t'as gagné ! »

Pas de bol pour elle, un jour elle va comprendre que tu gagnes toujours dans ces jeux-là. La taquinerie est ta meilleure amie, et ce depuis longtemps. Jamais tu n’as voulu blesser quelqu’un, voici pourquoi tu n’utilisais pas le sarcasme, l’ironie ou toute sorte d’humour noire. C’était mesquin, sale, et digne des chats qui n’ont rien d’autre à faire que de rabaisser les autres. Tu détestes ces gens-là, mais pourtant, tu cohabites avec eux, rie avec eux, souris avec eux. Mais rien de vrai, que du faux. Tu n’es pas toi-même, pas celui que tu es avec elle. Avec elle tes rires sont vrais, tes sourires sont éclatants, ton cœur est au chaud.

On parle de chaleur ? Justement, elle est à son comble. Le coucher de soleil est magnifique, c’est le cas de le dire. Les couleurs sont revigorantes, magiques. Elles s’étendent partout dans le ciel, faisant de lui leur territoire. Elles se l’approprient d’un seul coup, du crépuscule jusqu’à la nuit, et de l’aube au jour. Deux moments particuliers que tu voudrais partager pour l’infini avec elle. Tu te retournes vers elle.


« C'est magnifique, hein ? Ce que j'aimerais voir, un jour, c'est un rayon vert, pas toi ? À moins que tu ne saches pas ce que c'est ? Moi je ne me souviens plus très bien... »

Elle se détourne du ciel pour plonger son regard dans le tien. Dans ses yeux tu vois tout, tout l’amour que tu éprouves pour elle. Tu la détailles sans gêne, passe sur son pelage qui pour l’instant paraît roux, sa frêle silhouette, son visage parfait. Le bleu azur de ses yeux contraste avec le turquoise des tiens, mais je suis persuadé le mélange serait parfait. Bleu gris ? Un œil vert et un œil bleu ? Ce serait à voir avec les chatons… Keuf keuf, si un jour cela arrive, évidemment, ne nous pressons pas trop.

Tu cesses de la contempler un instant, pour retourner ton attention vers le ciel. Il fallait répondre à la question, évidemment. Le soleil se couchait et il apparut, pile devant vous. Cette chose, ce rayon lumineux. À présent, il signifierait toujours quelque chose pour toi. La rencontre entre deux chats du Clan de la Plage, qui s’aiment.


« C’est … Ça. »

Tu la laisses profiter de ce moment d’extase, un petit rêve qui se réalise. Il faut croire que tout était en ta faveur. Les circonstances, le temps, la chance. Son idéaux qui devient réel, maintenant c’est à ton tour. Eh ouais, Nuage de Romance entre en scène.


« Tu sais …. » tu regardes le ciel à ton tour « ces derniers temps, en fait, ces dernières lunes, j’ai vu  qu’on s’éloignait, qu’on ne se parlait plus. T’étais toujours collée sur Nuage d’Oranger, en train de chouchouter Petite Pluie ou Petite Otarie, et jamais avec moi. Et ça, ça faisait mal, tu vois, de savoir qu’on était passé de meilleurs amis qui se quittent jamais …. À ça, cette misérable relation. Mais en fait, c’était beaucoup plus que ça, et aujourd’hui encore je m’en rends compte. » tu expires doucement et la fixe « Je t’aime, Nuage de Lumière, et on aura beau me dire que ce n’est qu’un amour de jeunesse, c’est faux. Je ne suis plus ce chaton immature, non, j’ai grandis et même si je sais que je vais encore grandir, je souhaite plus que tout que ce soit à tes côtés … »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: •• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe •• Jeu 3 Juil - 18:23

Presque l'instant après avoir prononcer mon vœu, ce que rêvai de voir apparut. Un splendide rayon vert avait glissé sur l'Océan tandis que le soleil disparaissait. C'était sublime. J'avais tourné mon visage vers ce rayon de toute beauté, tandis qu'il avait dit :

« C’est … Ça. »

Je profitai de cet instant au maximum. J'étais près de Nuage d'Hippocampe, nos fourrures se frôlaient, et j'admirais ce paysage magnifique. Mais il ne pouvait pas durer éternellement, et le soleil disparut définitivement, emportant avec lui le rayon émeraude. Je rouvris un peu les yeux. C'était maintenant la lune qui nous éclairait.

« Tu sais …. ces derniers temps, en fait, ces dernières lunes, j’ai vu qu’on s’éloignait, qu’on ne se parlait plus. T’étais toujours collée sur Nuage d’Oranger, en train de chouchouter Petite Pluie ou Petite Otarie, et jamais avec moi. Et ça, ça faisait mal, tu vois, de savoir qu’on était passé de meilleurs amis qui se quittent jamais …. À ça, cette misérable relation. Mais en fait, c’était beaucoup plus que ça, et aujourd’hui encore je m’en rends compte. »
Il respira profondément. Mon coeur battait à tout rompre, ne sachant pas ce qu'il allait dire. Il déclara finalement : « Je t’aime, Nuage de Lumière, et on aura beau me dire que ce n’est qu’un amour de jeunesse, c’est faux. Je ne suis plus ce chaton immature, non, j’ai grandis et même si je sais que je vais encore grandir, je souhaite plus que tout que ce soit à tes côtés … »

Mon bonheur fut immense. Je le savais au fond de moi qu'il m'aimait, depuis que j'avais commencé à éprouver des sentiments pour lui. Mais maintenant, cela se confirmait enfin. Deux rêves devinrent réalité en une même journée.
Je ne dis rien, contemplant son visage, ses yeux. Pendant ces dernières lunes, j'avais éprouvé la même tristesse. Je m'était forcé à m'éloigner de lui pour ne pas le décevoir. Je le regrettais plus que tout maintenant, ces trois dernières lunes à l'éviter. Mais à présent, nous avions rattraper ces trois lunes en une après midi. Et nous avions encore toute la vie devant nous. Car comme lui, je voulais que nous grandissions ensemble. Sans dire un mot, je fourrai mon museau dans son cou et ronronnai. C'était le plus beau jour de ma vie. J'espérais ne pas être au bout de mes surprises.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: •• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe ••

Revenir en haut Aller en bas

•• love is an open doooor • nuage de lumière ft. nuage d'hippocampe ••

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mek' pour l'open de peinture GW
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: RPs :: RPs terminés-