BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Je n'arrive pas à me l'avouer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Je n'arrive pas à me l'avouer. Dim 16 Nov - 11:06

Run Boy Run. Feat. Nuage de Galaxie.

Tu n'avances plus, tu cours. C'est pas possible, c'est pas possible ! Ton estomac te fait tant mal que ça ? Peut-être que tu devrais manger mon vieux. Tu trépasses dans les allées, que ces dernières soient boueuses ou sèches comme le désert. Mais sur le territoire des autres, c'est beaucoup mieux. Surtout si c'est pour se prendre la tête pour une histoire de proie. Le clan de la plage n'est plus très loin à présent. La faim te tiraille et te tire jusqu'aux portes des enfers. En chemin, de nombreux arbres s'offraient à toi. Mais ils étaient bien trop grands pour monter aux sommets. Les oiseaux ne nichaient qu'aux cimes, malheureusement. Au sol, les terriers de lagomorphes se font bien trop petits pour la petite masse que tu es. Tu avances à toute vitesse, oubliant que tu n'es plus sur les terres de ton clan. La jungle est loin à présent. Et là, la plage commence. La grande prairie s'offre à tes yeux, magnifique et immense qu'elle est. Cependant tu ne t'en arrêtes pas là. Quelques arbres la bordent, eux semblent moins grands que les précédents. Tu te hâtes, et grimpe aussitôt sur l'un d'eux. Un petit conifère encore tout jeune. Cependant les oiseaux et leurs progénitures se font plus que rare. Il va falloir traquer la proie pour réussir à l'attraper. L'odeur acre des pies se fait sentir au lointain. Mais là, ce ne sont que des moineaux. Tu montes, t'accroches et te hisse comme un marin sur le mat du navire. De tes puissantes pattes, tu restes fixé à la branche comme un opossum restant en contact avec son bébé. Ne faisant aucun bruit, tu continue ton avancée. Jusqu'à arriver à la cime, qui n'est d'ailleurs pas plus grande qu'un petit sapin. Ce conifère là est tout aussi feuillu qu'un buisson en pleine croissance. Il y a des feuilles de partout, on ne s'en sort même plus. Mais arrivé à un moment où tes muscles fatiguent. Tu lâche la prise et ta patte ne te retient plus. Tu chutes, et tombe au sol. Mais l'instinct de félin prit le dessus. Tu atterris sur tes deux quatre pattes, et t'ébroues à l'arrivée. Quel débile !

« Mince ! » Lances-tu.

Tu ne pourras donc pas te régaler d'un moineau. Ce sera pour une prochaine fois. Cependant ton estomac cris famine. Et arrivé comme un boulet en bas, tu remarques la présence d'une jeune chatte grise, tigrée. Tu distingue mal cette couleur. Tu as mal à la tête, après cette chute. Cependant tu décèles cette odeur de ... Plage. Tu plaques les oreilles en arrière, le long de ton échine. Elle n'est pas plus grande que toi.A u contraire, un peu plus petite, elle est. Tu la regardes, et la détaille du regard. Elle est si belle ... ! Tu la fixe un long moment avant de réussir à lâcher ceci.

« Qui es-tu, jeune apprentie ? » Demandes-tu.

Ton regard doré plonge dans le sien. Il y aura une grande histoire, qu'elle soit positive ou au contraire, négative. Tu en es sûr, tu en es certain. Tu ne sais cependant pas si elle est méchante ou bien douce et gentille comme le chaton de la pouponnière. Quoi qu'il en soit, tu ne l'attaquerai pas. Pas elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://breathing-ocean.forumactif.org/t1023-i-ll-be-by-your-side-wherever-you-re-falling-echo-de-la-galaxie-en-cours#14393
VOLCAN
☼ Pseudo : frozen melody (Marie).
☼ Messages : 149 ☼ Arrivée sur l'île : 01/11/2014

MY CAT LIFE

☼ Rang : guerrière.
☼ Âge en lunes : vingt-deux lunes.
SAY YOU'LL REMEMBER ME

I'LL BE BY YOUR SIDE

LOVE ME LIKE YOU DO

Message(#) Sujet: Re: Je n'arrive pas à me l'avouer. Dim 16 Nov - 17:31

Les rayons du soleil me chatouillent le museau. L'humidité du matin colle mon pelage. Il fait beau, mais froid. Je n'aime pas ce temps, mais n'ose pas me plaindre. Je suis trop timide et discrète pour le faire. Je me lève doucement et sors silencieusement de la tanière, pour ne pas réveiller mes camarades qui pourraient me le faire regretter. Je suis immédiatement interpellée par Fleur d'Oranger, mon mentor. Elle me donne une mission : chasser seule pour le Clan. J'hoche la tête avec appréhension. C'est la première fois, et j'ai peur. Et si je tombais sur un ennemi ? Il y a les patrouilles, mais il peut être très malin. Ou alors, un prédateur quelconque ? Après tout, il fait tellement froid et il y a si peu de proies que ça les entraîne à chercher plus loin leur nourriture, et donc, plus près de nous. Mais je n'ai pas le choix. Si je me défile, on me prendra encore pour une lâche.

