BREATHING OCEAN.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Il est ta raison de vivre, mais tu es la mienne. [Feat. Néant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
JUNGLE
☼ Pseudo : Naissy
☼ Messages : 81 ☼ Arrivée sur l'île : 18/09/2014
☼ Double-Compte : Rêve de Cristal (V)

MY CAT LIFE

☼ Rang : Chef
☼ Âge en lunes : 42 lunes

Message(#) Sujet: Il est ta raison de vivre, mais tu es la mienne. [Feat. Néant] Dim 4 Jan - 18:54



    La tête et le torse dépassant tout juste de la neige, j'observai le camp en activité. J'avais peur. Oui, peur pour mon Clan, car une maladie bizarre, soudaine, s'est déclarée chez un de nos chatons (Petit Chant) ce qui m'inquiétait au plus haut point. La veille, j'avais rassemblé les vétérans - je n'ai pas encore de lieutenant - dans mon antre pour savoir quoi faire. J'avais même proposé d'envoyer une patrouille pour aller voir les autres Clans et leur demander s'ils savaient comment contrecarrer cette maladie. Mais elle a été refusée d'emblée, car nous ne pouvions pas admettre à nos ennemis que nous traversions une période où il est un peu plus facile de nous envahir.

    Je vis notre guérisseur traverser la clairière en quelques bons et entrer dans la tanière aménagée pour le jeune félin. Autant ne pas propager la maladie. C'était sûrement pour vérifier si le chaton allait bien. J'entendis soudainement un cri puis des gémissements de protestations. Je fronçai les sourcils et ondulai de la queue. Que ce passait-il ? Je me dirigeai rapidement vers la tanière du malade et me fondis à l'intérieur comme une ombre. Je laissai le temps à mes yeux de s'accoutumer à l'obscurité et vis Hymne du Néant se dresser devant le guérisseur, avec des yeux fous. Lorsque je m'approchai pour voir la source de ce tapage, je vis Petit Chant derrière elle. Et là, je compris. Hymne du Néant, la mère du chaton, voulait absolument le garder avec elle, et le pauvre guérisseur s'évertuait à la laisser prendre le chaton. Je m'avançai et laissai glisser ma queue le long du flanc de la reine et vit me poster près du guérisseur. Je penchai la tête. Hymne du Néant était une des seules chattes que j'aimait vraiment, et ça me faisait mal, oui, mal, de la voir souffrir ainsi.

    « Hymne du Néant, je sais que tu aimes ton chaton. Je sais que tu serais prête à te sacrifier juste pour passer quelques jours, quelques heures de plus avec lui. Mais tout ton Clan t'aime et ne veut pas te voir mourir. Tu es appréciée, Hymne du Néant. Et...tu pourras passer voir ton chaton souvent dans l'antre du guérisseur... »

    Je jetai un coup d'œil entendu au guérisseur, avant de poursuivre :

    « ...et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre une de nos guerrières les meilleures. Je sais ce que tu vas me répondre, que tu t'en fiches et que tu ne feras rien tant que Petit Chant n'ira pas mieux, et je compatis. Mais, écoutes-moi, non en tant que chef mais en tant qu'amie, laisse le guérisseur prendre Petit Chant. Il guérira peut-être mieux. C'est même sûr. »


_________________

ÉTOILE BORÉALE
{ Je suis la mort vengeresse, de mes griffes j'apporte le repos éternel. }



Merci ♥ :
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Il est ta raison de vivre, mais tu es la mienne. [Feat. Néant] Dim 25 Jan - 17:46


Impossible de dormir cette nuit-là. Et puis après tout… Comment le faire ? Petit Chant, son cher fils, son petit chat à elle… Il était malade. Mais elle pouvait le voir dans les yeux du guérisseur, dans ceux de tout le monde. Ce regard plein de compassion, voir de pitié. Tous semblaient déjà s’être faits à l’idée que le petit ne survivrait pas. Qu’ils aillent tous au diable. Aucun d’entre eux ne pouvait comprendre quoi que ce soit. C’était Hymne du Néant sa mère. Elle était désespérée. Elle avait passé toute la nuit enroulée autour de la petite boule de poils, qui paraissait si chétive.
Dans le noir complet, elle ne pouvait s’empêcher de se désoler. Qu’avait-elle fait de mal ? Pourquoi le clan des Etoiles voudrait-il lui prendre son petit ? Pourquoi envoyait-il chaque chat dans cette forêt pour essayer de le lui retirer ? Non. Personne n’y parviendrait. C’était son petit, jamais elle ne le laisserait partir, ne serait-ce que dans une tanière aménagée dans celle du guérisseur. Qu’il fasse ce qu’il veut pour le guérir, mais jamais elle n’accepterait d’en être éloignée.

-Non! Petit Chant restera avec moi ! Il est juste un peu fatigué, laisse-le moi !

Même elle n’était pas convaincue par ce qu’elle disait. Hymne du Néant s’était interposée entre le guérisseur et Petit Chant. Ses cris qui étaient si vigoureux quelques secondes plus tôt, ressemblaient à présent plus à des gémissements, des supplications plaintives. Sa voix l’abandonnait, à chaque parole elle cassait vers les aigus, trahissant son désespoir, et qu’elle était sur le point de fondre en sanglots.
Elle n’écoutait même plus ce que le soigneur disait à présent, la reine se contentait de répéter « non, non, non » à voix basse, tout en se rapprochant du chaton. Ses pattes tremblaient et menaçaient de céder sous son poids s’il ne la laissait pas tranquille immédiatement. Elle reprit :
-Non ! Vous êtes horribles ! Vous tous ! Aucun d’entre vous ne peut comprendre ce que-…

Elle ne finit pas sa phrase parce que quelqu’un s’était approché d’elle, Etoile Boréale. Sa queue effleura le flanc tremblotant de la noiraude. Les deux femelles étaient très proches, s’appréciaient énormément, et se considéraient presque de la même famille. Elle voyait bien que voir la reine dans cet état lui faisait du mal –ce qui était assez miraculeux, sachant qu’Etoile Boréale n’aimait pas grand monde. Hymne du Néant ne continua pas sa phrase et laissa donc sa meneuse et amie parler :
Hymne du Néant, je sais que tu aimes ton chaton. Je sais que tu serais prête à te sacrifier juste pour passer quelques jours, quelques heures de plus avec lui. Mais tout ton Clan t'aime et ne veut pas te voir mourir. Tu es appréciée, Hymne du Néant. Et...tu pourras passer voir ton chaton souvent dans l'antre du guérisseur...

La noiraude se mit à secouer du chef en négation. C’était faux, tout ceci était faux. Personne ne l’aimait ici : le père de ses chatons avait été le seul à jamais l’aimer pour ce qu’elle était vraiment. Puis Etoile Boréale. Comme son compagnon n’était plus là, la meneuse était la seule personne à qui elle tenait. Après ses enfants bien sûr. Tous les autres ici la regardaient de travers. Avant, c’était avec méfiance, maintenant avec pitié. Dire qu’elle était aimée n’était qu’un mensonge.
...et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre une de nos guerrières les meilleures. Je sais ce que tu vas me répondre, que tu t'en fiches et que tu ne feras rien tant que Petit Chant n'ira pas mieux, et je compatis. Mais, écoutes-moi, non en tant que chef mais en tant qu'amie, laisse le guérisseur prendre Petit Chant. Il guérira peut-être mieux. C'est même sûr.

La reine continuait de faire non de la tête. Des larmes montaient à ses yeux, qu’elle faisait de son mieux de retenir. Elle ne pleurerait pas devant eux, devant Petit Chant, et même devant Petite Symphonie qui devait être là quelque part, à regarder ce qu’il se passait. Elle répliqua, à voix presque basse, et complètement brisée par le chagrin :
-Non…. *pause* Je ne veux pas qu’il soit seul. Je ne veux pas qu’il souffre tout seul ! Il a besoin de sa mère !

Elle avait hurlé cette dernière phrase, si bien que tout le camp l’aurait sûrement entendue. Hymne du Néant regarda son aînée dans les yeux. Pouvait-elle seulement comprendre ce qu’elle ressentait ?
Revenir en haut Aller en bas

Il est ta raison de vivre, mais tu es la mienne. [Feat. Néant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Elias | Il ne suffit pas d'exister, il faut vivre.
» La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
» La haine donne une raison de vivre [Jessy]
» "Il y a surement une bonne raison de mentir, mais il y aura toujours une meilleur de dire la vérité"
» L'espoir fait vivre mais l'attente fait mourir [Leïa Jude Sommers -ft- Troian Bellisario]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHING OCEAN. :: Archives :: Archives VERSION 1 :: RPG :: RPs :: RPs abandonnés-