Je sors par l'entrée secrète du camp, n'osant toujours pas affronter les vagues. Je me dirige alors vers mon coin de chasse favori : la Grande Prairie. Il est facile d'y débusquer des rongeurs, qui sont mes proies préférés, bien que leur ôter la vie me dégoûte. J'ai envie de vomir lorsque le sang tout chaud de la petite bête sans vie coule dans ma bouche. J'enlève immédiatement mes crocs le plus souvent, retenant un haut-le-cœur. Bref, il faut s'y mettre. Je sens immédiatement un campagnol, le traque et le tue en quelques mouvements, avec autant de dégoût que les autres fois. Je continue en attrapant une maigre souris, puis une odeur vient me titiller. Une odeur de la Jungle. Ce que je crains le plus est arrivée. Un ennemi sur le territoire. Mais la curiosité me pousse à aller voir. Alors que je m'approche de l'arbre d'où semble provenir le parfum, une ombre semble me tomber dessus. Je m'écarte de justesse, les oreilles plaquées sur la nuque, complètement déboussolée.

« Mince ! » Jure la masse qui semble être vivante.

Je m'écarte encore un peu, apeurée. Et si cet inconnu me voulait du mal ?

« Qui es-tu, jeune apprentie ? » Demande-t-il tranquillement après m'avoir aperçu.

Je reste perplexe un instant, puis réagit enfin. Je sors les griffes, prête à me défendre. D'accord, je ne sais pas me battre. Et puis, déjà que je répugne à tuer une bête, alors, blesser un chat ? Il doit être apprenti, comme moi. Peut être plus âgé.

« Nu-nu-nuage de Galaxie. » Commençais-je. Je découvre les crocs, peu convaincante, c'est sûr. « No-novice de la Plage. »

_________________


petite gazelle x nuage de la gazelle x danse de la gazelle x étoile de la gazelle x chute de la gazelle
« and i'll be by your side, wherever you're falling »

Galak, Reine, Lumi :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Je n'arrive pas à me l'avouer. Dim 16 Nov - 19:14

You're a pretty girl. Feat. Nuage de Galaxie.

Arrivé nez-à-nez face à cette magnifique novice, ton cœur se mit à accélérer. C'est bien la première fois que cela t'arrive. Et surtout face à une apprentie de la plage. Son odeur s'infiltre dans tes narines. Tu frémis. Mais tu restes cependant un personnage sérieux qui ne va pas parler au premier venu. « Qui es-tu, jeune apprentie ? » Telle est la question. Le regard penchant sur ses yeux bleu azuré. « Nu-nu-nuage de Galaxie. » Répondit-elle, ni plus ni moins sûre d'elle. Elle paraît hésitante. Comme si la peur la hantait elle aussi. Tu exquis un sourire charmeur pour la rassurer. Cependant, tu l'effaces aussitôt lorsque la petite ajouta. « No-novice de la Plage. » Ton regard sérieux et spontané se plonge alors dans le sien, qui lui est aussi doux que le coton ne l'est déjà.

« J'ai bien remarqué que tu étais de la Plage, ma p'tite. » Lances-tu, neutre.

Ni amical, ni sévère. Elle pourrait être ta petite sœur. Elle a un air de jeune apprentie qui n'y connait rien à la vie. Alors que toi, tu viens de finir tes entraînements aux côtés de Souvenirs de Naïade. Ta mère, la douce mère. Tu as eu beaucoup de chance de l'avoir eu comme génitrice. Pendant ces longs instants plongés dans le regard de la belle novice, tu repenses à ces moments passés aux côtés de la jeune et tendre mère que tu as eu. Mais aujourd'hui elle a préféré partager son temps aux côtés d'un autre 'père' comme tu le dirais, avec d'autres petits à élever. Constellation du Lion. Ce père que tu n'as jamais eu. Tu restes cependant sûr et certain qu'un jour, tu finiras par le trouver. Où qu'il soit. Qui qu'il soit. Un personnage aussi monstrueux qu'Étoile de la Dignité ou bien au contraire, aussi doux que Souvenirs de Naïade. Quoi qu'il en soit. Tu le retrouveras. Seul, ou à plusieurs. Mais cette aventure-là, elle ne s'achète pas.

« ... Tu vas bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Je n'arrive pas à me l'avouer. Sam 10 Jan - 18:57

J'rép dès que possible I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Je n'arrive pas à me l'avouer.

Revenir en haut Aller en bas

Je n'arrive pas à me l'avouer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Comment avouer une vérité pareille?
» Anthony arrive
» Un train, et il(s!?) arrive(nt...)
» Elle arrive !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: RPs :: RPs abandonnés-